Publicité

Tokyo s'inquiète pour la croissance américaine

La Bourse de Tokyo a clôturé en nette baisse, les investisseurs étant prudents face aux risques d'affaiblissement de la croissance américaine et avant les résultats des stress tests.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mardi en nette baisse de 1,15%, les investisseurs étant prudents face aux risques d'affaiblissement de la croissance américaine et avant les résultats des tests de résistance des banques européennes.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 107,90 points à 9.300,46 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté abandonné 8,32 points (-0,99%) à 832,26 points.

L'activité a été faible avec 1,79 milliard d'actions échangées sur le premier marché.

Rouverte après trois jours de pause, le week-end puis un lundi férié, la Bourse a encaissé la chute de la confiance des consommateurs américains publiée vendredi, l'un des derniers en date d'une série d'indicateurs inquiétants pour la vigueur de la reprise aux Etats-Unis.

Les valeurs technologiques ont en outre été affaiblies par la déception vis-à-vis des résultats financiers d'IBM au deuxième trimestre, qui ont indiqué un essoufflement de la croissance du groupe informatique américain.

L'attente des résultats des tests de résistance menés sur 91 des principales banques de l'Union européenne, qui seront publiés vendredi, a également incité les opérateurs à la réserve.

"Il y a des tas de raisons d'être prudent, avant l'annonce d'autres résultats financiers aux Etats-Unis et des tests de résistance en Europe", a résumé Takero Inaizumi, gestionnaire de titres à Mizuho Investors Securities, cité par Dow Jones Newswires.

La devise japonaise restait en outre à haut niveau, bien qu'en léger retrait. Pendant la séance, le dollar a coté autour de 87 yens, contre 86,62 yens vendredi à 21H00 GMT, et l'euro autour de 113 yens, contre 112,00 yens à la veille du week-end prolongé dans l'archipel.

La vigueur de la monnaie nippone nuit aux groupes exportateurs japonais dont elle réduit la valeur des profits rapatriés de l'étranger.

Parmi les perdants du jour ont figuré les constructeurs automobiles, avec Toyota en baisse de 2,55% à 3.055 yens, Honda de 1,81% à 2.605 yens, Nissan de 2,39% à 613 yens.

La plupart des groupes d'électronique ont aussi reculé: Sony a lâché 2,83% à 2.336 yens, Panasonic 1,79% à 1.099 yens, Canon 0,74% à 557 yens, Kyocera 2,05% à 7.180 yens. Sharp a en revanche grimpé de 1,48% à 958 yens, en annonçant la commercialisation de tablettes de lecture de livres électroniques d'ici à la fin de l'année.

Parmi les valeurs technologiques, le fabricant de semi-conducteurs Advantest a abandonné 1,55% à 1.911 yens et Tokyo Electron 2,90% à 4.680 yens.

Les titres des entreprises pétrolières ont pour leur part été touchées par des craintes quant à une baisse à venir des prix du brut. JX Holdings a plongé de 5,16% à 441 yens.

Quelques valeurs considérées comme "défensives" ont tiré leur épingle du jeu: la compagnie d'électricité Tepco a ainsi pris 0,71% à 2.396 yens.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés