Logo
Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Des portefeuilles numériques pour lutter contre la pauvreté

Au Bangladesh, plus de 3 millions de femmes travaillent dans des usines textiles. Le versement de leurs salaires s’apparente souvent à une véritable épopée. ©Shutterstock

Le passage de l’argent papier au paiement numérique permet aux personnes en situation de pauvreté de prendre leurs finances en main.

Plus de 1,7 milliard de personnes – principalement des femmes – n’ont aucun accès à un système financier officiel. Elles paient surtout avec de l’argent papier, sur le circuit officieux. Ce qui s’avère peu sûr, coûteux et inefficace… Conséquence? Il leur est extrêmement difficile de sortir de la pauvreté, d’épargner, de payer les soins de santé ou l’école de leurs enfants. Et impossible d’investir dans une entreprise.

Pour y remédier, les Nations Unies ont fondé la Better Than Cash Alliance. Ce partenariat d’agences publiques, d’entreprises et d’organisations internationales a pour but d’accélérer la transition de l’argent papier vers le paiement numérique.

Épargner

Pour les personnes pauvres, l’accès aux méthodes de paiement numérique – via téléphone portable, par carte ou en ligne – représente un progrès majeur. Au Bangladesh par exemple, plus de 3 millions de femmes travaillent dans des usines textiles. Le versement de leurs salaires s’apparente souvent à une véritable épopée. Ces femmes doivent patienter dans de longues files d'attente, puis parcourir les rues très fréquentées et peu sûres qui les séparent de leur maison avec des liasses de billets en poche. Et une fois chez elles, elles risquent de voir leur belle-mère leur confisquer ce qu’elles ont gagné.

Grâce à la Better Than Cash Alliance, de plus en plus de femmes sont payées de façon numérique. Elles peuvent ainsi avoir accès aux services financiers officiels, prendre le contrôle de leur vie financière et épargner pour elles-mêmes ou pour leur famille – par exemple pour payer l’école de leurs enfants ou acheter une parcelle de terrain.

Au Kenya aussi, le paiement mobile est désormais omniprésent chez les agriculteurs. Via le One Acre Fund, également soutenu par la Better Than Cash Alliance, les agriculteurs reçoivent un SMS qui leur rappelle de planter leurs cultures. En 2016, les 198.000 agriculteurs affiliés ont pu utiliser leur téléphone portable pour accéder à des services d’information agricole et au remboursement des prêts. Pour la première fois, de nombreux ménages furent en mesure de gérer leurs finances et de faire des projets d'avenir.