Sous la responsabilité de
KPMG

Votre entreprise est-elle prête pour l’avenir ?

DATA & ANALYTICS



Peter Van den Spiegel © Studio Dann
5 Temps de lecture

2 photos

"L'ère de l'instinct souverain est révolue"

L’analyse de données distingue, et distinguera de plus en plus, les gagnants des perdants. Qu’elles soient petites ou grandes, les entreprises qui parviennent à prendre des décisions plus réfléchies sur la base des informations dont elles disposent pourront prétendre à une plus grande longévité. "L’analyse de données amène à de nouvelles idées et à des améliorations dans toute l’organisation."

Publicité

Publicité

Publicité

"Toutes les entreprises deviennent digitales. La technologie cloud et les données constituent les matières premières de cette transformation. La manière dont les entreprises travaillent sera déterminée par les insights et les prévisions qu’elles réussiront à extraire de ces données." Michael Beal, CEO de Microsoft Belgium, voit d’ores et déjà les conséquences de l’évolution irréversible qui est en marche dans le monde des entreprises. "Prenons l’exemple du commerce de détail, où les entreprises en ligne s’érigent en concurrents des enseignes physiques. Afin de rester pertinentes, ces dernières doivent également être présentes dans l’espace numérique et exploiter leurs données, entre autres, pour optimiser leur gestion de stock. Dans le secteur des soins de santé, de plus en plus d’entreprises ne sont payées que si le résultat d’un traitement est positif. Dans le secteur financier, les nouveaux arrivants remettent en question l’ensemble des modèles d’entreprise en travaillant de manière innovante avec les données. Une culture axée sur la donnée n’est pas une option, mais une nécessité."

"Une culture axée autour du data n’est pas une option, mais une nécessité."
Michael Beal CEO de Microsoft Belgium

"L’ère de l’instinct souverain est révolue", affirme également Peter Van den Spiegel, Director Data & Analytics chez KPMG. "Ce sentiment instinctif doit désormais impérativement être enrichi par les insights que les organisations dégagent de leurs données. Les champs d’application sont légion." Comment les entreprises – y compris les plus petites – peuvent-elles s’y prendre pour préparer ce data driven future? "Commencez par formuler un objectif clair et examinez comment l’atteindre à l’aide des données : par exemple, plus de recettes, moins de frais ou une meilleure productivité. Pensez au-delà du cadre et essayez de nouvelles choses", explique le spécialiste en données et en analyses.

Michael Beal © Studio Dann Michael Beal © Studio Dann

La transformation data que l’on observe aujourd’hui dans tous les secteurs est encouragée par trois facteurs. Avant tout, nous disposons aujourd’hui de données bien plus pertinentes. Deuxièmement, on note une forte augmentation des possibilités technologiques permettant d’analyser toutes ces données à grande échelle. Et troisièmement, il est désormais très clair que les entreprises qui intègrent l’analyse des données à leur gestion aboutissent à de meilleures performances.

 

Les données, moteur du changement

Les entreprises ont aujourd’hui accès à un éventail inédit de données et d’informations concernant leurs marchés, les processus de travail, les partenaires avec qui elles collaborent... Selon l’objectif qu’elle entend atteindre en utilisant et analysant ces données, l’entreprise peut identifier différentes sources d’informations judicieuses. Les sources d’informations internes dont elle dispose peuvent, par exemple, fournir des insights quant aux clients et à leurs intentions. L’entreprise peut alors enrichir ces informations avec d’autres données externes.

"Il n’est pas nécessaire de disposer de données parfaites pour les analyser."
Peter Van den Spiegel Director Data & Analytics au sein de KPMG

La qualité des données est évidemment cruciale, mais les entreprises ne doivent toutefois pas se focaliser uniquement sur ce point, explique le spécialiste. "Il n’est pas nécessaire de disposer de données parfaites pour les analyser. Il est plus important de clairement définir et de mettre en pratique des rôles et des responsabilités en ce qui concerne la propriété et la gestion des données et des modèles."

Trusted Analytics 

Outre cette abondance de données disponibles, l’impact de la transformation data est également lié au progrès technologique. La technologie d’analyse est à la fois plus sophistiquée et plus conviviale, ce qui permet de traiter de plus grandes quantités de données, plus rapidement et plus efficacement. L’adoption du cloud rend, en outre, l’analyse plus accessible, car d’importants investissements préalables ne sont plus requis.

Peter Van den Spiegel © Studio Dann Peter Van den Spiegel © Studio Dann

Pour être exploitables en pratique, les modèles qui permettent de dégager des insights à partir des données doivent être simples et intelligibles. "L’analyse et les modèles utilisés ne doivent pas devenir des objectifs en soi" explique Peter Van den Spiegel, "ils doivent seulement permettre une prise de décision adéquate. Les entreprises doivent pouvoir s’appuyer, et donc s’y fier également, sur le résultat des modèles analytiques et des données sous-jacentes."

Le degré de confiance que les entreprises peuvent accorder aux données et à l’analyse pour prendre des décisions stratégiques (appelé " trusted analytics " chez KPMG) dépend de quatre piliers: la qualité des données et des modèles, la capacité effective de l’analyse dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise, l’intégrité et la question de savoir si les données et l’analyse sont conformes à la régulation et aux principes éthiques et, enfin, la  résistance nécessaire pour soutenir l’organisation sur le long terme.

Prêt pour le futur?

Outre les données, les modèles et la technologie, un autre facteur essentiel contribue au succès de la transformation data: l’adoption d’une manière de travailler davantage centrée sur les données. Les entreprises doivent accepter d’utiliser et d’analyser les données ainsi qu’intégrer ce principe dans leurs activités journalières et les décisions qu’elles prennent. Une culture et un état esprit imprégnés par l’analyse voient ainsi le jour à l’échelle de l’entreprise. "Une fois que les entreprises auront complètement intégré l’analyse des données à leurs activités quotidiennes et qu’elles constateront sa valeur, tout va s’enchaîner. Les données et l’analyse conduiront à de nouvelles idées et à des améliorations dans toute l’organisation", affirme Peter Van den Spiegel.

"Des études montrent que les entreprises qui utilisent l’analyse de données en récoltent les fruits."
Peter Van den Spiegel Director Data & Analytics au sein de KPMG

"Des études montrent que les entreprises qui utilisent et qui intègrent effectivement l’analyse de données à leur organisation en récoltent les fruits et génèrent de meilleures performances sur le plan structurel. Mieux encore, certaines entreprises technologiques – pensez à Spotify ou Airbnb – ne possèdent pratiquement aucun actif physique et ont bâti leur succès uniquement sur l’analyse de données."

Airbnb, Spotify, mais aussi Uber et Booking.com sont des exemples typiques d’entreprises qui, dépourvues du poids d’une longue histoire, sont en mesure de concurrencer avec brio les entreprises traditionnelles. Ces organisations démontrent l’importance – qui est aussi le core business – d’examiner, en tant qu’entreprise, l’identité ou la nature des disrupteurs potentiels. "C’est la seule manière de prendre les mesures nécessaires pour transformer l’organisation et la parer pour le futur."

 

Publicité

Publicité