Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les entreprises belges font le choix de l'intelligence artificielle

©Studio Dann

L’intelligence artificielle est de plus en plus présente au sein des entreprises belges. Des applications intelligentes sont aujourd’hui capables de faire des suggestions sensées et d’apporter une aide à la décision à partir de données historiques et actuelles et de nouvelles sources d’informations. Scapta et Worldline ont ainsi introduit l’IA dans leur processus opérationnel via la plateforme cloud d’intelligence artificielle et Azure de Microsoft.

Les applications de l’intelligence artificielle diffèrent d’un secteur à l’autre. De nouvelles expériences, personnalisées et intuitives, basées sur l’IA et destinées aux clients et aux collaborateurs, sont à l’ordre du jour au sein de nombreuses entreprises. “Plus de 760.000 développeurs dans 60 pays utilisent déjà les compétences cognitives de la plateforme d’intelligence artificielle de Microsoft pour créer de nouvelles applications ou ajouter des fonctionnalités aux applications existantes”, détaille Myriam Broeders, Chief Technology Officer de Microsoft Belgique-Luxembourg. “Par ailleurs, 240.000 développeurs travaillent avec l’Azure Bot Service pour concevoir des assistants numériques.”

“Avec la plateforme IA de Microsoft, les entreprises peuvent créer elles-mêmes de nouvelles applications.”
Myriam Broeders
Chief Technology Officer de Microsoft BeLux

L’ambition de Microsoft dans le domaine de l’intelligence artificielle est claire : faire de chaque développeur un développeur IA. Afin de réaliser cette ambition, l’entreprise est en train de construire dans le cloud un superordinateur IA grâce aux puces reprogrammables FPGA. Les développeurs pourront ainsi utiliser les algorithmes avec une rapidité et une efficacité accrue.

Mixed Reality et un meilleur service aux clients

Un étudiant de l’école supérieure limbourgeoise PXL et l’entreprise d’informatique Scapta ont développé, pour les lunettes autonomes Microsoft HoloLens, une app de Mixed Virtual Reality via laquelle les entreprises ont la capacité de se présenter d’une manière différente à leurs clients. Grâce à cette app sur HoloLens, la présentation traditionnelle est remplacée par une visualisation virtuelle, par exemple, des produits de l’entreprise. “La demande de nos clients pour l’IA, la Mixed Reality (MR) et la réalité augmentée (RA) s’amplifie”, reconnaît Thibaut Heeren, directeur de Scapta. “Les techniques de visualisation et l’IA aident l’utilisateur final, en particulier dans les secteurs liés aux services et à la gestion des entrepôts.”

“L’IA n’exige pas nécessairement des changements technologiques drastiques dans les organisations.”
Myriam Broeders
Chief Technology Officer de Microsoft BeLux

“Les entreprises utilisent aussi notre plateforme IA pour améliorer leurs services aux clients”, prolonge Myriam Broeders. Un chatbot automatisé, qui communique avec les clients de manière naturelle, peut être facilement intégré sur le site internet ou à l’app de l’entreprise. Les vendeurs de Worldline travaillent depuis peu sur leur smartphone avec l’assistant personnel numérique d’iReachm sur Azure. Cette app, baptisée Nikki, ne transmet pas les appels vers une messagerie vocale mais bien vers une secrétaire en chair et en os, qui pourra dès lors aider directement les utilisateurs. L’app est un système autoapprenant, il est donc capable de fournir la bonne information lors du contact suivant. De cette manière, le client, la secrétaire et le vendeur ont un contact plus rapide et plus efficace. “Cette méthode de travail génère d’énormes gains de productivité”, souligne Steven Verbesselt, Telesales Manager chez Worldline. “Auparavant, les collaborateurs consacraient parfois plus d’une heure et demie par jour à écouter leur messagerie et les demandes de rappels téléphoniques. Grâce à cette économie de temps, ils rendent visite à davantage de clients et augmentent leurs ventes.”

“L’IA aide les entrepreneurs à se réinventer.”
Myriam Broeders
Chief Technology Officer de Microsoft BeLux

L’IA n’exige pas nécessairement des changements technologiques drastiques dans les organisations. “Nos propres applications Office et CRM contiennent déjà beaucoup d’IA intégrée”, conclut Myriam Broeders. “Lorsqu’Outlook vous prévient que vous allez envoyer un message sans pièce jointe, c’est une forme d’IA! Ou lorsque PowerPoint vous aide à rendre vos présentations plus professionnelles en faisant des propositions de mise en page et de design. Là aussi, l’IA est la base qui vous permet de travailler plus efficacement.”

“Partez d’un besoin”

L’impact de l’intelligence artificielle sur les organisations est considérable. Et la technologie fait sentir ses effets dans tous les processus opérationnels. “Mais introduire l’IA dans le but de réduire les coûts ou d’augmenter son chiffre d’affaires n’est pas une bonne idée”, prévient Myriam Broeders, Chief Technology Officer de Microsoft BeLux. “Mieux vaut partir des frustrations et des besoins de vos clients et de vos collaborateurs. Vous pouvez ensuite réfléchir à la manière dont l’IA peut vous aider à trouver une solution. Même si, au final, nous constatons dans la pratique que cette approche permet aussi de réduire les coûts et d’augmenter le chiffre d’affaires grâce aux gains d’efficacité.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.