Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

La recette des business flats bruxellois transposée à Anvers

Le projet Initium répond à une demande grandissante de solutions de logement "full services". ©Candor

Malgré une demande importante, le marché immobilier anversois manque cruellement de business flats. Pour combler ce vide, le promoteur immobilier Candor a conçu le projet Initium.

La recherche de solutions de logements "full services" ne fait qu’augmenter. "En 30 ans d’existence, nous avons déjà construit près de 4.000 appartements, business flats et kots étudiants", chiffre Louis Van Hulle, directeur des ventes.

"Environ 1.800 de ces logements sont gérés par BBF. Nos clients ont un seul point de contact durant tout le processus d’investissement, de la conception du projet à la location." Cette intégration verticale est la clé du succès de Candor: "La qualité du service de location est le meilleur garant du rendement pour les investisseurs."

Le cœur du métier de promoteur ? Permettre aux particuliers d’investir sans souci dans des projets de qualité et idéalement situés. Belgium Business Flats (BBF), l’équipe de location de Candor, se charge de tout.

Expatriés et jeunes entrepreneurs  

"La principale tendance que l’on observe aujourd’hui sur le marché immobilier, c’est la forte urbanisation", poursuit Louis Van Hulle. "Les gens sont prêts à faire des concessions en termes de surface de logement en échange d’une série d’avantages et de services."

Candor se concentre sur la niche des appartements résidentiels loués à des hommes d’affaires étrangers. L’entreprise est le leader du marché bruxellois dans ce secteur.

"La principale tendance que l’on observe sur le marché, c’est la forte urbanisation."
Louis Van Hulle
Directeur des ventes chez Candor

"Nous nous adressons à la population croissante d’expatriés et de jeunes entrepreneurs", confirme son directeur des ventes. "Nous offrons une solution aux personnes qui séjournent trop longtemps en Belgique que pour vivre à l’hôtel, mais pas assez pour acheter un appartement. Ils apprécient généralement d’habiter à proximité de leur travail, de préférence en ville, avec tous les services à proximité."

"C’est pourquoi nous prévoyons un maximum de services dans nos immeubles. Les locataires peuvent ainsi consacrer leur temps à ce qui les intéresse le plus: leur travail, mais aussi les loisirs dans une ville qui regorge d’activités."

Anvers dans le Top 3

Bruxelles est certes la ville qui attire le plus d’expatriés, mais Anvers occupe la 3e place en tant que ville favorite des expatriés en Europe. Malgré la présence du port, du secteur du diamant, de complexes de bureaux et de nombreuses multinationales, l’offre d’appartements pour ce groupe-cible n’a cependant pas suivi.

Candor y a donc vu une opportunité – on peut même parler d’un besoin – de transposer dans la métropole anversoise sa longue expérience à Bruxelles.

"Bruxelles est certes la ville qui attire le plus d’expatriés, mais Anvers occupe la 3e place en tant que ville favorite des expatriés en Europe."

Pour le nouveau projet résidentiel Initium, Candor a choisi le quartier Zurenborg. "Nous avons trouvé un site magnifique sur le boulevard Plantin et Moretus", explique Louis Van Hulle. "Il se situe à cinq minutes à pied de la gare, avec des connexions vers Paris, Londres et Amsterdam."

Pour ce projet, Candor s’est associé avec le célèbre studio Binst Architects, qui a conçu un bâtiment où il sera possible de vivre, de travailler et de se relaxer.

Le projet prévoit un maximum de services pour plus de confort. ©Initium

Initium compte 69 luxueux studios et appartements avec une ou deux chambres, et même des appartements à trois chambres, idéaux pour la colocation. Le promoteur a prévu de nombreux services partagés, comme un espace de coworking, une salle de fitness, un élégant “Wasbar” – un nouveau concept où vous pouvez siroter un café et surfer sur internet pendant que votre linge tourne dans la machine – et un jardin communautaire. Sans oublier un service de nettoyage, de linge de maison et même un petit magasin d’alimentation dans l’immeuble.

La commercialisation a démarré le 14 mars. "Notre enthousiasme ne faiblit pas pour ce projet, car il s’annonce sous les meilleurs auspices, avec déjà plus de 85 inscriptions de candidats-propriétaires pour la soirée de lancement", conclut Louis Van Hulle.

"Nous comblons réellement un manque sur le marché anversois. Les investisseurs pourront compter sur un taux d’occupation élevé, des loyers intéressants et un rendement attrayant."

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.