reportage

Un écrin protégé par la philanthropie

L'étang de Boneffe ©KBS

Grâce à un généreux bienfaiteur attentif à la protection et à la sauvegarde de la biodiversité en Hesbaye, la Fondation Roi Baudouin a acquis en 2015 le site de l'étang de Boneffe, à Éghezée, afin de réaliser le souhait de ce philanthrope.

Niché dans un écrin de 10 hectares d'un grand intérêt biologique et naturel, "l'étang de Boneffe et ses abords ont été classés Natura 2000 grâce à la roselière qu'ils abritent", indique Samuel Vander Linden, coordinateur du contrat de rivière, comité Mehaigne, et membre du comité scientifique et technique mis en place par la Fondation Roi Baudouin pour veiller à la protection de la biodiversité sur le site. "Avec les drainages et l'amélioration agricole des bassins, les roselières, ces zones où poussent des roseaux, ont disparu. C'est un milieu extrêmement rare dans la région. Il faut le préserver."

L’importance de la philanthropie

"L'étang de Boneffe possède beaucoup de services dits ‘écosystémiques’, ces services offerts par la nature, telles que les abeilles solitaires qui pollinisent les fleurs", précise François Laviolette, du département Nature et forêt, attaché Natura 2000 et membre du comité scientifique et technique. Or, le classement Natura 2000 vise précisément à protéger des périmètres naturels d'habitats et d'espèces tout en réglementant les activités humaines.

L’intérêt de philanthropes en faveur de ce type de projet est crucial pour que grandisse le nombre de surfaces dédiées à la protection de la nature.
Samuel Vander Linden
Coordinateur du contrat de rivière

L'investissement de la Fondation Roi Baudouin pour ce type de projet est crucial pour espérer voir le nombre de surfaces dédiées à la protection de la nature augmenter chez nous. "Il est important de pérenniser le patrimoine naturel. Aujourd'hui, sans l'intérêt des philanthropes, en Région wallonne, le taux de protection de sites naturels prioritaires ne serait pas atteint. Nous avons besoin de ces investissements privés pour espérer atteindre les objectifs désirés", explique Samuel Vander Linden.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés