Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Miser sur les expansions urbaines de Manille

Annelies Van de Sijpe, ingénieure au sein du bureau d’études de Jan De Nul Group

Ils sont au nombre de 30, les ingénieurs qui, dans le cadre de différents projets, effectuent les calculs de stabilité pour le bureau d'études interne de Jan De Nul. Des projets notamment situés dans des zones sismiques.

“Je travaille principalement pour les pôles dragage et offshore”, déclare la project leader Annelies Van de Sijpe, qui travaille depuis huit ans en qualité d'ingénieure au sein du bureau d’études de Jan De Nul. “Il peut s'agir de contrats de construction, dans lesquels il nous appartient d'examiner si telle ou telle conception peut être mise en œuvre en toute sécurité.”

Le bureau d’études reçoit cependant de plus en plus de demandes pour des contrats plus vastes, dits design and build. “Il s’agit de clients qui désirent réaliser un projet et nous demandent de les aider à réfléchir à la situation dans son ensemble, de la faisabilité à la mise en œuvre pratique en passant par la conception. Notre grand avantage, chez Jan De Nul, c'est que nous pouvons réaliser ces projets nous-mêmes et en assurer la maintenance dans une phase ultérieure. En ce sens, il s'agit d'un travail extrêmement orienté vers l'avenir.”

Tremblements de terre

Depuis que Jan De Nul a remporté le contrat de construction de 21 éoliennes au large des côtes de Taïwan il y a quelques années – dans une région connue pour ses nombreux tremblements de terre – le groupe a accumulé une masse de connaissances dans le domaine des études sismiques en l'espace d'un an et demi seulement. “Nous nous interrogeons sur les tremblements de terre auxquels nous pouvons nous attendre sur place, et nous estimons leur impact sur les structures”, détaille Annelies.

“En tant qu'ingénieur au bureau d'études, vous pouvez travailler dans les secteurs qui vous conviennent le mieux.”
Annelies Van de Sijpe
ingénieure au sein du bureau d’études de Jan De Nul Group

L'expertise du projet à Taiwan s’est révélée des plus utiles pour l’étude des projets dans la baie de Manille. “On y drague beaucoup de sable pour l'expansion urbaine. Les nouveaux sites doivent être capables de résister aux effets des vagues et des typhons qui frappent la région.”

Les activités de Jan De Nul se sont nettement développées ces dernières années, avec, à la clé, une grande variété de missions pour les ingénieurs. “En tant qu'ingénieur au bureau d’études, vous pouvez œuvrer dans les secteurs qui vous conviennent le mieux”, apprécie Annelies. “En outre, il s'agit d'une entreprise très orientée vers l'international. Prenez un bureau d'ingénierie qui ne se concentrerait que sur le marché belge: la recherche sismologique n'est généralement pas son activité principale, alors qu'ici, je m'en donne à cœur joie. Par ailleurs, le perfectionnement est possible au travers de cours et de formations. Pour moi, cette polyvalence est un atout indéniable.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.