Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Seule une formation de qualité est efficace auprès des anciens

©Dominic Verhulst

Les collaborateurs plus âgés attendent de leur formation qu’elle atteigne un score de qualité de 9/10. Ce score est surtout déterminé par son applicabilité immédiate.

Les collaborateurs plus âgés ne suivent guère de formations. "Ce n’est pas étonnant", estime Hilda Martens, professeur émérite de GRH et de politique de personnel "tenant compte des phases de la vie" à l’Université de Hasselt. "Ces dernières années, se délester des anciens semblait une excellente manière de laisser la place aux jeunes demandeurs d’emploi. Dans ces conditions, pourquoi suivraient-ils encore des formations? Ce raisonnement n’a jamais été confirmé par des enquêtes, mais il n’avait pas été infirmé non plus. Il s’est donc perpétué." Entre-temps, les recherches ont bel et bien tordu le cou à cette affirmation. Former des travailleurs âgés leur procure davantage d’envie et de plaisir au travail, c’est-à-dire de passion, ce qui favorise à son tour la volonté et la capacité de travailler plus longtemps.

L’envie peut se développer rapidement

"L’accent doit être placé sur l’envie de travailler plus longtemps. Parfois, de petites choses suffisent, comme un manager qui récompense du travail de qualité d’une tape sur l’épaule. De légères modifications dans les tâches confiées à une personne peuvent également être très efficaces. Dans une entreprise de production, un ouvrier s’est ainsi vu confier la tâche supplémentaire de conduire à temps les voitures de société à l’entretien. Dans une autre entreprise, un collaborateur a dû organiser l’entretien des vélos. À peine 5% de travail différent peut doper l’enthousiasme et l’envie d’un travailleur. Confiez à un collaborateur plus âgé une tâche qui apporte une contribution visible, qui est valorisée ou qui lui procure de la variété."

©Dominic Verhulst

La formation est également motivante si elle offre davantage de visibilité à la contribution du collaborateur. "Les ouvriers d’un producteur de filets en tout genre ne savaient pas pourquoi leur travail quotidien avait changé. Une formation informative le leur a appris, ce qui les a motivés." D’ailleurs, la résistance à la formation n’est pas toujours dirigée contre la formation à proprement parler. "Dans une aciérie, les techniciens refusaient de participer à un cours parce que les horaires auraient bouleversé leur vie quotidienne. Avec un horaire différent, tout le monde acceptait de participer."

En quoi cela m’intéresse-t-il?

Hilda Martens n’a jamais vu un employeur refuser de former des collaborateurs plus âgés. Pour autant, cet aspect n’est pas non plus essentiel. "Les collaborateurs plus âgés ne veulent plus puiser dans un assortiment de formations où ils n’ont rien à gagner, parce qu’ils ne connaissent pas la matière ou parce que la formation n’est pas adaptée. Demandez-leur ce qu’ils veulent apprendre. Souvent, ils travaillent depuis plus longtemps que leurs supérieurs dans l’entreprise. Ils voient donc d’anciennes erreurs de formation se reproduire. Les salariés plus âgés ne veulent pas de formations qui n’obtiennent qu’un 6/10 en termes d’utilité. Elles doivent décrocher un 9/10. C’est pourquoi il est nécessaire de discuter et d’expliquer clairement l’objectif. La formation doit résoudre un problème ou apporter de nouvelles possibilités. Et elle profitera alors également à l’entreprise dans son ensemble."

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.