Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Des piscines basse consommation grâce aux PPP

Sportoase, une joint-venture entre Cofely Services et l’entrepreneur Van Roey, a déjà construit sept complexes sportifs à faible consommation d’énergie intégrant piscine, salle de fitness et salle de bien-être, dans le cadre de partenariats public privé (PPP). Et Sportoase Beringen est en construction.

L’intérêt du PPP réside dans une répartition optimale de l’expertise, des responsabilités et des risques entre acteurs publics et privés. Marc Van Isterdael, Operations Manager chez Cofely Services, commente : " Nous partons des attentes des communes. Elles ont par exemple besoin d’une piscine proposant des tarifs démocratiques pour les écoles, les clubs sportifs et ses habitants. " Dans un tel projet de nouvelle construction, les accords sont de plus en plus souvent fixés dans un contrat DBFMO (design, build, finance, maintain and operate). La commune concède alors toutes ces activités à un seul partenaire pendant 20 ou 30 ans.

Marc Van Isterdael : " L’ensemble des exécutants du projet s’unissent dans un consortium qui, en qualité de société responsable de celui-ci assure la réalisation, le financement et l’exploitation. " Knokke-Heist s’est engagée avec Sportoase. Cofely Services y est responsable de l’installation et de la maintenance de toutes les techniques durables, avec un engagement de résultat.

Sportoase est chargée de l’exploitation. " Un PPP permet de transférer les risques à la partie la plus à même de les gérer. La commune paie chaque année une indemnité de mise à disposition, dès la réception du projet. La formule PPP la " décharge " de son infrastructure sportive, et cela lui coûte moins cher que si elle devait en assurer ellemême l’exploitation. " La piscine de Knokke-Heist est dotée de nombreuses techniques écologiques, également destinées à réduire la consommation d’énergie.

" Nous recherchons toujours le meilleur équilibre entre les investissements et une réduction de la consommation énergétique. Par exemple, Cofely Services a revêtu d’un enduit marin, résistant à la corrosion, les conduites d’aération de tous les groupes de la piscine. L’investissement est plus lourd, mais dispense du renouvèlement des canaux d’aération pendant 30 ans.

Autre exemple : on paie l’eau quatre fois dans une piscine. Lorsqu’on l’achète, lorsqu’on la chauffe, lorsqu’on la purifie et lorsqu’on la désinfecte. À cela s’ajoute la taxe sur le rejet des eaux usées. Grâce à l’osmose, nous récupérons aujourd’hui 70 % de l’eau de rinçage. "

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.