edito

Contribuer à rendre le monde meilleur

"Dans une société comme la nôtre, où les pouvoirs publics assument de nombreuses responsabilités, la philanthropie joue un rôle complémentaire important. Nos autorités ne peuvent pas toujours résoudre seules tous les défis de notre monde. C’est pourquoi les initiatives philanthropiques personnelles, motivées par la passion, les compétences et l’engagement de leurs initiateurs, sont particulièrement précieuses. Les philanthropes apportent un élan nouveau et expérimentent des approches novatrices."

"Se plaindre de l’individualisme qui envahit notre société est désormais monnaie courante. Pourtant, à la Fondation Roi Baudouin, nous observons de plus en plus de preuves du contraire. Le nombre de fonds philanthropiques augmente au fil des années. Les statistiques démontrent que les Belges sont de plus en plus généreux envers les associations caritatives. Une initiative comme le Printemps de la Philanthropie a dès lors justement toute son importance: elle place la générosité et l’engagement sociétal sous le feu des projecteurs. Et offre un point de rencontre et une source d’inspiration aux philanthropes d’un genre nouveau."

Le Printemps de la Philanthropie offre une source d’inspiration aux philanthropes d’un genre nouveau.
Thomas Leysen
Président du Conseil d’administration de la Fondation Roi Baudouin

"La philanthropie va bien au-delà d’un simple virement bancaire. Il s’agit d’apporter des réponses structurelles et donc d’avoir un impact à long terme. Chaque philanthrope fait ses propres choix – souvent très pointus – à partir de ses passions, de sa vision de la société et de son expérience personnelle."

"Cet engagement transcende les générations. On voit en effet un nombre croissant de jeunes s’intéresser à la philanthropie. Ils se sentent responsables. Ils ne se contentent plus de protester et sont prêts à relever leurs manches. Des phénomènes relativement neufs, tels que les réseaux sociaux et le financement participatif, y sont certainement pour quelque chose. Ils élargissent le champ des possibles en donnant de la visibilité aux problèmes et en créant de l’espace pour les initiatives. J’ai pu le constater dans ma propre famille, lorsque ma fille a créé les ‘journées sans viande’. À partir d’un problème sociétal, elle a conçu cette campagne, l’a planifiée, l’a lancée et a cherché du financement. C’est aussi de la philanthropie. L’apport des philanthropes ne se compte pas toujours en espèces sonnantes et trébuchantes. Il peut s’agir de temps, d’enthousiasme et d’engagement."

"Grâce à mes nombreux contacts avec les philanthropes qui collaborent avec la Fondation Roi Baudouin, je constate également que la philanthropie rend heureux: elle donne aux philanthropes et à leur famille le sentiment de se dépasser et de contribuer à rendre le monde meilleur."

Thomas Leysen

Lire également

Messages sponsorisés