Sous la responsabilité de Barco

TAKE THE LEAD

"Innover aujourd'hui, c'est surtout comprendre son client"

Plus dans
Take the Lead

 © Studio Dann

 © Studio Dann

Non, la disruption n’est pas une question purement technologique. "Et c’est la raison pour laquelle une entreprise technologique par excellence comme Barco doit tout mettre en œuvre pour répondre aux attentes de ses clients, attentes qui ont énormément évolué", assure son CEO, Jan De Witte.

Publicité

Publicité

Publicité

Voici un propos qui peut étonner, venant du CEO d’une des plus grandes entreprises technologiques belges: "L’informatique a beaucoup déçu au cours des décennies écoulées", admet Jan De Witte, CEO de Barco. "Elle ne parvient que depuis quelques années à concrétiser les espoirs gigantesques placés en elle au milieu des années 80. Tout évolue désormais très vite, cependant, et elle est devenue si omniprésente et si puissante que plus personne n’y échappe."

"Et si la gestion des nouvelles technologies n’a rien de neuf pour une entreprise comme Barco, l’impact de la disruption numérique va nettement plus loin. D’une part, nous notons une révolution au sein du développement de nos produits; d’autre part, la révolution numérique a modifié en profondeur notre approche des clients. Aujourd’hui, nous devons beaucoup plus réfléchir en termes de solutions pour les clients, tout en collaborant avec eux. Cela demande un changement fondamental d’état d’esprit de la part de nos collaborateurs."

Durant plusieurs décennies, le cœur d’activité de Barco fut le traitement de l’image – autrement dit, la technologie derrière les images. En 2017, néanmoins, les clients se montrent incomparablement plus exigeants. "Notre tâche ne consiste plus uniquement à afficher les images de manière aussi parfaite et fine que possible. Nous devons veiller à ce que nos clients puissent en retirer quelque chose de plus."

Comment? "Par exemple en enrichissant de données et de possibilités d’analyse supplémentaires les images qui s’affichent sur le grand écran des salles de contrôle de la police. Ou en réfléchissant, avec de grands établissements d’enseignement, à des solutions qui leur permettent de mettre en œuvre leur future approche éducative." Un bel exemple de ce dernier point est la formule d’apprentissage collaboratif que Barco a mise au point l’an dernier avec la KULeuven et l’entreprise technologique Televic. "Grâce à nos nouvelles solutions, l’université peut aujourd’hui partager du contenu de manière interactive. Du grand écran de l’amphithéâtre vers la tablette des étudiants ou vice-versa, par exemple. Ou d’un amphithéâtre sur le campus de Louvain à un autre situé à Courtrai."

Écosystème

La disruption, indique Jan De Witte, ne se résume pas aux évolutions technologiques extrêmement rapides de ces dernières années. Il s’agit aussi de trouver une réaction rapide et adéquate à l’évolution très nette des attentes des clients. "Ils veulent que nous fournissions des solutions à l’utilisation très intuitive, et qui se connectent avec d’autres données dans un écosystème beaucoup plus large."

"Aujourd’hui, Barco n’est plus un simple fournisseur de hardware. À terme, nous trouverons davantage de valeur dans les solutions logicielles que nous fournissons avec notre hardware que dans le hardware proprement dit. Si nous ne montons pas dans ce wagon, notre hardware risque d’être relégué au rang de simple commodity. Nous ne commençons réellement à en prendre conscience que depuis quelques années."

Afin d’obtenir l’adhésion de tous les collaborateurs à cette nouvelle logique, quelques changements sont nécessaires çà et là. "Bien plus que du hardware, un software se développe avec le client", souligne Jan De Witte. "La révolution numérique modifie la nature de la R&D, mais aussi de l’ensemble du processus d’innovation. De nombreuses technologies ‘disruptives’ actuelles sont moins le fruit de nouvelles inventions que d’une combinaison intelligente de technologies existantes. Ces concepts sont développés avec une grande attention pour l’utilisateur final."

Aujourd’hui, innover signifie surtout comprendre son client, conclut le CEO. "La technologie qui le permet est, la plupart du temps, aisément et rapidement disponible. Mais votre entreprise doit oser sortir de son cocon. Il n’est plus nécessaire de vouloir tout inventer soi-même pour fournir une grande valeur ajoutée à ses clients."

Publicité

Publicité