Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Jupiler 0,0%: le résultat d'un processus de brassage innovant et 100% belge

Leffe Royale Mount Hood, l'édition d'hiver de la Leffe Royale, avec un houblon cultivé au pied d'une montagne enneigée de l'Oregon. ©AB InBev

Avec une version 0,0% de sa Jupiler, la marque de pils belge la plus populaire, AB InBev répond au consommateur qui souhaite davantage de liberté de choix. Une technique de brassage révolutionnaire est à la source d’une nouvelle génération de bières sans alcool.

Plusieurs tendances claires se dessinent sur le marché de la consommation. Dans l’alimentation, on se tourne vers des produits frais, naturels, légers et sains. Sur le marché de la bière, ces tendances se traduisent notamment par une consommation croissante de produits sans alcool ou faiblement alcoolisés (NA). Jusqu’il y a peu, le segment était quelque peu négligé. Cette époque semble révolue. "Le consommateur prend conscience de sa consommation d’alcool et recherche activement des alternatives sans alcool ou à faible teneur en alcool", confirme Arnaud Hanset, directeur marketing. "Ces bières représentent désormais des solutions à part entière pour ceux qui désirent l’expérience de la bière mais pas nécessairement de l’alcool." Le développement de la Jupiler 0,0% s’inscrit dans ce contexte.

Savoir-faire et innovation

Tout brasseur confirmera néanmoins que le brassage d’une pils de qualité n’est pas aussi aisé qu’il y paraît. Or, produire une pils sans alcool savoureuse est encore plus compliqué! Dans son Innovation Center mondial de Louvain, AB InBev a conçu à cette fin une technique de brassage révolutionnaire. Avec le savoir-faire et l’innovation comme mots-clés.Jusqu’à présent, il existait deux techniques pour brasser une bière NA. La première consistait à interrompre rapidement le processus de fermentation pour limiter la formation d’alcool. Elle implique cependant de se priver des avantages de la fermentation et de la garde. Dans la seconde technique, le brasseur élimine l’alcool après la fermentation de la bière… mais celle-ci y perd au passage son caractère typique.

Sans alcool mais pas sans caractère

"Pour fournir une expérience gustative optimale au consommateur, nous avons imaginé un processus de brassage unique", annonce le maître brasseur Tom Dumortier. "Avec la Jupiler 0,0%, nous combinons le meilleur des deux méthodes. Nous obtenons ainsi une bière 0,0% dont l’arôme et le caractère sont beaucoup mieux conservés." AB InBev peut désormais appliquer ce processus de brassage, basé sur un savoir-faire belge, dans le monde entier: à la Brahma au Brésil, à la Corona au Mexique et à la Budweiser au Canada.

Avec la Jupiler Blue, AB InBev proposait déjà un produit populaire et de qualité dont la teneur en alcool ne dépassait pas 3,3%. Les dégustations réalisées le prouvent: la Jupiler 0,0% constitue une nouvelle étape dans la production d’une pils sans alcool de caractère et recelant la véritable saveur de la bière. "C’est pourquoi nous retirons la Jupiler NA du marché: avec la Jupiler 0,0%, nous pouvons offrir une meilleure expérience gustative", conclut Arnaud Hanset.

Leffe: nouveau verre, nouveau fromage, nouvelle variante

En matière d’expérience gustative, Leffe est l’un des porte-drapeaux de la gamme AB InBev. Une marque qui fait régulièrement parler d’elle pour ses innovations multiples.

Dans l’horeca, l’accent est de plus en plus placé sur "l’expérience totale". L’une des grandes tendances en est le foodpairing. Dans ce cadre, AB InBev a lancé la Leffe Royale en trois variantes de houblon qui accompagnent parfaitement de nombreux plats. Dans la gamme Leffe Royale, le brasseur a également développé des variétés de saison. Charles Nouwen, maître brasseur de Leffe, a sillonné le monde à la recherche du meilleur houblon. Pour l’édition d’hiver de la Leffe Royale, il a sélectionné le Mount Hood, un houblon cultivé au pied d’une montagne enneigée de l’Oregon. Leffe Royale Mount Hood se distingue par ses arômes de fleurs et d’épices, avec une touche de sureau, de pommes, de sauge, de marjolaine et de menthe.

