FidelitySous la responsabilité de 

Income investing

 © Timothy Foster
3 Temps de lecture

"Les stratégies basées sur le dividende conviennent aussi aux épargnants qui ne désirent pas des revenus périodiques à tout prix"

Plus dans Income investing

Les temps sont durs pour quiconque recherche un revenu pour son épargne sans prendre trop de risques. L'income investing tente d'obtenir un rendement raisonnable suivi d'un encadrement rigoureux de risque.

Publicité

Publicité

Publicité

"Répression financière": c’est ainsi que l’on nomme les situations où les taux sont inférieurs à l’inflation, ce qui entraîne une déperdition du pouvoir d’achat. Andy Howse, Head of Global Investment Directing & Business Strategy-Multi Asset pour le géant des fonds Fidelity International, souligne que la Bourse apporte ici une solution. Les investisseurs peuvent y choisir des actions et obligations dont ils espèrent qu’elles généreront des revenus suffisants. L’investisseur défensif ou plus dynamique se tournera plutôt vers les fonds multi-asset, qui étalent l’investissement sur des catégories d’actifs tant traditionnelles qu’alternatives, tel l’immobilier, l’infrastructure et les portefeuilles de crédit.

"La plupart des investisseurs comprennent le concept de l’action: on devient copropriétaire d’une entreprise et l’on en bénéficie quand l’entreprise est performante et capable de verser un dividende", détaille Andy Howse. "Pour les obligations, cela se complique. Lorsqu’il est question de certificats immobiliers, les regards se vident, tandis que les obligations des pays émergents rendent les épargnants carrément nerveux. Et lorsqu’on aborde les obligations à haut rendement ou ‘obligations poubelles’, ils sont au bord de la crise cardiaque."

Les épargnants sont ainsi confrontés à la quadrature du cercle: "Ils veulent le revenu mais sans risques excessifs. Ils ne se sentent pas à l’aise au moment de prendre eux-mêmes des décisions importantes et complexes. C’est pourquoi ils sont heureux de disposer d’un produit qui regroupe tous leurs besoins dans une offre unique et simple. À l’instar du fonds multi-asset via lequel un gestionnaire investit pour eux, en toute connaissance de cause, dans l’ensemble de ces catégories d’actifs."

Cela exige cependant qu’ils reçoivent de bonnes informations de la part du gestionnaire, souligne Andy Howse. "Il doit leur expliquer ce qui se trouve exactement dans le fonds et leur fournir une estimation réaliste du rendement qu’ils peuvent espérer."

Ceux qui craignent de se lancer peuvent commencer en douceur. "Nous ne pouvons attendre de nos clients qu’ils accomplissent un grand bond dans l’inconnu. C’est un peu de notre faute, d’ailleurs: par le passé, les épargnants ont été trop souvent confrontés à une industrie des fonds qui se complaisait dans des termes compliqués et un jargon spécialisé pour expliquer des notions fondamentalement très simples."

Pour qui l’income investing est-il intéressant?

"Ces dernières années, les investisseurs ont considéré l’income investing comme une bonne stratégie de placement, indépendamment de la question de savoir s’ils avaient besoin du dividende ou non", remarque Andy Howse. "On constate dans la pratique que les actions qui versent un dividende élevé et stable sont moins sujettes à des fluctuations violentes de cours et apportent un rendement total (obtenu en additionnant les gains sur les cours et les dividendes versés) au moins aussi bon que les actions qui ne versent pas de dividende."

Qui tirera particulièrement profit de l’income investing? "Cette stratégie est prisée des clients qui sont à la veille de leur retraite", répond Andy Howse. "Les revenus générés par leur investissement peuvent alors combler la baisse de leur autres revenus. Mais nous voyons également apparaître un nouveau segment de clientèle de plus en plus intéressé: des particuliers qui se trouvent encore dans la phase de constitution d’un patrimoine. Autrefois, ils investissaient une part de leur capital dans des obligations traditionnelles qui versaient des revenus raisonnables. Dans la mesure où celles-ci ne rapportent plus rien, ils transfèrent cet argent dans des actifs qui génèrent des revenus."

Au lieu d’acheter un fonds multi-asset, les investisseurs ont la possibilité d’en composer leur propre version en achetant des fonds dont chacun se concentre sur une source particulière de revenus. "Dans ce cas, il reste crucial d’investir dans ce que vous connaissez et comprenez", conclut le spécialiste.

Les investisseurs sont conseillés de tenir compte qu’il est bien possible que les avis donnés dans ce document, datés de novembre 2016, ne sont plus valables.

Publicité

Publicité