Tokyo perd 1,03%, regain de craintes liées à l'Europe

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a achevé la séance de jeudi en repli de 1,03%, les investisseurs craignant que le sommet de l'Union européenne en fin de semaine ne permette pas de résoudre la crise financière qui mine la zone euro, selon des courtiers.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 90,39 points pour s'afficher à 8.682,15 points.

Le recul d'autres places en Asie et la publication du "livre beige" de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui dépeint une activité économique terne aux Etats-Unis, ont aussi pesé sur le moral des donneurs d'ordres, ont précisé des opérateurs.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté cédé 5,47 points, soit 0,73%, pour finir à 746,02 points.

L'activité a été encore faible, avec seulement 1,46 milliard de titres échangés sur le premier marché.

A l'instar de leurs homologues de Wall Street la veille, les acteurs de la Bourse tokyoïte redoutent des divergences au sein de l'Europe sur les moyens de trouver une solution aux problèmes d'endettement de nations du Vieux continent.

Ces inquiétudes ont été renforcées par la rencontre mercredi soir entre le Président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel, ainsi que le président sortant de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet.

Dans ce contexte tendu, l'euro avait tendance à reperdre du terrain face au yen, un mouvement qui accentue les ventes d'actions d'entreprises exportatrices japonaises.

La monnaie européenne ne valait plus qu'aux alentours de 105,10 yens à la clôture de la Bourse de Tokyo (06H00 GMT), contre près de 105,90 yens quelques heures auparavant, et le dollar s'incrivait en léger déclin à 76,70 yens environ.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés