Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"La transformation numérique des entreprises doit rester dans un flow"

Johnny Smets, Inetum-Realdolmen

Avec la vision numérique adéquate, les entreprises peuvent optimiser leurs processus, obtenir des informations stratégiques et créer de la valeur ajoutée pour elles-mêmes, leurs employés et leurs clients. Et ce, de multiples manières. “La solution standard n'existe pas: il s'agit toujours d'un travail sur mesure”, déclare Johnny Smets, General Manager Belgique d’Inetum-Realdolmen.

La transformation numérique ne saurait être un projet temporaire: elle doit être partie intégrante de la stratégie globale de l'entreprise. C'est la ferme conviction d'Inetum-Realdolmen. Le groupe, qui compte parmi les plus grands intégrateurs TIC du marché belge, prend en charge les fonctionnalités commerciales et informatiques, les centres de données, les lieux de travail, les réseaux et la sécurité de ses clients. Il fait partie d'un groupe international totalisant 27.000 collaborateurs dans 26 pays.

“Les entreprises doivent être constamment en mouvement, car les marchés sur lesquels elles opèrent ne sont jamais immobiles eux non plus”, déclare son General Manager pour la Belgique, Johnny Smets. “C'est ainsi que l'on crée une entreprise prête au changement et qui peut y répondre de manière optimale.”

Transformation dynamique

En réalisant que leur univers pourrait être complètement différent l'année prochaine, les entreprises ont la possibilité de s'y préparer. Notamment en rendant leurs processus agiles et évolutifs, en analysant les tendances et les données, voire en les prédisant.

“D’ici à la fin de 2023, nous ambitionnons de devenir une entreprise à 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.”
Johnny Smets
General Manager Belgique d’Inetum-Realdolmen

“Cet objectif ne peut être atteint qu'en entamant une transformation numérique, et aujourd'hui plutôt que demain!”, résume Johnny Smets. Bien entendu, les entreprises ne peuvent y parvenir seules: elles ont besoin d'un partenaire stratégique spécialisé. Avant tout, ce partenaire est à l'écoute des besoins, des souhaits et des objectifs de l'entreprise, et surveille ses processus et ses structures informatiques actuels et futurs.

Positive digital flow

“Notre approche unique du Positive Digital Flow crée un processus continu dont les éléments peuvent être pérennisés, modifiés, améliorés ou étendus”, avance Johnny Smets. “Nous ne nous concentrons pas uniquement sur la technologie et l'innovation: nous examinons l’ensemble d'un point de vue commercial.”

Avec la méthodologie “4x4 accelerator”, Inetum-Realdolmen maintient l'équilibre durant ce processus en apportant une aide à quatre niveaux. Depuis la fourniture de blocs de construction individuels (déchargement) jusqu'au déploiement d'un projet complet (intégration), en passant par l'optimisation des coûts, la formation, les ajustements de processus et les mises à jour de la technologie pure (optimisations), sans oublier les sessions d'inspiration, ateliers et autres exercices de validation de concept (inspiration).

“Nos collaborateurs et nos clients se concertent à chacune de ces étapes”, souligne Johnny Smets. “C'est ainsi que nous créons un processus de pensée numérique global: par un dialogue continu.”

Force de frappe internationale

L'appui du groupe international Inetum ouvre l'accès à une panoplie de nouvelles technologies et de services. Cela inclut des dimensions pour lesquelles Realdolmen n'était pas connu auparavant. “Nous proposons désormais tout ce qui a trait à SAP et Salesforce”, précise Johnny Smets.

“Nous disposons de tout un réseau avec nos propres centres d'innovation situés à Gand, Lisbonne, Madrid, Paris et Casablanca. Et nous offrons à nos clients un large éventail de services de conseil numérique internationaux. Avec la capacité de gérer de très grands projets et de vastes dossiers d'externalisation.”

Poursuite de la croissance avec un accent sur la Wallonie

Inetum-Realdolmen soutient activement plus de 800 entreprises de taille moyenne à grande dans leur transformation numérique. Dans les années à venir, l'entreprise veut encore gagner des parts de marché, en Flandre et à Bruxelles mais aussi en Wallonie, où elle compte actuellement plus de 200 employés.

“D'ici à la fin de 2023, nous aimerions avoir atteint 500 millions d'euros de chiffre d’affaires”, conclut Johnny Smets. “Nous voulons réaliser cette ambition en nous concentrant sur des projets plus importants et stratégiques. Et bien sûr en gardant la transformation numérique en tête des préoccupations de tous nos clients. Il est essentiel d'être prêt à tout changement, car la transformation numérique est un flux dynamique, un Positive digital flow.”

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.