Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les e-sports constituent un terrain d'essai idéal pour l'internet ultra-rapide

©Shutterstock

Proximus travaille au déploiement d’un réseau gigabit en fibre optique ultra-rapide et fiable dans notre pays. Et dans ce cadre, l'industrie du gaming représente un immense laboratoire permettant d'organiser des expériences innovantes, témoigne Stefaan Haerick, Director Commercial Partnerships & Sponsoring.

Lorsque l'équipe de Stefaan Haerick était en quête d'opportunités commerciales en 2017, les e-sports ont attiré leur attention. Voici cinq ans, le monde du gaming de compétition n'en était qu'à ses débuts, surtout dans nos régions. Certes, un important tournoi de Counter-Strike était organisé à Cologne, mais cet événement mis à part, l'offre en Europe était assez maigre. Très vite, Proximus a perçu le potentiel du gaming: “L'industrie du jeu pèse plus lourd que les secteurs du cinéma et de la musique réunis”, précise Stefaan Haerick. “Les e-sports ne sont qu’une partie de cette industrie du jeu, c’est vrai. Mais une petite part d'un chiffre d'affaires gigantesque, cela représente toujours un marché intéressant!”

.

Alors que, dans d'autres sports, on commence localement puis on progresse jusqu'au sommet mondial, il n’en va pas de même avec les e-sports: “Dans le gaming de compétition, tout se joue au niveau international mais cela ne descend pas encore suffisamment jusqu’au niveau local. Nous avons voulu combler cette lacune en inversant le modèle. Il y a 4 millions de joueurs en Belgique. En 2017, les e-sports chez nous avaient une fanbase de 500.000 personnes; cinq ans plus tard, nous sommes à 1 million.”

Bande passante, stabilité, latence

Proximus a lancé plusieurs initiatives ces dernières années pour soutenir la communauté e-sports locale. “D'abord, nous avons organisé un concours autour d'un certain nombre de jeux populaires comme Counter-Strike: Global Offensive, League of Legends et FIFA”, illustre Stefaan Haerick. “En associant ces trois jeux, vous touchez un maximum de fans. Ensuite, nous voulions que le contenu soit accessible à tous. Sur nos propres chaînes et sur nos décodeurs, par exemple, mais pour la première fois, nous utilisons aussi Twitch pour distribuer du contenu sur les e-sports dès le premier jour. C'est différent du contenu traditionnel, comme le cinéma, où il faut attendre plusieurs mois après la sortie du film en salle. Enfin, nous soutenons les événements locaux. Nous fournissons notamment la connectivité par fibre optique à plusieurs bars et tournois d'e-sports.”

“D'ici à 2028, nous voulons être en mesure de fournir la fibre optique à 70% des foyers belges”
Stefaan Haerick
Director Commercial Partnerships & Sponsoring chez Proximus

Ce dernier point est particulièrement intéressant pour Proximus, qui peut ainsi utiliser les e-sports comme terrain d'essai pour l'internet à haut débit. “Les gamers apprécient une bande passante élevée, un internet stable et une faible latence*. Si vous voulez tirer au but dans FIFA alors que votre adversaire a déjà récupéré le ballon parce que votre internet est défaillant, vous perdez.”

Cette demande correspond parfaitement aux ambitions de Proximus, qui déploie un réseau gigabit en Belgique. Contrairement au réseau classique via les fils de cuivre, l'internet du futur passe par la fibre optique – du verre très fin et résistant par lequel les données sont transmises grâce à la lumière. “Tout ce que les e-sportifs souhaitent en termes de bande passante, de stabilité et de latence, notre nouveau réseau est en mesure de l'offrir”, assure Stefaan Haerick. “Nous nourrissons de grandes ambitions en la matière. Nous investissons plus de 5 milliards dans le déploiement de la fibre optique. Et d'ici à 2028, nous voulons être en mesure de fournir la fibre optique à 70% des foyers belges.”

Un retard dans les mouvements ou les actions de votre personnage dans le jeu par rapport à votre saisie sur votre clavier, votre souris ou votre manette.

Grandir ensemble

Le fournisseur étant très impliqué dans le gaming de compétition, il peut lui-même mener très rapidement des expériences. Récemment, il a notamment laissé deux équipes s'affronter via une connexion 5G, et posé un réseau de plus de trois kilomètres de câbles en fibre optique lors d'un tournoi en 2019. “Le gaming est l'une des applications les plus exigeantes en termes de connectivité”, note Stefaan Haerick. “Le réseau est ouvert à toutes les formes d'applications qui peuvent tourner dessus, ce qui nous permet d'utiliser dans d'autres secteurs les connaissances acquises dans celui-ci. Nous voulons pouvoir profiter plus largement de l’expérience engrangée dans le monde des e-sports, et soutenir les joueurs dans leur passion. De cette façon, non seulement le marché se développe, mais nous nous développons parallèlement aux sports électroniques.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.