Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Nous nous trouvons dans un processus d'apprentissage permanent"

Marleen Boen, Managing Partner the Coaching Square ©The Coaching Square

Pour l’individu, l’objectif de l’apprentissage permanent n’est pas de devenir le meilleur, mais de continuer à évoluer vers de nouveaux résultats. Ceux-ci s’obtiennent en modifiant ou adaptant son style de leadership. Dans ce domaine, une approche basée sur le coaching, qui dépasse la simple écoute et quelques questions posées çà et là, joue un rôle-clé. Interview de Marleen Boen, Managing Partner du Training & Coaching Square.

"Aujourd’hui, chaque dirigeant doit pouvoir adopter une approche de coaching: cela implique notamment d’écouter réellement, de poser des questions adéquates et pertinentes, et d’adapter son style de leadership au collaborateur." Tel est le conseil de Marleen Boen, Managing Partner du Training & Coaching Square, une organisation qui propose notamment des formations de coaching et de leadership. "Ces formations ont beaucoup changé ces dix dernières années", poursuit-elle. "À l’époque, on se contentait de travailler sur les compétences de base pendant deux à trois jours. On y apprenait qu’il fallait mieux écouter ses collaborateurs et leur poser une question de temps à autre. Être un dirigeant, c’était surtout donner des directives, et s’exercer de temps en temps au coaching."

"Nous avons désormais besoin d’une tout autre forme de leadership. Les collaborateurs âgés demeurent actifs de plus en plus longtemps, les ‘jeunes loups’ veulent devenir managers le plus vite possible, et les managers de 40 ans s’interrogent sur la finalité de tout ce processus. Désormais, plusieurs générations dotées de leurs caractéristiques propres se côtoient dans les organisations. Le manager doit pouvoir parler avec tout le monde et écouter tout le monde. Autrement dit, se montrer flexible et changer de style. Écouter avec une attention maximale et ouvrir tous ses récepteurs. L’observation sensorielle présuppose d’une part de se départir de ses interprétations lorsqu’on écoute, et d’autre part de poser la question qui importe pour le coaché/le collaborateur, et non la question qui satisfait sa propre curiosité."

Attentes élevées

Le leader génère des attentes très élevées en 2015. C’est pourquoi les formations en coaching sont plus étendues qu’auparavant, affirme Marleen Boen: "Désormais, elles s’étalent sur huit à neuf jours. On y apprend ce que comporte réellement le coaching: être convaincu du potentiel présent dans l’entreprise, écouter ce qui s’y développe. Mais aussi poser des questions de différentes manières. Chaque individu doit être approché autrement. Si vous posez des questions adéquates et pertinentes, vous obtiendrez des réponses spontanées."

Marleen Boen est également convaincue de la nécessité d’apprendre en continu. "Les choses sérieuses ne commencent vraiment qu’après l’unif", sourit-elle. "Toute personne est un individu apprenant. Tant qu’on est actif dans une entreprise, il faut continuer à se former. Cela suppose d’accumuler de nouvelles connaissances, mais aussi de s’améliorer en sagesse, en attitudes et en relations. Il est possible d’apprendre des choses différentes dans chaque phase de la vie. Le manager ne doit pas craindre d’admettre qu’il n’a pas une réponse à tout, que le processus d’apprentissage est continu, et, par exemple, qu’il a beaucoup à apprendre de collaborateurs plus jeunes. La compétition est exclue: il faut se concentrer sur l’intérêt commun."

Attitude adéquate

"L’ouverture à l’apprentissage permanent exige donc une attitude adéquate", conclut Marleen Boen. "Or, c’est généralement à ce niveau que le bât blesse. Peur d’échouer, angoisse des examens, pression imposée par la nécessité d’être performant demeurent autant de freins puissants. Il faut avoir conscience que l’objectif de l’apprentissage permanent n'est pas de devenir le meilleur, mais de continuer à évoluer vers de nouveaux résultats. Cette prise de conscience, combinée à un feed-back suffisant, est le terreau idéal pour le développement d’une culture apprenante dans l’entreprise."

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.