Titiller tous les sens

Le verre joue un rôle primordial dans la dégustation de la bière. Depuis février, les cafés versent ainsi la Leffe dans un nouveau verre conçu spécialement pour optimiser l’expérience sensorielle. "Sur le fond, nous avons gravé un L afin de favoriser la forme de perles et de maintenir plus longtemps la couronne de mousse", révèle Alicia Du Bois, Senior Brand Manager Leffe. "Le médaillon avec l’incrustation de l’abbaye incite à le prendre par le pied, ce qui permet à la bière de rester fraîche plus longtemps. Enfin, la forme plus arrondie et le col plus resserré concentrent les arômes. Œil, nez, papilles gustatives… l’expérience est totale."

Un travail de maître

Sans oublier le Pavé à la Leffe, un fromage d’abbaye développé par les maîtres brasseurs d’AB InBev en collaboration avec les maîtres affineurs de l’entreprise Savencia. Alors que d’autres fromages de ce type sont brossés à la bière, la Leffe blonde ou brune fait ici expressément partie de la recette. "Pendant la maturation, les riches arômes de la Leffe pénètrent jusqu’au cœur du fromage", analyse Alicia Du Bois. "C’est le secret de ces arômes authentiques et de cette saveur complexe." Le Pavé à la Leffe Blonde combine une croûte claire, un cœur blond, une subtile pointe de clou de girofle et la légère touche d’amertume de la Leffe Blonde. La version brune se distingue par sa croûte ambrée et son cœur doré, ses arômes grillés et ses pointes raffinées de caramel qui proviennent de la Leffe Brune. Les deux variantes se laissent déguster en parfaite harmonie avec un verre de Leffe et offrent au client l’expérience totale qu’il recherche. 

Hoegaarden, précurseur dans le segment des bières sans alcool ou peu alcoolisées

En matière de palette gustative, Hoegaarden est, sur le marché belge, la marque qui se prête le mieux à des versions sans alcool ou faiblement alcoolisées. AB InBev investit dès lors massivement dans cette figure de proue. Aujourd’hui, les consommateurs choisissent leur moment pour déguster une bière. Une bière de qualité à la maison peut contenir un peu plus d’alcool, là où, pour se désaltérer après une séance de sport ou de shopping, le Belge préférera une bière sans alcool ou peu alcoolisée. Et lorsqu’il prend un verre avec des amis sur une terrasse, c’est surtout le goût qui lui importe: l’alcool n’est pas indispensable. AB InBev veut promouvoir la consommation responsable de bière et proposer aux consommateurs un assortiment plus large de produits sans alcool ou faiblement alcoolisés, parallèlement aux sodas et aux boissons chaudes habituels. C’est pourquoi le brasseur mise sur l’innovation produit dans ses marques traditionnelles.

Apprécié

"Une Radler est une combinaison de bière et de jus de fruits", illustre Amélie Cornelis, Senior Brand Manager Hoegaarden. "La blanche de Hoegaarden en constitue la base idéale, avec ses touches naturelles de coriandre et d’orange." Plus de la moitié du volume total de Hoegaarden vendu sur le marché de détail belge se compose de versions sans alcool ou faiblement alcoolisées, telle une variante 0.0 des Hoegaarden Blanche et Rosée. Les Hoegaarden Radler 2.0, aux saveurs Lemon & Lime et Agrum, sont elles aussi également disponibles en version 0.0, ainsi que dans la saveur plus récente Green Tea. Le consommateur se laisse décidément séduire par ce segment. Et la bière plaît. À l’occasion d’une dégustation organisée par l’émission néerlandaise de conseil aux consommateurs Kassa, la Hoegaarden Radler Lemon & Lime (2.0) a été élue "meilleure Radler sur le marché néerlandais". Le succès des Hoegaarden Radler convainc AB InBev d’investir davantage dans ce segment de croissance. La marque est l’un des fers de lance de la stratégie mise en place pour porter la bière sans alcool ou faiblement alcoolisée à un cinquième du volume total de bière vendue en 2025.

Scoop international

En tant qu’acteur d’envergure mondiale, AB InBev s’intéresse aussi à ce qui se passe par-delà nos frontières. "Lorsque nous constatons qu’une variante de bière séduit sur un marché donné, nous voyons si nous pouvons reproduire ce succès sur d’autres marchés", indique Amélie Cornelis. "Dans ce processus, nous devons bien entendu tenir compte des usages locaux et des traditions culturelles. Ainsi produisons-nous notre Radler à partir de la Hoegaarden (blanche) en Belgique, de la Franziskaner (Weiβbier) en Allemagne et de la Diekirch (pils) au Luxembourg."



Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.