Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Nyrstar est ici pour le long terme"

Guido Janssen, VP European Operations chez Nyrstar

À Balen, Nyrstar marque la communauté locale de son empreinte. Dans cette commune de l’arrondissement de Turnhout se trouvent le passé de l’entreprise mais aussi son avenir, assure Guido Janssen, VP European Operations.

Depuis 1888, l’histoire des communes campinoises de Balen et Pelt se confond avec celle du zinc. Les fonderies de zinc de Vieille Montagne, qui deviendra Union Minière, Umicore et en 2007 Nyrstar, écrivent depuis peu un nouveau chapitre de leur existence. En juillet 2019, au terme d’une restructuration financière, la majeure partie des activités opérationnelles de Nyrstar est devenue propriété de Trafigura, un leader du négoce mondial des matières premières. Aujourd'hui, Balen et Pelt figurent parmi les plus grosses fonderies de zinc du monde.

Malgré l’histoire mouvementée de l’entreprise, l’ambiance a toujours été familiale chez Nyrstar. “Les usines de Balen et Pelt sont de celles qui voient les générations se succéder”, affirme Guido Janssen. “Les connaissances s’y transmettent de père en fils et cela se sent. Ces connaissances et ce savoir-faire ont une valeur inestimable.”

Pour conserver ce lien très fort, l’entreprise met l’accent sur de bonnes relations avec les autorités locales et les riverains. “La franchise, dans ce cadre, est une qualité absolument essentielle. Nous tentons de travailler au maximum au niveau local. Outre notre propre personnel, nous dénombrons 1.500 collaborateurs indirects dans les entreprises avoisinantes.”

Notre usine est presque entièrement électrifiée et peut être considérée comme une sorte de voiture électrique.
Guido Janssen
VP European Operations de Nyrstar

Énergie verte

Avec Trafigura, Nyrstar accomplit aussi des pas de géant dans le domaine de la durabilité. “Nous jouons un rôle de pionniers dans la transition énergétique”, avance Guido Janssen. “Nous comptons parmi les plus gros consommateurs d'énergie en Belgique, et notre fonctionnement repose en grande partie sur les énergies solaire et éolienne. Par temps ensoleillé, le Kristal Solar Park tout proche fournit près de 90% de nos besoins énergétiques.”

À l’avenir, Nyrstar veut investir davantage encore dans l’énergie verte et le stockage de l’énergie, avec le soutien de Trafigura.

Investissements

Une restructuration financière autorise désormais le déploiement de tels projets. Trafigura continuera d’investir dans les usines de Balen et Pelt au cours des prochaines années. En 2020, ce sont quelque 41 millions d’euros qui y ont déjà été investis.

Étant l’un des plus grands consommateurs d’énergie en Belgique, Nyrstar fonctionne en grande partie grâce à l’énergie solaire et éolienne.

“Nous avons renouvelé les filtres électrostatiques, nous avons construit une usine de poudre de zinc et procédons à divers travaux de maintenance pour assurer un avenir durable à l’entreprise”, se réjouit Guido Janssen. Nala Renewables, une joint-venture de Trafigura, prévoit de construire un système de stockage d'énergie par batterie – le plus important système de stockage d'énergie en Belgique – sur le site de Nyrstar Balen.

Malgré l’énorme avancée que cela représente, l’entreprise a encore du pain sur la planche. Les sous-investissements des dernières années ont affaibli l’activité belge. Toutefois, le mouvement de rattrapage est nettement amorcé. “Par le passé, beaucoup d’investissements ont été consentis dans de nouvelles mines. Cela n'a pas toujours bien tourné. À présent que nous ne devons plus assumer ces coûts et que Trafigura nous guide vers l’avenir, nous pouvons à nouveau nous concentrer sur nos opérations où nous produisons du zinc de qualité mondiale, entre autres choses.”

Efficacité énergétique

L’usine de Balen dispose d’un atout majeur: son efficacité énergétique. “Une turbine génère ici de l’électricité à partir de la vapeur issue de la conversion de notre matière première en zinc”, illustre Guido Janssen. “Par ailleurs, la fabrication d’acide sulfurique dégage de la chaleur que nous récupérons.”

Nyrstar Balen et Pelt
  • 570 collaborateurs
  • 1.500 emplois indirects
  • Présence dans la région depuis 133 ans
  • Investissements en 2020: 41 millions d’euros

Qui plus est, l’entreprise est quasiment neutre en carbone. “Nous sommes souvent mis dans le même sac que la pétrochimie ou l’industrie sidérurgique, mais l’électrolyse du zinc est un processus quasiment neutre en CO2!”

Nyrstar se tourne résolument vers l’avenir: “Nous voulons surtout être flexibles et anticiper l’évolution de l’offre de matières premières et des demandes de nos clients. L'implication de Trafigura prouve que Nyrstar est ici pour le long terme. C’est le message principal que nous voulons adresser à tous nos partenaires.”

Nyrstar compte bien rester présent au niveau local, même s’il subsiste quelques pierres d'achoppement: “Les règles du jeu de la transition énergétique revêtent une grande importance. Il est indispensable que le prix de l’électricité demeure compétitif par rapport aux pays voisins et au reste du monde. Bien que nous n’émettions presque pas de CO2, nous payons des frais de CO2 considérables sur l’électricité. Ces frais sont intégrés dans le prix de marché de l’électricité et dans l'électricité verte que nous achetons et que nos partenaires génèrent pour nous sur nos sites. La concurrence avec l’Allemagne en particulier pèse dans la balance, car chez nos voisins, les autorités compensent une partie bien plus importante des coûts de CO2 indirects. Les gouvernements flamand et belge sont conscients du problème, mais il faut aussi des règles équitables au niveau européen.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.