Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Nouveaux villages en ville: le rôle des pouvoirs publics locaux

Vaartkom à Louvain

On voit émerger en nombre les immeubles à appartements des cendres d’anciens sites industriels, à l’intérieur comme en dehors des villes. Les projets de renouveau urbain misent sur l’équilibre entre logements privés, bureaux et loisirs, et donnent naissance à de nouveaux villages au cœur des villes. “Le rôle de coordination joué par les pouvoirs publics locaux est essentiel dans ce cadre.”

Le quartier du Vaartkom à Louvain, sur une superficie totale de 45,8 hectares, remporte la palme de la plus grande zone de rénovation urbaine du pays. Pendant des années, le site a joué un rôle industriel majeur avec entre autres des meuleries, des commerces de bois ainsi que la célèbre brasserie Artois. À la fin du siècle dernier, cependant, le quartier a perdu sa fonction d’origine et s’est transformé en friche post-industrielle. “Depuis 2007, les promoteurs sont au travail et convertissent cette zone en un quartier vivant et vert avec des appartements, des magasins, des restaurants, des bureaux, des hubs pour start-up, des centres culturels et des possibilités de loisirs”, détaille Luc Vandael, gestionnaire de projets auprès de l’Autonoom Gemeentebedrijf Stadsontwikkeling Leuven (AGSL), la régie communale autonome de développement de Louvain.

La Ville dans un rôle de coordination

“Quelque 2.800 logements: tel est l’objectif final lorsque le projet sera entièrement terminé dans 10 ans”, avance Luc Vandael. “La plupart des logements sont des appartements.” La Ville a fixé le cadre juridique du projet, notamment en établissant un plan d’exécution spatial et en concluant des accords de coopération. “Nous jouons un rôle de coordination important. Entre autres en assurant une cohérence maximale entre les projets et en faisant dialoguer toutes les parties.”

Jury multidisciplinaire

Le site Keerdok à Malines, situé stratégiquement à la fois au bord de l’eau et à proximité des grands axes routiers, doit accueillir 800 logements. “La grande majorité d’entre eux seront des appartements”, précise Greet Geypen, échevine du développement urbain et de l’aménagement du territoire de la Ville de Malines. “Par ailleurs, le quartier dispose d’une zone de plus ou moins 5.000 m² réservée au secteur de l’horeca et au commerce de détail. L’ancienne piscine de Malines sera transformée en un hôtel de 121 chambres, avec une salle de réception et une brasserie.” Pour les bâtiments les plus importants, la Ville a sélectionné elle-même les designers et les promoteurs. Par exemple, la commune a eu son mot pour ce qui touche au niveau de qualité du projet.

“En plus d’une adjudication publique, nous avons mis en place une procédure de sélection avec un jury multidisciplinaire pour le choix des projets et la vente de nos terrains”, ajoute Greet Geypen. La Ville a ainsi tenu compte du concept et de l’interprétation architecturale des candidats pour les bâtiments classés. “Nous avons vendu certaines parcelles assorties d’une obligation de construire. Nous avons notamment évalué les partenaires externes potentiels en fonction de leur vision de la durabilité et des espaces publics.”

“Nous avons notamment évalué les partenaires externes potentiels en fonction de leur vision de la durabilité et des espaces publics”
Greet Geypen
échevine du développement urbain et de l’aménagement du territoire de Malines

Discussions et communication

“Quelles que soient les circonstances, une bonne collaboration est indispensable. Tout le monde y gagne: les partenaires, la ville et la population”
Luc Vandael
gestionnaire de projets auprès de la régie communale autonome de développement de Louvain

Quel est l’aspect le plus important pour réussir à faire collaborer sans heurt tous les acteurs de projets de renouveau urbain d’une telle envergure? Pour Luc Vandael, la communication est essentielle. “Les parties impliquées peuvent mutuellement se compliquer la vie. Et dans ce cas, le projet n’avance pas. Quelles que soient les circonstances, il importe que tout le monde collabore. Nous sommes l’huile qui permet au moteur de tourner. Et tout le monde y gagne: les partenaires, la ville et la population.”

Le site Keerdok à Malines

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.