Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Nous cherchons sans cesse à améliorer la qualité de notre travail”

Gregory Belland, Global Head Technology & Continuous Improvement chez Nyrstar

En tant que Global Head Technology & Continuous Improvement, Gregory Belland a pour objectif d’augmenter la performance de Nyrstar, sans nécessairement passer par de grandes révolutions.

Gregory Belland connaît bien le monde des métaux. Littéralement, car avant de rejoindre le site néerlandais de Nyrstar à Budel, il a travaillé dans son pays natal – le Canada – mais aussi au Mali, aux États-Unis et en Australie. Après une formation d’ingénieur chimiste, il est passé de la R&D dans le cadre de projets nucléaires au secteur métallurgique, où il a occupé des fonctions techniques, exécutives, commerciales et de direction.

Certaines circonstances l’ont poussé vers de nouveaux horizons professionnels. “Cela fait tellement longtemps que je suis actif dans ce secteur que je suis convaincu d’avoir du zinc qui coule dans mes veines”, indique-t-il en riant. Ni les frontières ni les océans ne constituant un obstacle pour le Canadien, il s’est retrouvé à Budel. La décision de travailler pour Nyrstar, leader mondial du zinc et du plomb, était un choix logique.

Nom célèbre

Bien entendu, il existe des différences entre tous ces pays. D’abord et avant tout culturelles, mais aussi techniques. “De petites différences, car en définitive, c’est le même principe partout”, souligne Gregory Belland. “Dans les mines, on produit un concentré de minerai de zinc qui contient entre 50 et 60% de zinc. Il est envoyé dans des raffineries pour en extraire le zinc qui est ensuite vendu aux clients.”

Nous ambitionnons de faire mieux que la moyenne du secteur, qui se situe à 90% d’efficacité énergétique. Nous voulons être parmi les meilleurs au monde.
Gregory Belland
Global Head Technology & Continuous Improvement chez Nyrstar

À l’autre bout du monde, il était encore question d’Union Minière (devenue ensuite Umicore puis Nyrstar en 2007), un nom célèbre. “Bon nombre de leurs technologies ont été exportées. Aujourd’hui, je travaille avec des personnes qui, à l’époque, ont contribué à diffuser ces techniques dans le monde entier.”

Pas de tour d’ivoire

“La culture d’une entreprise est le reflet des personnes qui y travaillent, de leurs valeurs et de la façon dont elles interagissent”, poursuit Gregory Belland. “Nyrstar est la première entreprise pour laquelle je travaille dont le siège social est installé sur le site de production et non dans une tour d’ivoire au cœur d’une capitale. Chez Nyrstar, il est au milieu de l’action! Il ne s’agit pas d’une organisation top-down; cela pose certains défis, c’est vrai, mais cela ouvre aussi de vastes possibilités.”

En tant que Global Head Technology & Continuous Improvement, le Canadien supervise l’amélioration continue des processus et des techniques. S’il se concentre largement sur la R&D, il met aussi en place des partenariats avec d’autres entreprises et des universités afin d’optimiser les processus de Nyrstar. La structure organisationnelle de l’entreprise est ici un atout: “Nous ne sommes pas très hiérarchisés, nous travaillons dans le cadre d’une organisation matricielle. Je suis donc très souvent en contact avec des collègues d’autres équipes. Nous collaborons avec des équipes de projets, de production et des équipes sur site.”

Positif pour l’environnement

À voir la liste de projets dont il s’occupe avec son équipe de six personnes, son travail est loin d’être monotone. “Nous extrayons un maximum de zinc de la matière première brute livrée dans l’usine. Plus l’extraction est efficace, plus les résidus sont limités. C’est positif pour l’entreprise comme pour l’environnement.”

L’efficacité énergétique est également un sujet d’attention pour Gregory Belland et ses collaborateurs. “Nous devons y réfléchir. C’est particulièrement important aujourd’hui. Comme nous consommons beaucoup d’électricité, chaque petite mesure que nous adoptons pour éviter de gaspiller l’électricité est bonne à prendre. Nous voulons faire mieux que la moyenne du secteur, qui se situe à 90% d’efficacité énergétique. Nous faisons le maximum pour figurer parmi les meilleurs au monde en la matière.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.