Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un projet-pilote allège les formalités administratives

©Marco Mertens

Moins de règles d’en haut, un terrain de jeu clairement délimité et des objectifs précis. “Avec une plus grande flexibilité et un package salarial sur mesure, voici ce que les membres de la nouvelle génération de salariés attendent de leur employeur”, affirme Katleen Clappaert, responsable RH & Finance chez Partena Professional.

“Les emplois qui combinent sens et flexibilité sont de plus en plus prisés ces dernières années”, note Katleen Clappaert. “Les Belges ne vivent plus pour travailler, mais travaillent pour vivre.” Cela signifie que la vie privée et les ambitions personnelles – un tour du monde, des hobbies, une famille à fonder – priment désormais sur la carrière. Les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle donne.

“Nous le faisons en accordant autant de flexibilité que possible en matière de temps de travail”, souligne Katleen Clappaert. “Nous proposons un horaire flexible et la possibilité de travailler à domicile jusqu’à deux jours par semaine. L’objectif est de rétablir l’équilibre entre travail et vie privée. Cette tendance ne touche pas uniquement les jeunes: les travailleurs seniors sont eux aussi demandeurs de flexibilité, par exemple pour prendre soin de leurs parents âgés.”

Rémunération sur mesure

Les collaborateurs espèrent également du sur-mesure en matière de rémunération. “Ils veulent personnaliser leur package salarial afin que celui-ci corresponde à leurs priorités”, confirme Katleen Clappaert.

Les travailleurs seniors sont eux aussi demandeurs de flexibilité, par exemple pour prendre soin de leurs parents âgés.
Katleen Clappaert
responsable RH & Finance chez Partena Professional

“On le remarque à la popularité croissante des plans cafétéria, qui consistent à laisser au travailleur la liberté de composer son propre package de rémunération, constitué d’un salaire et d’autres options, telles qu’un budget mobilité, des assurances complémentaires et du multimédia. Chez Partena Professional, nous offrons un plan de ce type depuis le début de cette année. Quelque 25% des collaborateurs y ont adhéré. Et 70% envisagent de le faire dès l’année prochaine.”

Moins de règles

La hiérarchie est par ailleurs moins en vogue parmi les jeunes travailleurs. “Dans nos bureaux de Charleroi et Ternat, nous œuvrons à un projet-pilote qui vise à évoluer vers des équipes autonomes”, indique Katleen Clappaert. “Nous suivons le principe de l’holacratie, qui limite au maximum la définition de règles venues d’en-haut. Chaque équipe opère de manière autonome en fonction d’objectifs prédéfinis. Et ce, en suivant un processus fixe dans lequel chacun des membres de l’équipe joue un rôle.”

“Auparavant, nous avions une organisation traditionnelle, avec de nombreuses couches hiérarchiques. Voici trois ans, nous avons commencé à ‘aplanir’ notre organisation. Nos managers ont été formés pour devenir des managers-coaches. Une étape indispensable à l’instauration d’équipes autonomes.”

Comment fonctionne précisément cette holacratie? “Au sein de nos bureaux, des consultants réunissent tous les spécialistes possibles dans une même pièce. Chaque défi spécifique est discuté avec les intéressés. Cela permet de résoudre plus rapidement des problèmes et de répondre plus vite à toutes les questions. Le nombre de procédures fixes diminue sensiblement, avec, à la clé, un surcroît de liberté. Les collaborateurs sentent ainsi qu’ils exercent davantage de contrôle sur leur emploi. Cette implication a un effet positif sur la satisfaction tant des collaborateurs que des clients.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.