Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Préparer aujourd'hui votre campagne de recrutement post-coronavirus

Un grand nombre de travailleurs, mécontents de la manière dont l’employeur a géré la crise du coronavirus, devraient quitter leur poste après la crise, prévient Nakama. La plateforme RH veut aider les entreprises à préparer leurs futurs recrutements grâce à l’employee referral.

Bien que le Belge ne change pas facilement de travail – selon une étude de Securex, moins de 6% des employés ont volontairement changé d’employeur en 2018 – on s’attend à ce qu’un grand nombre d’employés, mécontents de la manière dont leur employeur a géré (ou non) la crise du coronavirus, quittent leur emploi, indique la plateforme de ressources humaines Nakama.

“Principalement des cadres dirigeants. Leur rémunération est souvent variable et dépend des résultats. Or, atteindre des objectifs en temps de crise est difficile. Un mécontentement grandissant les poussera à changer de job. Cela ne concerne qu’un petit groupe, mais un groupe qui génère une part importante des revenus des entreprises.”

Que faire quand les meilleurs partent? Comment l’entreprise peut-elle compenser cette perte dans les meilleurs délais, alors que les budgets pour le recrutement vont se rétrécir, les sollicitations on-line diminuer et les dépenses pour les campagnes de recrutement et de publicité se réduire?

“Nous pouvons contribuer à recruter rapidement et surtout à peu de frais, sans faire appel à des bureaux de recrutement externes”, pointe Nakama. “Notre outil est un employee referral system qui assure des recrutements grâce au personnel qui reste en place. Ce personnel se sent ainsi valorisé et il a la possibilité de jouer un rôle dans le recrutement de futurs collègues.”

Réseaux sociaux et plateforme en ligne

L’outil de Nakama permet d’atteindre des candidats qui ne recherchent pas activement un nouvel employeur. “Des études démontrent que les programmes d’employee referral fournissent de meilleurs candidats, plus productifs et plus fidèles car le profil des candidats envoyés par référence colle mieux aux exigences des postes.”

"Un grand nombre d’employés, mécontents de la manière dont l’employeur a géré (ou non) la crise du coronavirus, devraient quitter leur emploi. Surtout des cadres dirigeants."

Nakama offre gratuitement deux services: du conseil par des experts du referral service et l’accès à une plateforme numérique conviviale qui encourage le personnel en place à rechercher des candidats possibles dans leur cercle de connaissances. Concrètement, cela se fait de deux manières: “Sur les réseaux sociaux, en partageant de l’information (témoignages d’employés, petites annonces, information d’entreprise, etc.), et via la plateforme Nakama. Nous constatons que les entreprises utilisant la plateforme augmentent leur présence sur les réseaux sociaux et touchent des candidats mais aussi des clients potentiels.”

Plus d’infos: pieter@nakamahr.eu ou 0477 370 256

Les avantages pour l’entrepreneur, selon Nakama: visibilité accrue sur les réseaux sociaux (poussée par les collaborateurs en place), implication des employés et sentiment d’appartenance, coût de recrutement bien inférieur à celui du canal classique, renforcement de l’image employeur.

‘Lock Down? Stand Up!’

Sur cette page dédiée, Mediafin - éditeur du journal L’Echo – met à l’honneur les initiatives d’entrepreneurs solidaires en ces temps de crise. Les textes et images ont été envoyés par les preneurs d’initiatives, et ont été publiés hors de la responsabilité des éditions de L’Echo. Votre élan de solidarité mis en avant sur cette page ? Envoyez-nous votre projet sur lecho.be/standup

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.