Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Ce qui importe pour les jeunes ingénieurs, c'est ce que l'entreprise apporte à la société"

De gauche à droite: Sophie Sibeni (Tender Design Manager), Loïc Van Durmen (Project Manager) et Jan Van Steirteghem (directeur du département Engineering) ©Studio Dann

Le groupe BESIX a toujours créé des synergies entre ses départements, qu’ils soient actifs en Belgique, au Moyen-Orient ou encore en Australie. Parmi ceux-ci, le pôle Engineering puise sa force dans un précieux mélange de connaissances techniques et de curiosité aiguisée pour les outils numériques.

Depuis sa création en 1909, BESIX investit dans les idées et l'innovation. En Belgique, ce groupe est l'unique entreprise multidisciplinaire à disposer d’un département Engineering. “Nous employons près de 200 ingénieurs et profils STEM (Science, Technology, Engineering & Mathematics, NDLR)”, précise Jan Van Steirteghem, son directeur. “Cela engendre une valeur supplémentaire pour nos clients, qui va au-delà de la construction pure et dure. Nous offrons une solution totale en essayant d'abord de comprendre et de développer des solutions en interne.”

"Notre force réside dans notre flexibilité"
Loïc Van Durmen
Project Manager

En apportant son expertise tant sur le plan technique que du management et de la gestion des projets, BESIX s’assure que les bonnes questions sont posées et les bonnes réponses apportées au bon moment. “Notre flexibilité est notre force”, poursuit Loïc Van Durmen, Project Manager Design au sein du département. “Si des éléments évoluent en phase de construction, nous y répondons rapidement avec des solutions réalistes et concrètes.”

Grâce à la technologie

Parmi ces solutions, on peut citer la technologie BIM (Building Information Management), pierre angulaire de BESIX pour lier les aspects physiques et numériques. L'entreprise fut la première en Belgique et la deuxième en Europe à obtenir la certification BIM niveau 2. Cette certification regroupe un ensemble de méthodes et de technologies afin d'optimiser la conception, l'exécution et la gestion des données d’un projet pendant toute sa durée de vie. Le projet est représenté dans un modèle 3D qui rassemble toutes les informations pertinentes. “Nous exploitons depuis 10 ans les nouvelles possibilités introduites par le BIM dans le secteur”, souligne Jan Van Steirteghem.

"Notre philosophie a toujours été de développer le maximum de connaissances, de favoriser la naissance d’idées et d’y investir"
Jan Van Steirteghem
directeur du département Engineering

C'est le cas pour la Tour Mohammed VI à Rabat, au Maroc (voir encadré). Entre 60 et 100 personnes travaillent sur le modèle BIM créé pour ce projet d'envergure, qui doit aboutir à l’édifice le plus haut du pays. Sophie Sibeni est l'ingénieure-architecte qui chapeaute le projet: “Nous avons reçu une maquette conceptuelle du client. Chaque bureau d'études de BESIX (architecture, structure et technique spéciale, façades, NDLR) a contribué à redessiner le modèle en 3D.” Grâce à des réunions hebdomadaires, les nouvelles demandes du client sont rapidement intégrées, et les problèmes plus vite résolus. “C'est un gain de temps et d'argent, car résoudre une difficulté en amont coûte nettement moins cher que de la régler sur le chantier”, observe Sophie Sibeni.

Plus versatile

Posséder un tel degré de compétence prend du temps. Il faut pouvoir investir à la fois dans les bons outils et dans les aptitudes de ceux qui les manient. “Depuis 40 ans, BESIX a pour stratégie de développer le maximum de connaissances, de favoriser la naissance d’idées et d’y investir”, définit Jan Van Steirteghem. “Les résultats de la société ont pu varier avec le temps, mais sa philosophie est restée inchangée. Notre département en est un petit exemple. Et en tant qu'individus, en faire partie est passionnant!”

"Résoudre un problème en amont coûte moins cher que sur un chantier. Ce gain de temps et d'argent est possible grâce au modèle BIM."
Sophie Sibeni
Tender Design Manager

Le directeur du pôle Engineering est ravi de voir arriver une nouvelle génération d'ingénieurs, plus versatiles qu'il y a 20 ans. “La tendance se ressent en entretien où les ingénieurs de demain ne veulent plus se contenter de travailler sur les plus beaux projets à travers le monde. Ils désirent savoir ce que le groupe apporte à la société. Le climat et le numérique sont deux thèmes qui les intéressent – une dimension très séduisante pour nous.”

BESIX a d’ailleurs lancé “Unleash”, un programme axé sur l'open innovation. Son objectif: recueillir les idées du personnel et développer les projets les plus prometteurs lors d'un Bootcamp, au terme duquel les meilleurs sont mis en œuvre. Par ailleurs, un accélérateur de start-up vise à dénicher des projets matures de contech (construction technology) et proptech (property technology) qui éclosent à travers le monde. "Nous sommes convaincus qu'ouvrir ses portes est une richesse”, conclut Jan Van Steirteghem. “Nous découvrons des PME aux idées fantastiques que nous n'aurions pas rencontrées autrement. Les synergies vont jouer un rôle de plus en plus important dans un monde connecté. Les opportunités de demain se créent aujourd'hui.”

Mohammed VI Tower ©Besix

Oxygen – Auderghem, Région de Bruxelles-Capitale

Ce complexe de qualité à Auderghem mixe 89 appartements haut de gamme, 1.000 m² de surface commerciale au rez, un espace de bureaux et 100 places de parking. Ce futur complexe possède une architecture dynamique aux nouvelles normes PEB passif 2015: triple vitrage à haute performance solaire et panneaux photovoltaïques en toiture pour alimenter les communs.

De Groene Boog – Rotterdam, Pays-Bas

Future autoroute qui améliorera l’accès à la région de Rotterdam, l'A16 présente parmi ses spécificités le premier tunnel neutre en énergie au monde. Un réseau de tension continue y alimentera toutes les installations, l'énergie sera produite par des panneaux solaires, et la chaleur résiduelle sera stockée sous terre et utilisée selon les besoins. Grâce à des barrières et de l'asphalte antibruit et à des digues de terre, la pollution sonore sera réduite. Ouverture prévue en 2024.

Tour Mohammed VI – Rabat, Maroc

Haute de 250 mètres, la Tour Mohammed VI sera visible à 50 kilomètres à la ronde. Ses 55 étages accueilleront un hôtel de luxe, des bureaux, des appartements de haut standing, ainsi qu'un niveau d’observation au sommet. La structure de l’édifice tient compte des données habituelles (vent, risque sismique) mais aussi des crues du fleuve voisin, le Bouregreg. Le contreventement est assuré par un noyau en béton et par la structure des portiques d’acier de la façade de 70.000 m².

Port de Duqm – Oman, Moyen-Orient

BESIX construit deux jetées à double poste d'amarrage et un mur de quai de 1 kilomètre dans le port de Duqm. La mise en place d’une zone de construction “sèche”, protégée par de grandes “digues” de sable dragué en mer, a permis de créer une zone de travail sur la terre ferme, à 20 mètres sous le niveau de la mer. Le projet s'inscrit dans un développement massif du site, qui pourra recevoir et gérer des porte-conteneurs géants.

Ensemble, créons le monde de demain. Consultez nos opportunités de carrières: https://www.besix.com/fr/careers

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.