Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Une santé façonnable ?

Nous vivons plus longtemps, mais restons-nous plus longtemps en bonne santé ? En tout cas, nous ne sommes pas avares d’efforts pour y parvenir.

C’est une longue vie qui nous attend. Et ce constat n’est pas sans conséquences. Notre mode de vie a énormément changé. S’épuiser au boulot, pour s’effondrer dans son fauteuil à l’âge de 65 ans ? C’est du passé. Désormais, nous consacrons du temps, à nous et à notre famille, nous nous offrons une pause carrière, de lointains voyages… De même, nous sommes plus attentifs à notre corps. Nous faisons plus de sport, nous mangeons plus sainement, nous menons une vie plus active… dans tous les domaines. Nombreux sont ceux à reprendre des études, ou se consacrer à la vie associative. “Aujourd’hui, un quinquagénaire a un réseau d’amis, de collègues et de camarades d’études plus large que celui ses propres parents, y compris grâce aux réseaux sociaux”, explique le spécialiste des tendances Herman Konings.”

Il est donc informé beaucoup plus rapidement de la maladie ou la mort de “pairs” ou personnes du même âge. Autant d’avertissements qui lui enjoignent de consacrer davantage d’attention à sa propre santé. Et les acteurs commerciaux en profitent. Herman Konings: “Ils nous promettent une bonne santé, notamment par des superaliments, des antioxydants et autres acides gras riches en oméga 3. Un pan entier de l’industrie se concentre sur la santé. Mais inspire également l’angoisse. Dans un certain sens, souffrir en faisant du sport est l’expression de l’angoisse que l’on ressent vis-à-vis de sa santé.”

Santé façonnable

©Netto - Mon Argent
Les futurs résidents des maisons de repos seront beaucoup plus exigeants.
Herman Konings
Trendwatcher

Nous évoluons vers une santé “façonnable”, affirme Herman Konings. Ou nous nous en donnons au moins l’illusion. Aujourd’hui, nous mettons beaucoup moins notre sort entre les mains de Dieu. “Voyez le nombre de quadragénaires et de quinquagénaires qui réfléchissent à leur mode de vie et à leur santé. Ils font du jogging, du vélo... Cela explique aussi le succès des émissions et des livres de cuisine consacrés à l’alimentation saine. De même, les gadgets technologiques destinés à contrôler notre état de santé s’écoulent comme des petits pains. De l’application qui mesure la pression artérielle à celle qui vous avertit quand vous devez prendre vos médicaments.”

L’UE pense que cette technologie peut donner lieu à d’importantes économies, en permettant des diagnostics rapides. De plus, l’accent est de plus en plus mis sur la prévention par rapport à la guérison. Et les collaborateurs de la santé enregistrent des gains de temps de 30% dans la collecte et l’analyse des données. Dans la mesure où nous vivons plus longtemps, nous pouvons profiter de la vie plus longtemps. Les seniors n’ont jamais été aussi actifs : ils voyagent, font du sport, jouent avec leurs petits-enfants.

Mais cet allongement de l’espérance de vie entraîne également une recrudescence des maladies chroniques. Qui va déclencher une révolution dans les maisons de repos et de soins. Les futurs résidents seront beaucoup plus exigeants, en matière d’alimentation, mais aussi en matière de communication via des applications mobiles, par exemple.

Les baby-boomers dépensent plus

Nous vivons donc plus longtemps. Mais cela a-t-il aussi un impact sur le mode de vie des trentenaires et de la génération Y ? “Un grand nombre de ceux qui ont 20 à 40 ans aujourd’hui ont un diplôme de l’enseignement supérieur, et sont donc très bien informés des effets d’un mode de vie malsain.”, explique Herman Konings. “Mais adoptent-ils pour autant un mode de vie plus sain ? Notre économie de services hautement compétitive est source d’incertitudes et de stress. Le stress est un assassin silencieux, peut-être plus mortel encore qu’une alimentation malsaine.”

 L’incertitude liée à la pension légale incite les jeunes à commencer de plus en plus tôt à économiser pour leurs vieux jours. “Leurs parents ont pu dépenser 2,5 fois plus que la génération précédente. Mais comme ils vivront plus longtemps, ils devront également consacrer beaucoup plus d’argent à leur santé. Et cela aura un impact sur la capacité financière des générations futures.”

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.