Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Le télétravail se répand dans les grandes entreprises

Depuis l'apparition du coronavirus, le travail à domicile concerne principalement les employés des “grandes” entreprises. Les personnes qui travaillent pour une entreprise de 50 employés ou plus ont ainsi davantage de chances de pouvoir télétravailler que celles qui sont employées par une entreprise comptant moins de collaborateurs.

Le télétravail est à nouveau en hausse depuis le deuxième confinement. En effet, 83% des personnes interrogées qui sont professionnellement actives déclarent avoir la possibilité de télétravailler pour leur employeur. Ce chiffre n’a été plus élevé qu’en juin dernier (84%).

Depuis lors, la possibilité de télétravail avait chuté, jusqu’à 76% le mois dernier. C'est ce que révèle le dernier baromètre AXA Bounce Back, une enquête réalisée auprès de 1.000 lecteurs de L'Echo et De Tijd.

Divergences régionales

Plus l'entreprise compte de salariés, plus les possibilités de télétravail sont importantes. Parmi les personnes interrogées qui travaillent pour une entreprise de plus de 50 employés, 93% indiquent que le télétravail était possible. Dans les entreprises de moins de 50 salariés, ce pourcentage retombe à 65%. En octobre, avant le second confinement, seules 49% des personnes interrogées dans une entreprise de moins de 50 salariés pouvaient télétravailler.

AXA Bounce Back baromètre novembre 2020

Le télétravail présente également des divergences régionales. Plus de 9 personnes interrogées sur 10 travaillant à Bruxelles indiquent pouvoir télétravailler. En Flandre, c’est vrai pour 83% des personnes interrogées. En Wallonie en particulier, la possibilité de travailler à domicile a sensiblement progressé depuis le deuxième confinement. Le mois dernier, seules 52% des personnes interrogées travaillant en Wallonie déclaraient pouvoir travailler à domicile. Aujourd'hui, elles sont 75%.

5 jours par semaine

Depuis que le télétravail est devenu obligatoire, la proportion d'employés interrogés qui télétravaillent cinq jours par semaine est passée de 22 à 55%. En moyenne, les télétravailleurs travaillent désormais 4 jours par semaine de la maison. Le mois dernier, c'était 3 jours par semaine.

Depuis que le télétravail est obligatoire, la proportion de répondants professionnellement actifs qui travaillent cinq jours par semaine depuis leur domicile est passée de 22 à 55%.

Les jeunes employés, en particulier, télétravaillent: 72% des 18-44 ans confient travailler à la maison au moins un jour par semaine. Pour les 45-54 ans, ce pourcentage retombe à 48%, contre 45% pour les personnes de plus de 55 ans.

Le diplôme a aussi une influence, puisque 71% des personnes actives ayant un diplôme universitaire télétravaillent. Pour les répondants dotés d’un diplôme non universitaire supérieur, ce pourcentage pointe à 65%.

Masques

La crainte d'être contaminé par le coronavirus a clairement augmenté ces dernières semaines: 67% des répondants admettent avoir peur d'être infectés, un sommet depuis le lancement du baromètre AXA Bounce Back en juin.

Le nombre de répondants dont un membre de la famille, un ami ou un collègue a contracté le virus est lui aussi au plus haut. En octobre, ce pourcentage était de 36%; aujourd'hui, il s’élève à 65%.

Cette prise de conscience trouve écho dans notre comportement. Plus que jamais, nous évitons les lieux de rassemblement, nous nous tenons à un mètre et demi les uns des autres et nous portons un masque. À titre d'illustration, en juin, seules 63% des personnes interrogées déclaraient porter un masque, contre 97% aujourd’hui.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.