Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

L'IA a besoin d'un cadre éthique

“Tous les secteurs seront touchés par l’intelligence artificielle, mais les questions éthiques ne se poseront pas partout de la même manière", prolonge Lorelien Hoet, Government Affairs Director chez Microsoft Belux ©Studio Dann

Plus l’intelligence artificielle gagne en importance dans notre société, plus la nécessité d’un cadre éthique se fait sentir. Microsoft veut jouer un rôle de pionnier dans la définition claire de principes et de valeurs éthiques.

Microsoft considère l’intelligence artificielle comme le complément technologique du cerveau humain. En d’autres termes, elle doit être au service de l’Homme. L’IA peut avoir une réelle valeur ajoutée dans le domaine des soins de santé, l’enseignement et la lutte contre la pauvreté, par exemple. “Il importe cependant qu’elle soit utilisée dans un cadre éthique clairement défini”, prévient Lorelien Hoet, juriste de formation et Government Affairs Director chez Microsoft Belux. “Dans ce contexte, nous devons nous poser les bonnes questions en matière de respect de la vie privée, de sécurité, de probité et d’inclusion.”

“Il est essentiel d’utiliser la bonne approche éthique dès le début de la mise en place de l’IA"
Lorelien Hoet
Government Affairs Director chez Microsoft Belux

Si Microsoft étudie les possibilités de l’IA depuis des années, le monde commence seulement à en saisir les implications. “Il est essentiel d’appliquer une bonne approche dès le début”, poursuit Lorelien Hoet. “Nous savons que la technologie est capable de reconnaître certains éléments – comme des photos et des mots – beaucoup mieux et plus vite que les humains. Néanmoins, même un bébé dispose d’une vision nettement plus vaste du monde grâce à ses cinq sens et à sa compréhension des choses. Un ordinateur ne dispose pas de ces compétences. C’est pourquoi nous devons d’emblée lui apprendre à respecter certaines valeurs.”

En tant que partenaire local des entreprises, Microsoft a défini six principes de base qu’elle juge cruciaux lors de la conception, de l’utilisation et de l’application de systèmes basés sur l’intelligence artificielle: équité, fiabilité et sécurité, respect et protection de la vie privée, inclusion, transparence et accessibilité. Ces principes sont détaillés dans le livre de Microsoft The Future Computed signé Brad Smith et Harry Shum. Sur son site institutionnel, Microsoft publie d’autres lignes directrices. Un comité consultatif interne veille au respect des valeurs et examine au cas par cas quels sont les tests nécessaires, les données pouvant être utilisées, les applications qui sont ou non défendables, afin d’élaborer des directives générales. Cette réflexion a lieu dans le cadre d’un dialogue avec des experts universitaires, des entreprises et les pouvoirs publics.

“Le monde commence seulement à comprendre les implications des systèmes basés sur l’IA"
Lorelien Hoet
Government Affairs Director chez Microsoft Belux

La nécessité de tester

“Il n’est toutefois pas possible de répondre immédiatement à toutes les questions éthiques”, prolonge Lorelien Hoet. “Dans ce contexte, il est essentiel de mener des tests à grande échelle. Cela permet de détecter les préjugés et les distorsions à un stade précoce. Lorsqu’il apparaît qu’un groupe de population est avantagé ou désavantagé par des algorithmes, ceux-ci peuvent être corrigés à temps. Pour y parvenir, les personnes impliquées doivent refléter la diversité du monde dans lequel nous vivons. Nous devons ensuite identifier les principes importants.”

“Certes, tous les secteurs seront touchés par l’intelligence artificielle, mais les questions éthiques ne se poseront pas partout de la même manière. Dans un processus de production, des valeurs telles que le respect de la vie privée et l’inclusion sont moins pertinentes que dans les soins de santé. Plus nous utilisons l’IA, plus le cadre dans lequel nous évoluons doit être clarifié. Nous en tirerons les meilleures pratiques qui, à leur tour, aideront les autorités publiques à voter des lois et à fixer des normes. Par ailleurs, nous devons réfléchir sans tarder à l’impact de l’IA sur le marché de l’emploi, et sur la manière dont ces principes de base peuvent nous préparer pour l’avenir, et ce, dans tous les types de formations.”

“Tous les secteurs seront touchés par l’intelligence artificielle, mais les questions éthiques ne se poseront pas partout de la même manière”
Lorelien Hoet
Government Affairs Director chez Microsoft Belux

L’approche de Microsoft en matière d’IA est basée sur le mission statement de l’entreprise, à savoir que le géant américain s’est donné pour mission d’aider toutes les personnes et organisations de la planète à évoluer positivement. L’entreprise souhaite autant que possible démocratiser la technologie de manière responsable. Le programme AI for Accessibility offre aux personnes en situation de handicap des solutions qui augmentent leur indépendance et améliorent leur productivité. Avec AI for Earth, Microsoft libère des moyens financiers en faveur de personnes et d’organisations qui misent sur l’intelligence artificielle pour protéger notre planète.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.