Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"La période durant laquelle j'étais malade est prise en compte pour ma pension"

©shutterstock

Vous constituez-vous des droits de pension pendant que vous êtes cloué quelques jours au lit avec une grippe, ou incapable de travailler plusieurs années durant après un grave accident? “Les règles diffèrent à nouveau selon que vous êtes indépendant, travailleur salarié ou fonctionnaire”, répond la professeure Ria Janvier.

La période durant laquelle j’étais malade est prise en compte pour ma pension

Cela dépend de votre statut professionnel
Cela dépend de votre âge et de vos revenus
Cela dépend de la région où vous résidez
V
Cela dépend de votre statut professionnel
X
Cela dépend de votre âge et de vos revenus
X
Cela dépend de la région où vous résidez

1. Indépendants

“Si une laryngite vous empêche de travailler et donc de percevoir des revenus, l’État ne compensera pas ce manque à gagner dans le calcul de votre pension”, indique la professeure Ria Janvier (Université d’Anvers). “Seuls comptent les années où vous avez travaillé et vos revenus, pas le nombre de jours où vous avez travaillé ou non. En revanche, le revenu de remplacement que vous recevez après un grave accident, en raison de votre incapacité de travail, sera pris en considération dans le calcul de la pension.”

2. Travailleurs salariés

“Si vous avez été absent de votre travail quelques semaines en raison d’une maladie, ces jours comptent normalement pour votre pension. Un salarié malade de longue durée qui ne peut réintégrer le circuit du travail continue lui aussi à se constituer des droits pour sa pension. Les jours pour lesquels il a perçu une allocation de l’assurance maladie-invalidité interviennent en principe pour le calcul de la pension. Attention cependant: le salaire pris en considération est généralement le dernier salaire perçu, même s’il est bien entendu plafonné.”

3. Fonctionnaires

Si les fonctionnaires bénéficient d’un régime de congés de maladie, “celui-ci diffère selon l’administration dont ils relèvent”, prévient Ria Janvier. “Dans la plupart des administrations, vous disposez d’une sorte de crédit de jours de maladie. Généralement un capital de 21 jours de travail que vous vous constituez chaque année.” Par exemple, si vous avez travaillé 10 ans dans l’administration et n’avez été absent que huit jours pour une petite grippe, votre “réserve” contient 202 jours de crédit de maladie (210 - 8).

“Dans certaines administrations comme la Région flamande, vous recevez un bonus de 666 jours de crédit de maladie dès votre premier jour de travail. Cette ‘réserve’ peut être utilisée pendant les périodes où vous êtes plus gravement malade. Durant cette période, votre traitement continue à vous être intégralement versé et vous vous constituez donc des droits de pension.”

“Néanmoins, si la commission des pensions juge que vous êtes en incapacité de travail définitive, vous êtes officiellement pensionné, quels que soient votre âge et votre ancienneté. Naturellement, ce n’est pas avantageux si vous êtes très jeune. Certes, des minima s’appliquent, mais pour en bénéficier, vous et votre conjoint ne pouvez plus guère tirer de revenus du travail. Un fonctionnaire déclaré en incapacité de travail ne se constitue plus d’autres droits de pension.”

Ces informations proviennent de tiers, à savoir le professeur émérite Roland Van der Elst et la professeure Ria Janvier. Leur contribution ne constitue pas un conseil financier individuel de BinckBank. BinckBank décline toute responsabilité à l’égard de ces informations destinées aux investisseurs. Les informations fournies sont de nature générale et ne tiennent pas compte de votre situation financière, de votre tolérance au risque et de vos objectifs d’investissement. BinckBank n’a aucun intérêt dans le contenu de ces informations et les deux professeurs ne perçoivent aucune rémunération de la part de BinckBank pour cet article.

Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.