Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Notre nouvelle ligne de coulée à Balen est une bonne nouvelle pour nos clients et pour l’environnement”

Robin Soors, coordinateur de la production chez Nyrstar

La ligne de coulée construite l’an dernier par Nyrstar sur son site de Balen est aujourd’hui totalement opérationnelle. “Elle nous permet de répondre à la demande croissante d’alliages de zinc, de réduire notre empreinte carbone et de créer de nouveaux emplois”, détaille l’ingénieur Robin Soors, coordinateur de la production, en charge de la gestion quotidienne du département.

La demande de zinc pour galvaniser l’acier (afin de le protéger contre la corrosion) progresse partout dans le monde. Le secteur de la construction et l’industrie automobile sont de plus en plus demandeurs. En complément des lignes de coulée présentes sur ses autres sites, le spécialiste des métaux a donc ouvert cette année une nouvelle ligne à Balen.

“Elle nous permet d’accroître notre capacité totale de fusion et de coulée en Europe”, indique Ling Tao, Technical & Market Development Manager chez Nyrstar. “Nous pouvons dorénavant augmenter très rapidement et de façon très flexible notre production sur le site de Balen, absorber les pics et nous diversifier en termes de produits.”

Galvaniser, c’est durable

Grâce à leur durée de vie allongée, les produits en acier galvanisé offrent un meilleur rapport coût/efficacité et contribuent à réduire les émissions de CO2.

À moyen et long termes, la nouvelle ligne de coulée créera des emplois, entre autres dans la maintenance et la production.
Robin Soors
coordinateur de la production chez Nyrstar

Les caractéristiques uniques et durables de l’acier galvanisé expliquent que la demande de matériaux de construction – notamment de poutres, tuyaux, supports muraux, chapeaux de cheminée et gouttières – soit si forte. “Il en va de même pour l’industrie automobile”, prolonge Robin Soors. “Le châssis et la carrosserie des voitures contiennent une certaine quantité de zinc, tout comme les autres pièces automobiles. La présence de zinc protège contre la rouille et la corrosion pendant plus de 10 ans.”

Ling Tao, Technical & Market Development Manager chez Nyrstar

Auparavant, une part importante du zinc produit à Balen était transportée par camion vers les sites de Pelt et Budel aux Pays-Bas, où il était ensuite fondu. “La nouvelle ligne de coulée est une bonne nouvelle pour notre empreinte carbone”, souligne Ling Tao. “Comme nous pouvons désormais couler du zinc sur place, nous économisons chaque année 2.000 trajets par camions entre Balen et Pelt. C’est positif pour l’environnement.”

Nouveaux emplois et demande en hausse

À moyen et long termes, la nouvelle ligne de coulée créera des emplois, entre autres dans la maintenance et la production. “Depuis le mois d’avril, cette ligne produit en continu, ce qui signifie que les travailleurs tournent en quatre équipes qui se relaient sept jours sur sept”, pointe Robin Soors. “Ces prochaines années, la demande de zinc ne fera que progresser, ce qui est aussi une bonne nouvelle pour l’emploi.”

Sur tous nos sites, nous pouvons, selon la demande du marché, augmenter rapidement et de manière flexible notre production, absorber les pics et nous diversifier en termes de produits.
Ling Tao
Technical & Market Development Manager chez Nyrstar

La galvanisation de l’acier représente aujourd’hui 60% des débouchés du zinc au niveau mondial. “Nous avons parlé des applications dans le transport et les infrastructures, mais l’augmentation du nombre de couches de zinc nécessaires pour la production d’énergie solaire et éolienne et les systèmes de stockage d’énergie pour les entreprises et les particuliers sont d’autres exemples de la nature polyvalente du zinc”, conclut Ling Tao. “Il participe de nombreuses façons à l’économie circulaire. Dans toutes nos implantations, nous sommes prêts à faire face aux pics et à répondre à la demande croissante de nos clients.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.