Les applications de paiement gagnent en popularité

Le nombre de personnes de moins de 35 ans, équipées d’une application bancaire ou de paiement, s’élève à 83%. ©Marco Mertens

Le nombre de Belges équipés d’une application bancaire ou de paiement sur leur smartphone a augmenté de 24% en un an et demi. Le public trouve ces applications rapides et conviviales, et y voit une alternative parfaite à l'argent liquide. C’est ce qui ressort de la Grande Enquête 2019 sur les paiements commanditée par Bancontact Payconiq Company.

En général, les détenteurs d’un smartphone ou d’une tablette y installent au moins une application bancaire ou de paiement. Les jeunes, surtout, suivent cette tendance. Le nombre de personnes de moins de 35 ans, équipées d’une application bancaire ou de paiement, s’élève à 83%. Parmi les plus de 55 ans, ce pourcentage descend à 60%. Et ces applications sont là pour être utilisées: huit Belges sur dix qui ont installé l’appli Payconiq by Bancontact l’emploient pour leurs paiements. Pour les applications bancaires, ils sont même neuf sur dix.

Cela représente une progression considérable par rapport à 2017, lorsqu’à peine 55% des Belges disposaient d’une application bancaire ou de paiement sur leur smartphone – contre 68% aujourd’hui – et quatre sur dix seulement déclaraient l’utiliser.

Le paiement mobile a clairement le vent en poupe. Sur les 1.000 Belges interrogés ce printemps, la moitié souhaite régler plus souvent ses achats à l’aide d’une application mobile.

Un Belge sur quatre ignore si sa carte bancaire est dotée d’une puce permettant le paiement sans contact.

Les principales raisons motivant l’usage d’applications de paiement? La rapidité, le confort d’utilisation et la possibilité de payer de petits montants sans devoir emporter d’argent liquide. Les amateurs de shopping en ligne recherchent également de nouvelles solutions de paiement. Un Belge sur deux paie de préférence en ligne sans lecteur de carte, donc à l’aide de son smartphone.

Le Belge, s’il se montre ouvert à l’innovation en matière de paiement, n’en éprouve pas moins quelques réticences. Une personne interrogée sur deux reste ainsi convaincue que le paiement mobile est moins sûr que le paiement par carte.

Davantage de paiements sans contact avec la carte

Non seulement le paiement mobile a gagné en popularité depuis la première Grande Enquête sur les paiements de Bancontact Company, conduite en 2017 (avant la fusion avec Payconiq), mais nous payons aussi plus souvent sans contact avec la carte ou le smartphone. Plus d’un Belge sur trois confie payer parfois sans contact à l’aide de sa carte bancaire ou son smartphone. Soit quatre fois plus qu’il y a un an et demi, lorsque seuls 8% d’entre eux avaient déjà payé sans contact.

Sur dix Belges qui ont installé l’appli Payconiq by Bancontact, huit l’emploient pour leurs paiements. ©Shutterstock

Le “paiement sans contact” en tant que concept est bien intégré. 96% des Belges en ont déjà entendu parler. Pour seulement quatre Belges sur dix, le paiement sans contact est aussi sûr que le paiement avec code secret ou en cash. Tout comme le paiement mobile, ce mode de règlement n’a pas encore gagné la confiance de la majorité des Belges. Le code secret demeure une garantie de sécurité pour 74% d’entre eux. Notons qu’un Belge sur quatre ignore si sa carte bancaire permet le paiement sans contact.

Un système de paiement belge

Le Belge n'est pas toujours conscient du système de paiement (belge ou international) qu'il utilise pour régler ses achats à la caisse. En fait, c'est le commerçant qui choisit le système de paiement qu'il propose. Si les consommateurs belges pouvaient choisir, 88% opteraient pour un système de paiement belge.

L’étude révèle que cet aspect local est important pour les Belges. 85% des Belges estiment important de soutenir l’économie locale.

La fin du cash?

La moitié des Belges affirment payer moins souvent en liquide qu’en 2017. En réalité, il n'y a pas de grosses différences. Voici deux ans, 24% des Belges utilisaient quotidiennement les espèces et ils étaient 52% à le faire chaque semaine. Aujourd’hui, ces proportions s’élèvent respectivement à 23% et 51%.

Ceci dit, quatre personnes interrogées sur dix croient à un monde sans argent liquide. Quelque 66% des Belges n’ont que peu sinon pas d'argent liquide en poche. Et selon trois Belges sur dix, billets et pièces de monnaie auront disparu de nos portefeuilles dans 10 ans.

Aujourd'hui, l'argent liquide reste un moyen de paiement populaire principalement au café et chez le boulanger. Dans presque toutes les autres situations, la carte bancaire reste le mode de paiement le plus utilisé.