Qui a peur du private equity?

©Shutterstock

Les sociétés de private equity ont souvent été dépeintes comme des vautours. Cette image est aujourd’hui dépassée. Quel est le véritable rôle du private equity?

1) Moyens supplémentaires:

une entreprise a régulièrement besoin de capitaux et d’investissements pour croître. Par exemple, l’extension de la chaîne de production, la recherche et le développement, les embauches voire le financement d’une acquisition.

2) Diversification des risques:

souvent, le patrimoine de l’entrepreneur est entièrement concentré dans l’entreprise familiale. En faisant appel à une société de private equity, il rend liquide une partie de sa société, ce qui lui permet de diversifier ses avoirs.

3) Rachat des parts d’un actionnaire:

les entreprises familiales, surtout de deuxième et troisième générations, opèrent souvent une distinction entre membres de la famille actifs et passifs. L’investisseur en private equity peut alors apporter une solution et permettre aux actionnaires passifs de percevoir ce qui leur revient, tandis que les actionnaires actifs retrouvent un partenaire dynamique.

4) Professionnalisation:

le private equity comme actionnaire apporte une professionnalisation certaine. Pensez aux rapports de gestion internes basés sur des KPI (indicateursclés de performance), à l’adoption de meilleures pratiques, à une politique stricte en matière de fonds de roulement, à la mise en oeuvre des principes de bonne gouvernance (avec notamment la séparation de la gestion au quotidien et du conseil d’administration), au recrutement d’administrateurs indépendants et au soutien dans le cadre de négociations de financements bancaires.

5) Compétence sectorielle:

certaines sociétés de private equity détiennent plusieurs participations dans votre secteur ou ont acquis une grande connaissance de celui-ci grâce au parcours et à l’expérience professionnelle des gestionnaires d’investissement. Elles apportent alors une aide précieuse dans les négociations avec les clients et les fournisseurs, le pilotage des activités de recherche et développement, les réflexions techniques et la gestion d’espaces de production, pour ne citer que ces éléments.

6) Réseau international:

vous souhaitez vous développer ou explorer des canaux de vente à l’étranger? La présence et les contacts noués sur place par votre actionnaire pourront vous être très utiles.

7) Crédibilité:

le soutien d’un partenaire en private equity qui dispose d’importants moyens financiers peut améliorer substantiellement votre crédibilité auprès de fournisseurs et de clients. Ceux-ci vous feront confiance et confieront davantage d’activités à votre entreprise.

8) Restructuration:

en cas de conditions de marché difficiles ou d’inefficacités internes, l’investisseur en private equity peut se reposer sur plusieurs années d’expérience. Il assiste le chef d’entreprise dans le programme de réduction des coûts.

La possibilité d’avoir un private equity comme actionnaire doit certainement être envisagée. Tout l’art consiste à choisir le bon partenaire en fonction des besoins de l’entreprise. Ce choix dépendra notamment de l’horizon d’investissement, de la connaissance du secteur et du montant. Heureusement, le paysage du private equity s’est énormément diversifié ces dernières années, avec de nombreux acteurs locaux. Même pour plusieurs millions de capital, vous trouverez des investisseurs intéressés. Une bonne préparation et un accompagnement professionnel sont primordiaux dans la cadre de cette quête.


CONTACT:
Mark Sheikh Director 

EY M&A Advisory 
T. +32 2 774 61 52 
Email: mark.sheikh@be.ey.com

404 Not Found

Not Found

Cannot serve request to /content/echo/fr/connect/envue/entreprisefamiliale/_jcr_content/branding.ssi.html on this server


Apache Sling