Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Grandir grâce à l'innovation, l'ambition et la passion

Geert Aelbrecht ©David Plas

Le groupe BESIX compte plus de 15.000 collaborateurs dans le monde. Pour poursuivre sa stratégie de croissance et de diversification, il mise sur ses compétences internes et une dynamique de création de partenariats afin de relever les défis du futur. Geert Aelbrecht, Chief HR Officer, dévoile les priorités de l’entreprise en matière de ressources humaines.

Quels sont les piliers de la culture d’entreprise de BESIX?

"Les métiers de la construction nécessitent de repousser les frontières."
Geert Aelbrecht
Chief HR Officer

“Le premier qui me vient à l’esprit est la passion. Les métiers de la construction nécessitent de repousser les frontières, que ce soit en termes d’exécution, de design ou de recherche de solutions. Le deuxième pilier, c’est le respect, entre collègues mais aussi pour nos partenaires, sous-traitants et fournisseurs. En matière de diversité, nos lieux de travail comptent une soixantaine de nationalités et nous tentons d’engager davantage de femmes. Un autre élément nous tient à cœur: le respect de nos engagements vis-à-vis de nos clients. Par ailleurs, la cocréation est dans l’ADN de notre entreprise: du calcul de prix à la livraison, nos projets sont le fruit d’un travail d’équipe. Enfin, chacun des projets que nous mettons en œuvre est unique, et l’innovation est au centre de tous les aspects de nos activités.”

Précisément, comment le groupe stimule-t-il cette innovation?

“En raison de la taille acquise par le groupe, nous avons mis en place des programmes pour structurer l’innovation, aussi bien en interne qu’en partenariat avec l’extérieur. En interne, les initiatives prises sont notamment basées sur la créativité de notre personnel. C’est ainsi que nous avons lancé, en 2016, le programme Unleash (lire l’encadré), destiné à récolter les idées qui forgeront le BESIX de demain. L’initiative a remporté un vif succès, avec 400 idées émises dès la première année, une belle preuve, si besoin en était, de la créativité de nos collaborateurs. Les propositions couvrent des domaines tels que la sécurité, le bien-être au travail et les méthodes d’exécution, ou rejoignent nos priorités stratégiques, à savoir l’engineering, les nouvelles technologies et le développement durable. Pour ce qui est des collaborations avec l’extérieur, nous agissons selon deux axes. Primo, par la conclusion de partenariats-clés avec d’autres entreprises. D’où la signature, cet été, d’un contrat avec Proximus en vue de mettre au point des solutions innovantes en matière de smart buildings. Secundo, nous avons lancé notre accélérateur de start-up, ouvert à des start-up matures actives dans les domaines de la construction et de l’immobilier.”

Le programme Unleash de BESIX ©BESIX

Booster l’open innovation
Lancé en 2016 au sein de BESIX, le programme Unleash vise à recueillir les idées du personnel et à développer les projets les plus prometteurs. Les collaborateurs postent leurs idées sur une plateforme en ligne. Les propositions sont évaluées par un Innovation Board et les projets sélectionnés sont approfondis au cours d’un Boot Camp, au terme duquel les meilleurs sont mis en œuvre. Le processus est relancé chaque année. Un exemple de projet en cours de réalisation? Le BESIX Clean Air, qui travaille à la mise au point de parois végétales placées dans les tunnels et le long des autoroutes, filtrant l’air pour réduire le taux de CO2.

L’accélérateur de start-up de BESIX a pour objectif de dénicher des projets matures de ConTech et PropTech qui éclosent en Europe et dans les pays du monde où BESIX est présent. Les ressources et les moyens de se développer sont fournis aux projets susceptibles d’intéresser le groupe. Plusieurs formes de soutien sont octroyées à leurs porteurs, ainsi que la possibilité de tester leurs produits et projets et de les implémenter dans des réalisations du groupe. Depuis son démarrage cette année, l’accélérateur de BESIX a sélectionné cinq start-up.

Quelles sont les grandes lignes de la stratégie de BESIX en matière de ressources humaines?

“La stratégie RH s’intègre à la stratégie Forward du groupe, composée de six moteurs. L’un d’eux consiste à promouvoir un lieu où il fait bon travailler. Nous nous assurons que, partout dans l’entreprise, des mesures soient prises pour attirer et conserver les talents, que ce soit en offrant de multiples possibilités d’évolution de carrière, des actions de développement et des formations, ou en créant des communautés internes. Celles-ci sont axées sur le bien-être (programme BESIX Fit), réunissent nos jeunes (BESIX Young Community) ou des collaborateurs dotés de compétences similaires, dans le but de créer du lien, d’apprendre ensemble et de s’entraider – nous tenons à préserver l’esprit familial de BESIX. Nous nous efforçons de faire participer nos collaborateurs au développement de nos politiques RH en sollicitant leur avis via des groupes de travail. Nous voulons profiter de la collectivité et de la force du groupe, tout en tenant compte des préoccupations individuelles. Celles-ci sont parfois très variées, d’autant que l’âge de notre personnel s’étend de 22 à 73 ans.”

Quels sont, d’après vous, vos atouts en tant qu’employeur?

"Notre ancrage belge est solide : c’est ici que les décisions sont prises."
Geert Aelbrecht
Chief HR Officer

“BESIX est un groupe ambitieux. Ces dernières années, nous avons clairement concrétisé nos objectifs de croissance, non seulement dans notre métier de base, la construction, mais aussi dans le développement immobilier et les concessions. Nous recherchons donc toute une panoplie de profils. Par ailleurs, notre ancrage belge est solide: c’est ici que les décisions sont prises et nous réalisons plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en Belgique. Un chiffre équivalent est aussi réalisé à l’étranger, ce qui nous permet d’offrir des pistes de carrière diversifiées, tant dans les fonctions que dans les opportunités de circuler entre le territoire belge et les pays où nous sommes actifs.”

Combien de personnes et quels types de profils avez-vous recruté cette année?

“En Belgique, le groupe a engagé environ 450 personnes en 2018, dont 200 au sein de la maison-mère. Parmi celles-ci, des expatriés qui ont rejoint nos projets internationaux. Quant aux profils, ils sont variés eux aussi: environ 50% d’ingénieurs civils et industriels, quelque 30% de fonctions de support (commerciaux, financiers, juristes, collaborateurs RH, informaticiens, etc.) et 20% d’ouvriers et de techniciens.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.