TAKE THE LEAD

"Sans Take the Lead, ce projet ne serait jamais sorti de terre"

 © Dieter Telemans

 © Dieter Telemans

Au début de l’an prochain, Volvo Trucks déploiera le suivi en temps réel de tous les nouveaux camions vendus en Belgique, en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. "Grâce à la formation Take the Lead, j’ai pu affiner mon pitch et convaincre la Senior Vice President", affirme Pieter Gheeraert, l’âme du projet.

Publicité

Publicité

Publicité

Pieter Gheeraert, Manager Connected Services chez Volvo Trucks à Gand, vit une période aussi chargée que passionnante. L’an dernier, il œuvrait déjà à une nouvelle application destinée à centraliser les données techniques des camions. Les entreprises qui font circuler des camions Volvo ne sont ainsi plus contraintes de conserver toutes les informations: elles reçoivent à intervalles réguliers une liste des véhicules nécessitant un entretien.

Pieter Gheeraert ne s’est toutefois pas arrêté en si bon chemin. Il a eu l’idée de suivre en temps réel, à partir de la Belgique, tous les camions Volvo déployés dans le monde. Volvo peut ainsi éviter des pannes inattendues, par exemple en prévenant le chauffeur quelques heures à l’avance de l’imminence d’une panne moteur. Dans un premier temps, Pieter Gheeraert s’est heurté au refus du siège suédois. "Je me voyais chaque fois répondre que j’allais trop vite en besogne", se souvient-il.

Un an plus tard, la donne a totalement changé. "Le quartier général m’a donné le feu vert. La direction en Suède s’est rangée derrière le projet. Je suis plongé depuis plusieurs mois dans son développement, avec une équipe interne de 16 personnes et des consultants externes. L’initiative est sortie officiellement de la phase d’essai et sera proposée sous la forme d’une option payante à tous les acquéreurs de camions Volvo neufs en Belgique et dans les pays voisins à partir de 2018. À terme, nous pourrons équiper aussi les bus Volvo de ce système."

Instantané

Grâce à la nouvelle Telematic Gateway (TGW), il est possible de suivre à distance l’état du moteur et de certaines composantes. À intervalles réguliers, les concessionnaires Volvo Trucks recevront un instantané du véhicule et pourront décider, sur cette base, de réparer immédiatement le véhicule ou de combiner cette réparation à un entretien planifié. "Les clients, de leur côté, obtiendront des rapports sur l’état de santé de leurs camions. En outre, les données seront exploitées dans le cadre d’un processus de qualité interne qui nous permettra d’identifier les domaines dans lesquels nous pouvons améliorer encore notre processus de production."

Certes, Pieter Gheeraert avait déjà précédemment soumis son idée à sa direction. Mais les choses n’ont réellement bougé qu’après la toute première formation Take the Lead qu’il a suivie au début de cette année. "Cela m’est apparu clairement pendant les cours, notamment lorsqu’ont été exposés les points faibles des entreprises matures en 2017. Une firme comme Volvo, avec quelque 100.000 collaborateurs, est un gigantesque pétrolier qui ne peut changer de cap que très lentement.

Grâce à la formation, j’ai pu affiner mon pitch et ma stratégie numérique. J’ai démontré à la direction qu’il n’y avait pas de temps à perdre et que nous devions investir immédiatement. Je suis ainsi parvenu à convaincre Karin Falk, la Senior Vice President de Volvo Trucks. Elle a reconnu que mon projet était la voie à suivre. D’autres projets ont été sacrifiés pour permettre au mien de sortir de terre. Il restait juste une question: de combien de millions avais-je besoin?"

Publicité

Publicité