Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Le zinc 100% vert est un objectif réaliste”

Graeme Train, Head of Metals & Minerals Analysis chez Trafigura

Nyrstar s’efforce depuis plusieurs années de rendre sa production plus efficace, plus économe en énergie et plus écologique. “Si la production de zinc 100% vert était jadis une utopie, elle est désormais à portée de main”, estime Graeme Train, Head of Metals & Minerals Analysis chez Trafigura, maison-mère de Nyrstar.

Pour parvenir à une société climatiquement neutre, les autorités nationales et internationales encouragent en permanence les entreprises à réduire toujours davantage leurs émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, les investisseurs, les fournisseurs, les clients et l’opinion publique attendent des organisations qu’elles aillent constamment plus loin pour limiter leurs émissions de CO2.

“Ceux qui ne prêtent pas attention à ce problème montrent qu’ils ne se soucient pas du réchauffement climatique”, souligne Graeme Train. “Néfaste pour l’environnement, cette attitude a également une incidence économique, car les entreprises risquent de perdre des parts de marché, par exemple. Et quant aux banques, elles posent des exigences toujours plus strictes aux entreprises qui investissent trop peu dans la durabilité.”

Meilleure performance que la moyenne du secteur

En tant que producteur international de minéraux et de métaux critiques essentiels à la réalisation d’un avenir pauvre en carbone, Nyrstar fait partie d’une grande chaîne d’approvisionnement dont tous les maillons s’encouragent mutuellement à travailler de façon plus durable. “Si les constructeurs automobiles veulent fabriquer leurs voitures d’une manière plus respectueuse de l’environnement, ils ont besoin d’acteurs du secteur métallurgique. Les carrosseries sont fabriquées en acier galvanisé. Pour les rendre ‘plus écologiques’, les constructeurs automobiles doivent pouvoir recourir à un acier produit plus durablement. Et pour rendre leur acier plus durable, les aciéries s’adressent aux fonderies de zinc afin de demander du zinc vert.”

Nyrstar affiche aujourd'hui la plus faible empreinte écologique de tous les producteurs de zinc au niveau mondial.
Graeme Train
Head of Metals & Minerals Analysis chez Trafigura

“Grâce aux efforts consentis ces dernières années, comme les investissements dans l’énergie solaire et éolienne et les moyens de transport plus durables, Nyrstar affiche aujourd’hui la plus faible empreinte écologique de tous les producteurs de zinc au niveau mondial.”

Électrification et hydrogène vert

Produire du zinc 100% vert semblait jadis une utopie; Graeme Train s’attend à ce que nous voyions les choses différemment dans les décennies à venir. “C’est certainement un objectif réaliste. Quand le fonctionnement des mines sera complètement électrifié – et de nombreux acteurs investissent d’ores et déjà dans des véhicules miniers électriques –, que le transport des matières premières se fera par bateaux propulsés par de l’hydrogène vert, et que ces matériaux arriveront dans les fonderies par camions électriques rechargés avec de l’énergie renouvelable, alors ce sera possible.”

Au cours des prochaines années, l’accent sera surtout mis sur la poursuite de la réduction des émissions de CO2 dans toute la chaîne de valeur. Qui plus est, avec le recyclage du zinc et la récupération du zinc présent dans les produits en fin de vie utile (comme les batteries), l’industrie du zinc deviendra encore plus durable.

Et ce secteur, grâce à la production de minéraux et de métaux critiques, ne cessera de gagner à son tour en importance pour un avenir pauvre en carbone.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.