Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

L’industrie aide le gestionnaire de réseau à stabiliser le réseau d’électricité belge

La majeure partie de la consommation électrique de Nyrstar vient de la halle d'électorlyse, mais ce processus est très flexible.

Nyrstar et le gestionnaire de réseau Elia collaborent pour maintenir le réseau d’électricité belge en équilibre. Quand la consommation d’électricité atteint un niveau trop important, Nyrstar peut aider à conserver cet équilibre en réduisant temporairement la production dans la halle d'électrolyse. Une méga-batterie en construction fera aussi sa part du travail pour assurer au réseau belge un niveau suffisant d’énergie.

L’énergie est une denrée rare. En particulier pendant les mois d’hiver, il est parfois stressant, dans notre pays, de se demander si l’on ne manquera pas d’électricité. Voici pourquoi le gestionnaire de réseau Elia régule en permanence l'équilibre entre l’énergie injectée et l’énergie consommée sur le réseau. Grâce à son intervention, les villes et villages ne se retrouvent pas sans courant et les black-out peuvent être évités.

Elia n’agit toutefois pas en solitaire. Le gestionnaire de réseau collabore avec d'autres gestionnaires de réseau européens ainsi qu’avec des acteurs industriels majeurs comme Nyrstar. Avec une consommation annuelle d’environ 1,1 million de mégawattheures (un peu plus de 1% de l’électricité prélevée en Belgique), Nyrstar, qui compte, sur le plan énergétique, parmi les entreprises les plus efficaces de son secteur au niveau mondial, est l’un des plus gros consommateurs de Belgique. L’entreprise est par ailleurs directement reliée au réseau haute tension.

Flexibilité

“Dans des circonstances normales, nous produisons toujours au maximum de notre capacité”, avance Thomas Verbruggen, Energy Coordinator European Operations chez Nyrstar. “À part lorsque nous procédons à la maintenance de nos installations par exemple, nous prélevons en principe toute l'électricité nécessaire.”

Notre processus d’électrolyse est très flexible. Quand Elia nous demande de réduire temporairement notre consommation, nous pouvons le faire assez rapidement.
Thomas Verbruggen
Energy Coordinator European Operations chez Nyrstar

“La majeure partie de notre consommation électrique vient de notre halle d'électrolyse. Mais ce processus est très flexible. Quand Elia nous demande de réduire temporairement notre consommation, nous pouvons le faire assez rapidement.”

Crucial

Philip Eyckmans, Global Category Manager Energy chez Nyrstar, estime que la demande en électricité ne peut qu’augmenter à l’avenir, l'énergie renouvelable étant une innovation bienvenue mais moins prévisible. “Nous n’en misons pas moins fortement, depuis un certain temps déjà, sur les sources d’énergie durables. Nous achetons de l'électricité verte et participons à la construction de parcs solaires et éoliens. Enfin, nous voulons contribuer à la transformation du réseau belge en un réseau entièrement vert. Reste naturellement à savoir où trouver de l’énergie quand il y n’a ni soleil ni vent…”

Philip Eyckmans et Thomas Verbruggen

Pour compenser ce caractère imprévisible, Nyrstar construit une méga-batterie sur le site de Balen avec Nala Renewables, une joint-venture de sa société-mère Trafigura et d’IFM Investors. Ce système de stockage de l’énergie en batterie (battery energy storage system, ou BESS) sera prêt courant 2022. Le BESS conserve notamment l’énergie verte d’un parc éolien situé à proximité, et communique avec le réseau. “Elia peut utiliser cette énergie pour assurer la stabilité du réseau aux moments cruciaux”, indique Thomas Verbruggen.

Avantage

Pour assurer le bon fonctionnement du réseau d’électricité, Elia vise une fréquence constante de 50 Hz. “Le BESS peut réagir immédiatement à des hausses ou des baisses de fréquence afin de maintenir la stabilité du réseau”, éclaire Philip Eyckmans.

Nous voulons contribuer à la transformation du réseau d’électricité belge en un réseau entièrement vert.
Philip Eyckmans
Global Category Manager Energy chez Nyrstar

Une telle batterie a l’avantage de pouvoir être très vite mise en route. Revers de la médaille: elle ne peut stocker 25 mégawatts que pendant quatre heures tout au plus. “Ce n’est pas toujours suffisant”, note Thomas Verbruggen. “C’est là qu’intervient notre halle d'électrolyse. Ces deux éléments sont très complémentaires.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.