Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Nous voulons être un accélérateur de la transition énergétique”

Filip Carton, NCC (© Frank Toussaint)

Pour pénétrer dans le Centre de contrôle national d’Elia, il faut montrer patte blanche: Filip Carton, son responsable, doit présenter sa carte d’accès mais aussi son empreinte digitale. C’est dire si le NCC est crucial pour l’approvisionnement en électricité de la Belgique. Visite guidée.

Dans la salle de contrôle, un immense écran – plus de 20 mètres de long pour 5 mètres de haut – affiche graphiques et cartes, donnant une idée quasiment exhaustive et en temps réel de la situation de notre pays et de ses voisins: production, consommation, import et export. Trois ingénieurs sont en permanence présents à leur bureau qui accueille une dizaine d’écrans chacun.

Toute proche, la salle de crise, avec vue sur l’écran de la salle de contrôle, s’est avérée très utile en juillet 2021, lorsque les graves inondations qui ont touché notre pays ont mis hors service plusieurs postes à haute tension, laissant des milliers de foyers wallons sans électricité.

De telles situations se multiplieront en raison de la crise climatique. “En tant qu’opérateur du réseau, nous ne voulons pas être un frein à la transition énergétique, mais un accélérateur”, souligne Filip Carton. “C’est pourquoi nous travaillons sur l’utilisation de drones en cas d’incident sur le terrain, de vaisseaux sans pilote pour les réseaux en mer, de l’intelligence artificielle pour la recherche de solutions, etc.”

Envie de pousser avec nous les portes du Centre national de contrôle d’Elia? Découvrez le 2e épisode de notre série de podcasts Ready to Switch.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.