Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Densification souterraine: Vivre sous la ville

Handelsbeurs, Anvers ©doc

Contrairement à l’étranger, les projets de logements souterrains ne sont pas à l’ordre du jour dans notre pays. L’extension de la ville sous terre crée pourtant de l’espace supplémentaire, par exemple pour les parkings. Et les innovations techniques permettent désormais d’aménager des constructions souterraines sans ouvrir la surface.

Habiter sous la terre présente de nombreux avantages. La surface habitable réduite diminue le prix. En outre, les logements souterrains se caractérisent généralement par de très bonnes valeurs d’isolation: ils demeurent frais l’été et ne refroidissent pas beaucoup l’hiver, même si une bonne ventilation est évidemment essentielle. Les phénomènes de nuisances sonores ou de voisins indiscrets sont presque inexistants. Enfin, les logements souterrains ne perturbent guère le paysage.

D’un point de vue technique, il n’existe aucune raison de ne pas construire sous la surface du sol. “Le Belge est de plus en plus convaincu de la nécessité d’aménager des logements plus compacts et de construire en hauteur, mais habiter sous le sol? Pour la plupart, c’est encore trop audacieux”, sourit Philippe Janssens, CEO du promoteur immobilier Immpact.

“Les gens ont besoin de la lumière du jour pour être heureux, y compris dans leur habitation. Si personne ne construit de logements souterrains dans notre pays, c’est tout simplement, selon moi, parce qu’il n’existe pas de marché.”

“Personne ne construit de logements souterrains dans notre pays. Cela s’explique simplement par le fait qu’il n’y a pas de marché ici pour ce type d’ouvrage.”
Philippe Janssens
CEO d’Immpact

Fervent défenseur de la construction en hauteur, Philippe Janssens entrevoit pourtant des possibilités dans la direction opposée. “À l’avenir, nous devrons mieux exploiter l’espace souterrain. Je pense d’abord à des buanderies communes ou des caves. Une telle solution ne constitue pas seulement une utilisation efficace de l’espace: elle a pour effet de rapprocher les occupants d’un immeuble d’appartements.”

Vue historique

Handelbeurs ©doc

L’espace disponible devient rare dans notre pays. Nous devons opter pour la densification plutôt que pour l’expansion. Et dans ce processus, nous pouvons regarder vers le bas. En aménageant le hall rénové du Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren sous le niveau du sol, on préserve la vue historique.

À Liège, les caves du musée de la Boverie ont été approfondies d’un demi-mètre afin de pouvoir transformer l’espace souterrain en une salle d’exposition à part entière. À Gand, la bibliothèque De Krook est entièrement cavée: le niveau souterrain remplace un terrain très pollué qui a été excavé.

“L’extension des villes en hauteur et en profondeur est une prouesse technique.”
Johan Van Wassenhove
CEO de Denys

Le projet de rénovation et réaffectation de la Handelsbeurs à Anvers représente un bel échantillon de densification urbaine. “L’extension des villes en hauteur et en profondeur mène ordinairement à de petites prouesses techniques”, apprécie Johan Van Wassenhove, CEO du groupe de construction Denys.

“Nous nous sentons chez nous dans une approche multidisciplinaire combinant extension souterraine et construction en surface. Nous avons une grande expérience de la construction de pipelines et de tunnels. Ajoutez-y notre savoir-faire pour tout ce qui touche aux exigeantes questions de fondations, et la boucle est bouclée.”

Wallie

La Handelsbeurs est restaurée et transformée en un espace public avec des salles de fêtes et de conférences. “Nous sommes en train de restaurer l’Hôtel du Bois adjacent en un hôtel de luxe”, prolonge Johan Van Wassenhove. “Il date du XVIe siècle, avec des extensions du XIXe siècle. Nous y aménageons trois nouveaux étages souterrains.

Nous créerons un espace de parkings supplémentaire et élaborerons un itinéraire d’approvisionnement souterrain afin que l’augmentation du trafic ne perturbe pas la vie du quartier. Nous travaillons sous la Handelsbeurs à l’aide de techniques de vérins et de monitoring, mais aussi de jet grouting, une technologie consistant à injecter du ciment à l’aide d’une tige de forage rotative.”

“Nos ingénieurs ont également développé Wallie, notre WallSlotRobot. Ce robot est unique parce qu’il apporte une réponse à la technicité complexe des travaux de densification des villes. Wallie peut réaliser des murs de soutènement pour des constructions souterraines sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir la surface, ce qui n’est pas l’objectif pour des bâtiments protégés.” Bientôt, Denys se rendra également à Spa, dans le cadre du projet de densification urbaine pour la rénovation des anciens thermes.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.