analyse

Le choix de la philanthropie

Etienne Beguin, notaire ©DOC

Vous vous sentez une âme de philanthrope? Votre notaire vous expliquera comment régler au mieux votre succession pour apporter votre pierre à l’édifice, avec des droits de succession réduits.

"Ma cliente était célibataire, sans enfant, et n’avait plus aucune famille proche", se souvient Étienne Beguin, notaire à Beauraing. "Elle avait réfléchi à sa succession bien avant son décès, survenu au début de l’an dernier, à l’âge de 80 ans. Elle ne souhaitait pas léguer son patrimoine à des personnes avec qui elle n’avait aucun lien de parenté et de voir ainsi disparaître 80% de ses avoirs sous forme de droits de succession. Or, elle était passionnée par le patrimoine historique et culturel de sa région. C’est pour cette raison qu’elle est venue me consulter."

Ces situations se sont multipliées ces dernières années, souligne le notaire: personnes seules, âgées, dernier membre de leur famille… Dans ce cas, elles préfèrent souvent léguer une partie voire la totalité de leur héritage à une cause qui leur tient à cœur. "Dans le scénario que j’ai évoqué, ma cliente a décidé de léguer une part de ses biens à un fonds pour la restauration, dans une église de la région, d’un retable de grande valeur et qu’elle aimait beaucoup."

En tant que notaire, j’accompagne et j’informe les personnes qui souhaitent agir pour l’intérêt général.
Etienne Beguin
Notaire
Etienne Beguin, notaire ©DOC

"En tant que notaire, j’accompagne et j’informe les personnes qui souhaitent agir pour l’intérêt général", continue Me Beguin. "Ensemble, nous envisageons toutes les possibilités et parcourons la liste des partenaires potentiels. Après discussion et de par la nature du projet, ma cliente a décidé de s’adresser à la Fondation Roi Baudouin. Avec celle-ci, nous avons défini ce que ma cliente souhaitait précisément et les moyens qu’elle acceptait d’y consacrer. Ce n’est qu’ensuite qu’elle a rédigé son testament."

"Nous avons alors créé un fonds au nom de ma cliente, avec comme objectif la restauration du retable. Je fais partie du comité de gestion de ce fonds, au côté d’un représentant de la Fondation et de spécialistes externes. Nous veillons de concert à la réalisation des vœux exprimés par ma cliente dans son testament."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés