Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

La technologie au service d’une chaîne d’approvisionnement résiliente

©Shutterstock

Le monde est de plus en plus complexe. Les perturbations fréquentes contraignent dès lors les entreprises à organiser leurs chaînes d’approvisionnement, de production et de distribution de manière flexible. Gilles De Wulf et Philip Pensaert, experts de la supply chain chez EY, se montrent toutefois rassurants : “Ces défis majeurs ne sont pas nécessairement insurmontables. Une approche proactive est indispensable. Grâce aux dernières technologies, il est possible d'anticiper les circonstances inattendues et de construire une chaîne d’approvisionnement résiliente.”

Cette fois, ce sont les conflits armés dans la bande de Gaza et en Ukraine qui affectent la population mondiale et perturbent l'économie. “La chaîne logistique est à son tour mise à mal, ce qui peut se traduire par des problèmes d'approvisionnement en matières premières”, souligne Philip Pensaert.

Que faire concrètement?

En examinant régulièrement avec votre équipe et votre réseau de partenaires les perturbations et risques potentiels, vous pouvez prendre des mesures ciblées et définir des plans d'action. En outre, la réalisation d'un stress test peut révéler les points faibles de votre chaîne et exposer les failles éventuelles de vos plans d'action.

Dans un environnement économique aussi volatil, un réseau entier de partenaires peut être déstabilisé. Plus que jamais, l'entreprise doit renoncer à gérer sa chaîne d'approvisionnement, de production et de distribution de manière rigide et linéaire.

“Cela fait bien longtemps que nous ne vivons plus dans une société où la production s’opère à l’échelle uniquement locale”, poursuit Gilles De Wulf.

“Dans un souci d'allègement des coûts, les entreprises occidentales ont délocalisé leurs usines à l'étranger et dépendent de ces dernières pour leur approvisionnement en matières premières. Les entreprises textiles, par exemple, ont longtemps produit dans des pays à bas salaires, principalement asiatiques.

Mais le coût n'est pas le seul facteur à prendre en compte: il faut être en mesure de répondre à la demande des clients et de les servir dans les délais impartis.”

Aux yeux de Gilles De Wulf et Philip Pensaert, la technologie est devenue indispensable à la construction d'une chaîne d'approvisionnement résiliente, caractérisée par la transparence, la flexibilité et la collaboration.

En outre, tous les échanges d'informations au sein du réseau doivent se faire de manière sécurisée.

1.           Transparence

“Si vous voulez prendre des décisions en toute connaissance de cause, identifier les opportunités et gérer vos risques en même temps, vous devez à tout moment savoir où vous en êtes”, prévient Gilles De Wulf. Pour cela, il faut d'abord disposer des bonnes données dans votre réseau.

“Elles proviennent non seulement de votre propre base de données, mais aussi de celles de vos fournisseurs, de vos clients et même des médias sociaux, notamment”, ajoute Philip Pensaert.

Des stress tests réguliers permettent d’identifier les faiblesses de la supply chain de manière proactive et de prendre des mesures adéquates pour maîtriser les risques.

Philip Pensaert
Executive Director Supply Chain & Operations chez EY Belgium

“Certaines entreprises, les data brokers, sont spécialisées dans la collecte de données”, prolonge Gilles De Wulf. Un exemple bien connu est celui des bases de données sur la durabilité, qui rassemblent les informations financières et de durabilité des entreprises. Ces données peuvent être utilisées pour des analyses de risque, par exemple en cas de défaut de paiement d'un client ou d'approvisionnement en matières premières critiques de la part de fournisseurs.

En saisissant les données de votre entreprise et de votre réseau de partenaires, vous pouvez modéliser une réplique virtuelle de votre chaîne d'approvisionnement. “Grâce à cette réplique numérique – aussi appelée ‘jumeau numérique’ –, vous pouvez tester plusieurs scénarios et comprendre l'impact de certaines décisions ou perturbations sur votre chaîne d’approvisionnement. Lorsqu'un site de production est hors service plusieurs semaines en raison de circonstances imprévues, le jumeau numérique peut comparer des scénarios alternatifs en termes de coût, de service, de faisabilité, etc. Vous pouvez ainsi prendre des décisions à la fois rapides et éclairées."

2.           Flexibilité

Pour répondre à la demande des clients dans des circonstances complexes, votre supply chain doit être flexible et vous offrir la possibilité de réagir sur-le-champ aux perturbations. Il sera entre autres préférable de ne pas dépendre d'un seul fournisseur pour les composants critiques de votre réseau: vous procurer le même produit auprès de plusieurs fournisseurs réduit les risques liés à l'approvisionnement.

Une technologie intelligente n’a de sens que lorsqu’elle répond à un besoin concret, qu’elle est portée par l’ensemble de l’entreprise et, par extension, du réseau.

Gilles De Wulf
Executive Director Technology Consulting chez EY Belgium

De même, il vaut mieux disposer de données en temps réel sur vos propres stocks, ceux de vos fournisseurs et ceux de vos clients. Armé de la technologie nécessaire – des outils informatiques tels que le machine learning et les algorithmes, par exemple –, vous pouvez anticiper les changements afin de garantir une livraison rapide de vos produits à moindre coût. L'algorithme peut notamment décider de sauter une étape de la chaîne pour assurer un service adéquat.

3.           Données et collaboration

Une collaboration étroite entre tous les partenaires commerciaux du réseau de votre entreprise contribue à améliorer la résilience de la chaîne d'approvisionnement. Le partage constant de données et les concertations permettent d'anticiper plus rapidement les circonstances imprévues.

À cet égard, il convient de ne pas s'intéresser uniquement aux partenaires directs, mais de cartographier l'ensemble de la chaîne. Un problème dans la chaîne (rupture de stock, arrêt de la production, etc.) peut en affecter plusieurs maillons. Plus l'information est partagée rapidement avec le réseau, plus vite une solution appropriée peut être trouvée.

4.           Sécurisation

Bien entendu, une chaîne d'approvisionnement résiliente doit être fiable et sûre, ce qui commence par une communication sécurisée sur le réseau de l'entreprise et un niveau optimal de sécurité lors de l'échange de données avec des tierces parties. La cybersécurité a un rôle déterminant à jouer dans ce cadre.

Enfin, Philip Pensaert insiste sur les exercices numériques qui permettent de rétablir promptement une chaîne d'approvisionnement perturbée. “Grâce à des stress tests réguliers, vous identifiez les faiblesses de votre supply chain et vous maîtrisez les risques.”

On le voit, la résilience de la chaîne d'approvisionnement est absolument cruciale pour toute entreprise qui cherche à se protéger des incertitudes liées aux tensions mondiales. La technologie joue à cet égard un rôle essentiel mais pas suffisant. Car ce qui fonctionnera pour une entreprise sera inutile pour une autre. L'entreprise s'attachera dès lors à apprendre des autres et à associer ses propres points forts aux connaissances venues de parties externes.

Gilles De Wulf est Executive Director Technology Consulting chez EY. Il transpose les défis de la gestion de la chaîne logistique en applications technologiques.

Philip Pensaert est Executive Director Supply Chain & Operations chez EY. Il traduit les défis de la gestion de la chaîne d’approvisionnement en stratégies, processus et systèmes.

Lire également
Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.