Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Investir dans l'énergie et les infrastructures ouvre la voie à un avenir durable”

Koen Panis et Valentijn De Boe, Loyens & Loeff

Investir dans l'énergie et les infrastructures est socialement pertinent, essentiel et tangible. “En outre, ces investissements recèlent des possibilités de rendements stables”, soulignent Luc van Rooijen et Werner Decrem, de la société d'investissement flamande PMV, dans un entretien podcast avec Valentijn De Boe et Koen Panis, du département énergie et infrastructure de Loyens & Loeff.

Des solutions pour les énergies renouvelables, la mobilité et les transports durables, la transformation numérique, des installations sportives et des centres de santé de qualité : voilà quelques exemples concrets d'infrastructures qui peuvent rendre l'économie plus robuste et la société plus durable. Les investisseurs institutionnels déployant des horizons d'investissement de long terme croient de plus en plus en cette classe d'actifs.

“Mais la recherche et le suivi des projets d'infrastructure demandent beaucoup de travail et des connaissances spécifiques, d'où l'intérêt des fonds”, nuance Luc van Rooijen, gestionnaire de fonds chez PMV Fund Management (Participatiemaatschappij Vlaanderen).

En cinq ans, avec les fonds qui nous ont été confiés, nous avons construit un portefeuille diversifié.

Werner Decrem
Group Manager Infrastructure & Real Estate chez PMV

 Un bon exemple en est EPICo, un fonds d'infrastructure européen indépendant qui s'adresse aux investisseurs institutionnels et se concentre notamment sur les projets de partenariat public-privé (PPP), les énergies renouvelables et d'autres infrastructures.

“Un fonds doit être perçu comme une entreprise moulée dans un véhicule qui correspond parfaitement à la dynamique des investisseurs institutionnels dans ces secteurs”, déclare Koen Panis, Project Finance Partner chez Loyens & Loeff.

Stratégie d'investissement unique

Fondé en 2017 et conseillé par PMV, EPICo est aujourd'hui pleinement investi. “En cinq ans, avec les fonds alloués, nous avons construit un portefeuille diversifié avec des investissements dans l'infrastructure sociale, les routes et l'énergie, entre autres”, indique Werner Decrem, Group Manager Infrastructure & Real Estate chez PMV.

La recherche et le suivi des projets d'infrastructure demandent beaucoup de travail et des connaissances spécifiques : c'est pourquoi les fonds sont intéressants.

Luc van Rooijen
gestionnaire de fonds chez PMV Fund Management

“Le portefeuille répond donc totalement aux attentes de nos investisseurs. Certains des projets d'infrastructure sont toujours en phase de réalisation, mais une grande partie d'entre eux génèrent déjà des rendements stables pour nos investisseurs.”


Dans le cadre de sa stratégie active, PMV et ses fonds d'infrastructure investissent principalement dans des projets qui doivent encore être réalisés. “Cela nécessite une durée d'investissement plus longue, au cours de laquelle nous levons des capitaux sur une période plus étendue et les faisons travailler”, ajoute Luc van Rooijen. “Cette méthode s'accorde tout à fait avec celle des investisseurs institutionnels qui adoptent un horizon à long terme. C'est pourquoi nous n'ouvrons pas nos fonds aux investisseurs particuliers.”

Gestion des risques

Bien sûr, investir dans les infrastructures comporte des risques. Grâce à la gestion active, PMV les gère toutefois au mieux. “Les risques dépendent bien sûr de chaque projet et de son stade de développement”, note Luc van Rooijen.

“L'inflation, par exemple, est un facteur à prendre en compte actuellement. Elle peut avoir un effet positif, car les flux de trésorerie sont souvent corrélés avec. Mais d'un autre côté, l'inflation peut constituer un risque pour le constructeur, parce que des prix fixes sont fréquemment convenus dans le secteur. Nous nous montrons dès lors très attentifs aux parties avec lesquelles nous nous engageons, à leur expérience et à leur solvabilité.”

Les résidents locaux et les groupes d'intérêt n’hésitent pas à saisir la justice quand ils sont opposés à un projet.

Valentijn De Boe
Energy & Infrastructure Partner chez Loyens & Loeff

Il faut aussi épingler les risques juridiques, tel le risque lié aux permis en Belgique. “Les trajectoires demeurent très longues et complexes”, déplore Valentijn De Boe, Energy & Infrastructure Partner au sein du cabinet Loyens & Loeff.

“Et il n'est pas rare que des résidents locaux et des groupes d'intérêt saisissent la justice s'ils n'apprécient pas un projet. Pour éviter de décourager les investissements dans les infrastructures, il est important de gérer ces risques. Pour cela, il faut créer un cadre adéquat, dans lequel les risques sont correctement répartis entre les parties, de sorte que les acteurs privés ne doivent pas supporter la totalité du risque qui entoure l'octroi de permis.”

Des accords équilibrés et attractifs

“Outre les risques liés à l'octroi de permis et un cadre réglementaire clair, un projet bien équilibré est le fruit d'une interaction entre la documentation financière, les contrats de construction, les compagnies d'assurance, les contrats d'enlèvement, les garanties, etc. Tous ces éléments doivent s'emboîter parfaitement afin que les investisseurs, la banque et les autres parties prenantes valident ce qui est sur la table, et que ces accords soient suffisamment solides pour une période moyenne de 20 ans.”

Tous les éléments doivent s’emboîter pour que les investisseurs, les banques et les autres parties prenantes valident un projet.

Koen Panis
Project Finance Partner chez Loyens & Loeff

Les projets d'énergie et d'infrastructure peuvent être très complexes, surtout s'ils sont issus de partenariats public-privé ou reposent sur le modèle design, build, finance, maintenance (conception, construction, financement, maintenance). “Parvenir à un bon investissement est en effet un travail difficile et intensif”, conclut Werner Decrem.

“Mais une fois réalisé, le PPP est très intéressant pour un investisseur car ces projets sont quasiment assurés d'un rendement sur une longue période et garanti par une partie solvable : le gouvernement. Cela signifie que l'investissement ne dépend pas des cycles économiques, ni de l'offre et de la demande.” Cette prévisibilité et cette fiabilité les rendent particulièrement séduisants et pertinents dans les portefeuilles d'investissement des investisseurs institutionnels.

Lire également
Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.