Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Comment gérer une équipe par… Teams?

Dirk Buyens, professeur de ressources humaines à la Vlerick Business School

Vous aussi, vous voyez désormais principalement vos collègues dans de petites cases sur votre écran? En tant que manager fraîchement arrivé, vous n’avez peut-être même jamais rencontré physiquement vos collaborateurs… Dirk Buyens, professeur de ressources humaines à la Vlerick Business School, revient sur les stratégies à adopter face à ce défi

La crise du coronavirus enchaîne des centaines de milliers de travailleurs à leur écran. “La discipline est encore plus importante dans les réunions par vidéoconférence qu’en présentiel”, affirme Dirk Buyens. “Il n’est pas rare que les réunions physiques débutent avec cinq à dix minutes de retard, par exemple parce que le manager doit se déplacer d’un endroit à un autre. Ce délai est inexistant dans le cadre des réunions en ligne, cependant, pour lesquelles démarrer à l’heure est considéré par tous comme une forme de respect.”

Garder une oreille attentive 

Dirk Buyens souligne que les réunions doivent plus que jamais donner de l’énergie à leurs participants. Mieux vaut opter pour une concertation brève et claire que de s’engager dans de longs débats sur des dizaines de sujets.

Par ailleurs, en raison de la distance physique, il convient également de demander comment se portent les collaborateurs. “Qu’il s’agisse d’un entretien délicat avec un client ou de difficultés de concentration avec les enfants à la maison, il est crucial que les collaborateurs aient la possibilité de se confier à leur manager.”

Accueil à distance 

Qu’en est-il des nouveaux managers? Ceux qui ont été engagés durant la crise du coronavirus mais n’ont pas eu la chance de rencontrer leurs collaborateurs physiquement?

Pour Dirk Buyens, “il faut que ces nouveaux managers prennent le temps d’organiser de brefs entretiens individuels avec chacun des membres de leur équipe. Une petite discussion informelle permet déjà de mieux se connaître et de rassurer les collaborateurs.”

Je remarque que, dans un contexte numérique, les managers aussi reçoivent moins de feed-back de leurs supérieurs.
Dirk Buyens
professeur de ressources humaines à la Vlerick Business School

Ces entretiens peuvent, bien sûr, se dérouler en ligne, mais c’est encore mieux s’ils le sont en présentiel, par exemple à l’occasion d’une promenade dans un parc.

Les managers engagés au cours de la crise peuvent par ailleurs rencontrer des difficultés pour s’intégrer dans l’entreprise. “Je connais plusieurs responsables qui ont remis leur démission quelques mois à peine après avoir été engagés, précisément pour cette raison.”

“Je remarque que, dans un contexte numérique, les managers aussi reçoivent moins de feed-back de leurs supérieurs”, poursuit Dirk Buyens. “On peut y remédier en communiquant ouvertement sur les éléments à privilégier ou à éviter en matière de timing, sur la manière de s’adresser aux gens et sur d’autres aspects de la culture de l’entreprise.”

Point de contrôle obsessionnel 

Enfin, il est important que les managers contraints et forcés d’entretenir des “relations à distance” avec leurs collègues ne donnent pas l’impression de les surveiller. “L’objectif n’est absolument pas que les collaborateurs stressent lorsqu’ils se lèvent cinq minutes de leur chaise ou ne réagissent pas immédiatement à une notification sur leur smartphone”, confirme Dirk Buyens.

“Les bons people managers établissent des accords clairs avec leurs collaborateurs en matière de disponibilité, et mettent en place un équilibre sain entre diriger, suivre et encourager.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.