Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Apprentissage tout au long de la vie: en 2020, le salarié est aux commandes

Evelyne Driane, Head of Talent Management Elia et Shanna Jacobs, HR selection & recruitment manager Elia

Hors ligne mais de plus en plus aussi en ligne. À la fois pendant les heures de travail au bureau et durant leur temps libre, à la maison comme ailleurs : les employés apprennent aujourd'hui d'une manière très différente de celle qui prévalait voici 10 ans. Ainsi le concept d'“apprentissage tout au long de la vie” a-t-il désormais une tout autre signification chez Elia, le gestionnaire du réseau d’électricité en Belgique.

L'apprentissage tout au long de la vie est désormais une priorité pour toutes les entreprises. La barre n'est-elle pas un peu plus haute pour une entreprise technologique comme Elia ?

Shanna Jacobs (HR Selection & Recruitment Manager chez Elia) : La transformation digitale représente sans aucun doute l'une de nos priorités pour les années à venir. Le basculement comprend à la fois l'optimisation stratégique de notre réseau – grâce à l'utilisation de la technologie digitale – et la digitalisation de l'ensemble de notre environnement d'apprentissage et de formation.

Evelyne Driane (Head of Talent Management chez Elia) : En gros, il s'agit de donner aux employés les compétences et l'état d'esprit nécessaires pour soutenir avec succès ce changement digital de grande envergure. La flexibilité et l'envie d'apprendre sont des concepts-clés à cet égard. Toute personne qui commence à travailler chez nous doit posséder un certain nombre de compétences de base, mais surtout se montrer apte et désireuse d'apprendre en permanence. Une bonne part de l'expertise et des compétences dont cette entreprise aura besoin demain ou après-demain ne se trouvent pas sur le marché aujourd'hui.

Shanna Jacobs : C'est précisément pour cette raison que nous nous concentrons de plus en plus sur l'attitude lors du recrutement de nouveaux employés. L'agilité et l'ouverture à l'apprentissage déterminent dans une large mesure le potentiel futur d’un candidat.

Combien de nouveaux postes vacants Elia remplit-elle en moyenne chaque année ?

Shanna Jacobs : Pour cette année, nous sommes déjà à 93, mais nous en avons rempli un tiers grâce à la mobilité interne. À la fin de cette année, nous compterons plus de 1.400 employés en Belgique.

En tant qu'entreprise technologique, vous avez été confrontés à une âpre guerre des talents pendant des années. Une offre de formation vaste et équilibrée vous aide-t-elle à attirer de nouveaux candidats ?

Shanna Jacobs : Avant tout, l'apprentissage tout au long de la vie repose sur le dynamisme et la motivation du salarié. Nous savons maintenant que les employés qui reçoivent une formation variée sont aussi nettement plus heureux et motivés dans leur travail. Donc oui, notre offre étendue devrait aussi aider à convaincre les bons candidats.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Tous les employés doivent-ils suivre un nombre fixe d'heures de formation chaque année, et parmi quelles formations peuvent-ils choisir ?

Evelyne Driane : Pour les profils vraiment techniques, le nombre minimum d'heures de formation est plus ou moins fixe, car ils ont régulièrement besoin de nouvelles formations techniques et de sécurité, et doivent obtenir certains certificats. En outre, nous les encourageons, ainsi que tous nos autres employés, à décider autant que possible eux-mêmes des formations qu'ils souhaitent suivre en vue de leur développement personnel. Cela concerne aussi bien les formations internes à l'entreprise que les programmes externes, qu'ils peuvent proposer eux-mêmes. En moyenne, chacun de nos employés suit chaque année cinq à sept jours de formation.

Avec une formation externe, on peut bien sûr aller dans toutes les directions. Comment mettez-vous vos travailleurs sur de bons rails ?

Shanna Jacobs : Nous examinons si telle ou telle formation s'inscrit dans leur plan de développement personnel. Très souvent, cependant, nous constatons que c'est précisément l'inspiration extérieure qui peut apporter une grande valeur ajoutée au fil du temps. Parfois, elle peut être totalement indépendante du poste actuel mais s’avérer précieuse en vue d’une nouvelle fonction dans l'entreprise.

À quoi ressemble votre propre offre de formations ?

Evelyne Driane : Il existe plusieurs canaux, dont la toute nouvelle plateforme numérique – notre Elia Group Digital Academy – que nous avons lancée l'été dernier. Bien entendu, nous disposons depuis un certain temps d'un large catalogue de formations, mais grâce à cette plateforme en ligne, tous nos employés bénéficient d’un accès illimité à un vaste éventail de formations en ligne. Cela va de formations via LinkedIn et d'autres fournisseurs externes, à des podcasts et des vidéos YouTube, en passant par des ebooks. Bien sûr, il n'est pas prévu que les employés apprennent à jouer du piano via cette académie digitale (rires), nous avons donc nous-mêmes opéré une sélection parmi l'immense offre en ligne. Le point de départ, ce sont les compétences futures qui nous aideront à déployer notre stratégie digitale.

Non seulement cette nouvelle plateforme est gratuite et extrêmement conviviale, mais elle est accessible à tous les employés, jour et nuit. Au bureau, à la maison voire pendant leur temps libre s'ils le souhaitent, pourquoi pas ? Avant tout, les gens veulent décider eux-mêmes comment et quand ils veulent apprendre. Certains désirent se spécialiser davantage, d'autres sont plus susceptibles de rechercher des domaines de connaissance entièrement nouveaux. Quelque 1.500 thèmes sont déjà disponibles sur cette plateforme; avec le temps, l'éventail s'élargira sans doute encore.

Liberté, satisfaction : est-ce la nouvelle formule à succès pour stimuler l'apprentissage tout au long de la vie ?

Shanna Jacobs : Si vous donnez aux gens la possibilité de poser leurs propres choix, ils sont en général intrinsèquement plus motivés. Il y a bien sûr les formations techniques obligatoires, mais vous vous développez principalement sur la base de votre intérêt et de votre motivation. Nous y répondons concrètement en offrant une gamme de cours aussi étendue et accessible que possible – dans le cadre de schémas prédéfinis. 

Evelyne Driane : Il est important que nous positionnions explicitement notre nouvelle plateforme digitale comme un outil d'autoapprentissage volontaire. Et nous sommes heureux que cette initiative soit si bien accueillie au sein d'Elia.

Nest, un incubateur “made in Elia”

Avec le projet Nest lancé cette année, Elia teste un concept d'apprentissage totalement novateur et atypique sous la devise “try and learn”. “On peut le comparer à la présence de plusieurs mini-incubateurs au sein même de l'entreprise”, souligne Shanna Jacobs, HR Selection & Recruitment Manager chez Elia. “Un employé individuel ou un groupe d'employés fait une proposition pour développer quelque chose de complètement nouveau et évaluer l’intérêt potentiel de cette idée pour l'entreprise. Nous examinons ensuite ces propositions et constituons une équipe pour y travailler au moins trois jours par semaine pendant environ 12 semaines. Ce sentiment de groupe et cette focalisation relativement courte sont essentiels dans un mini-incubateur. Nous fournissons également à ces équipes un lieu spécifique et, si nécessaire, un environnement de test externe pour élaborer leur proof of concept.”

“Si cette initiative rencontre le succès escompté, nous intégrerons bien sûr le projet Nest dans les activités courantes.” Quatre projets Nest sont déjà en cours. “C'est l'essence même de l'apprentissage sur le lieu de travail: penser complètement hors des sentiers battus puis apprendre par l’expérience. Le chemin vers la possible réalisation est presque aussi important que l'idée elle-même.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.