reportage

Faites travailler l’Europe pour vous

©Skyline Europe

Pour ceux qui veulent investir dans l’immobilier, il n’existe pas de ville plus intéressante que Bruxelles. C’est la seule capitale au monde à héberger à la fois les institutions européennes et l’OTAN, des ambassades et des multinationales. Bruxelles dispose d’un public international de locataires de plus de 100.000 expatriés. Et tous ces hauts revenus recherchent un appartement.

Le marché locatif bruxellois est le plus grand de Belgique. Alors que 75% des Flamands sont propriétaires de leur habitation, ce n’est le cas que de 40% des Bruxellois. Autrement dit, 60% des Bruxellois sont locataires. “Le marché locatif potentiel est énorme à Bruxelles”, confirme Kris Langbeen, directeur commercial de la société immobilière Skyline Europe l. Avec les expatriés, les investisseurs y trouvent des locataires très solvables. Ces fonctionnaires européens n’ont pas subi l’influence de la crise, comme l’illustrent les chiffres de 2008 à 2009.

“Le marché immobilier bruxellois a encore enregistré une hausse des prix au plus fort de la crise financière, même si elle s’était ralentie”, remarque Kris Langbeen. “Les organisations internationales présentes à Bruxelles, comme l’Union européenne et l’OTAN, n’ont pas réduit leurs activités. La forte demande garantit des prix immobiliers stables.”

Souvent, l’entreprise qui emploie les expatriés assure également le paiement des loyers, ce qui apporte une garantie supplémentaire à l’investisseur. “De plus, on peut espérer un taux d’occupation élevé, vu la solide demande d’appartements meublés de qualité alimentée par les expatriés”, prolonge Kris Langbeen. “Notre propre service de location, Skyline Renting Services, dispose par exemple d’un portefeuille de plus de 1.000 appartements et affiche un taux d’occupation constant de 98%.”

Emplacement

Bruxelles fait figure d’exception parce que ce sont les étrangers qui y fixent les prix. “Vous pouvez même délimiter assez clairement leur zone d’habitat idéale : à l’est du quartier européen. Et une bonne situation est insensible à la crise.” C’est pourquoi Skyline Europe choisit soigneusement des emplacements qui se louent bien, explique Kris Langbeen : “Ce sont surtout les emplacements situés à proximité de l’OTAN et du Parlement européen, des endroits idéaux pour les fonctionnaires internationaux. Ils désirent un appartement confortable proche de leur lieu de travail.”

« Au plus fort de la crise financière, le marché immobilier bruxellois a encore enregistré une hausse des prix. »
Kris Langbeen
directeur commercial de Skyline Europe

Dans la commune bruxelloise d’Evere, à proximité des bureaux de l’OTAN, des appartements sont en vente dans les projets Ambassador Park et Geneve Park. “Outre la présence de l’OTAN et son excellente accessibilité, le grand avantage d’Evere est le prix raisonnable des terrains”, poursuit Kris Langbeen. “Evere est encore une commune très abordable à Bruxelles. On y investira beaucoup au cours des années à venir et les nouveaux investisseurs y trouvent un énorme potentiel de plus-value. Par expérience, nous savons que la commune est très performante sur le marché locatif. Sa situation stratégique résidentielle engendre une forte demande, et les loyers sont par conséquent élevés.”

Robinet qui fuit

Skyline Europe est active dans la vente mais aussi dans la location d’appartements, avec le Skyline Renting Services qui gère plus de 1.000 appartements. Pour l’investisseur, le service de location est un atout important : “Skyline Renting Services cherche activement des locataires pour les appartements vendus”, assure Kris Langbeen.

Le service de location prend également d’autres formalités à son compte, telles que la conclusion du contrat de location, la remise des clés, la réception de la garantie locative et l’entretien quotidien. “Les investisseurs ne doivent donc pas s’inquiéter d’un robinet qui fuit ou d’un état des lieux à établir.”

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés