Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

L'inspansion redonne du sens aux immeubles vides

Copyright Etienne van Sloun

Un hôtel dans une église désaffectée, un centre artistique dans un ancien bâtiment de la douane, un centre d'affaires dans un entrepôt chargé d’histoire? Avec de l'inspiration, tout est possible ou presque. “À l'avenir, tous les bâtiments vides seront réinterprétés de manière fonctionnelle”, prédit Linda Boudry (Kenniscentrum Vlaamse Steden).

Faire plus avec moins d'espace et adapter les anciens locaux aux besoins d'aujourd'hui: tel est l’objectif poursuivi avec l’inspansion. Cette vision de l'immobilier permet aux villes de se développer de l'intérieur. Elle donne aux bâtiments obsolètes tels que les usines, les écoles, les maisons de maître, les bibliothèques et même les châteaux d'eau, une reconversion respectueuse afin de recréer la vie autour d'eux.

“Les bâtiments historiques forment l'âme d'une ville ou d'un quartier, ils lui confèrent une identité et les rendent attrayants”, souligne Linda Boudry, directrice du Kenniscentrum Vlaamse Steden, qui a mené en 2013 des recherches sur la densification intelligente, et donc la réaffectation. “De plus en plus de collectivités locales, de promoteurs immobiliers et d'architectes découvrent les avantages de l'inspansion. La réaffectation préserve le caractère unique d'un bâtiment, traite intelligemment des zones constructibles chaque jour un peu plus rares, et fait de l'environnement un nouveau cœur battant de la communauté socioéconomique.”

Publicité

Café et réparation de vélos

Quelques exemples réussis et inspirants? À Alost, les bâtiments industriels de Cimorné, datant des années 1920, ont été transformés en un lieu branché où les habitants peuvent aller prendre un café, faire réparer leur vélo, se faire couper les cheveux ou acheter des plantes.

Au Groen Kwartier à Anvers, un hôpital militaire désespérément vide s'est changé en un restaurant, The Jane, niché dans un quartier résidentiel animé composé d’appartements, de maisons individuelles et de lofts. Le parc De Porre à Gand était une usine de tissage de coton en 1907; désormais, il joue les poumons verts avec des maisons et quelques administrations. La salle de brassage De Hoorn à Louvain s'est métamorphosée en un hub pour start-up bien vivant, avec restaurant, salle d'événements et parc municipal.

Tout (ou presque) est possible…

Quels sont les bâtiments concernés par l'inspansion? Selon Linda Boudry, il n'y a pratiquement aucune limite. “Qu'il s'agisse de monuments protégés, de patrimoine architectural inventorié ou de constructions historiques non classées, tout bâtiment doté d’un caractère unique définissant le paysage se prête, dans une certaine mesure, à un réaménagement.”

“L'inspansion est l'équivalent urbain du recyclage.”

Linda Boudry
directrice du Kenniscentrum Vlaamse Steden

Des restrictions sont cependant imposées à la réaffectation proprement dite. Aux Pays-Bas, par exemple, une église a été transformée en boîte de nuit. Voici un pas que l'on ne franchirait pas dans notre pays, “bien que nous ayons remarqué une évolution plus audacieuse dans les églises ces dernières années”, pointe Linda Boudry. “Si, dans le passé, ce sont principalement les services publics qui s'y installaient, on trouve dorénavant des églises transformées en théâtres, en écoles de cirque et en restaurants.”

… Mais tous les projets n’aboutissent pas

Bien sûr, tous les projets de réaménagement ne sont pas couronnés de succès. Certaines initiatives échouent dès le processus de réalisation. Les promoteurs immobiliers peuvent se retirer parce que certaines conditions, par exemple de la part d’une agence publique chargée de la défense du patrimoine, imposent des interventions structurelles trop importantes ou trop coûteuses. Ils peuvent aussi faire face à l'opposition des habitants du quartier, qui ne veulent pas qu'un bâtiment soit réaménagé par crainte des nuisances routières. Enfin, un problème de financement ou de subvention peut se poser.

Afin de maximiser les chances de succès d'un projet de réaménagement, une vision commune est indispensable dans tous les cas. “Les contours d'un tel projet doivent être bien définis à l'avance et coordonnés avec toutes les parties prenantes”, résume ainsi Linda Boudry.

La force de l’inspansion

Une bonne dose de courage et d'audace de la part du client et de toutes les personnes concernées s’avère également indispensable. En pratique, il s'agit bien souvent de sortir des sentiers battus et de faire preuve de créativité pour développer un projet complètement neuf. Même si, dans la pratique, la mise en œuvre est parfois complexe.

“Rien ne vaut la force du projet et l'ancrage local lorsque de tels dossiers sont finalement réalisés”, conclut Linda Boudry. “Pour moi, l'inspansion est l'équivalent urbain du recyclage: intelligent, circulaire et indispensable. De nombreux exemples existent déjà, qui démontrent son potentiel.”

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.