Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Comment votre entreprise peut récolter les fruits d'un progrès exponentiel

Guido Vandervorst et Rik Vanpeteghem ©Deloitte

Les innovations se succèdent plus rapidement que jamais. Le progrès exponentiel bouleverse les prix, les produits et les modèles économiques. Cependant, il offre également d’énormes opportunités – à condition d’être prêt à surfer sur les vagues de la disruption.

En 2007, un petit avion sans pilote coûtait 400.000 dollars. Aujourd’hui, vous pouvez acquérir un drone pour 100 dollars. En moins de 10 ans, la technologie a transformé un gadget impayable en un produit innovant, facile à obtenir, à même de changer radicalement les modèles économiques des entreprises de courrier.

Votre entreprise est-elle prête pour l'avenir ? En savoir plus.

Prenez un autre exemple : les imprimantes en 3D. Elles ont vu leur prix diminuer d’un facteur 400 ces sept dernières années. Des robots qui semblaient l’apanage de la science-fiction font désormais leur apparition dans tous les secteurs industriels. À peine deux décennies après la généralisation de l’Internet, les radioréveils, montres et thermostats intelligents sont dans tous les magasins. Nous vivons dans un monde nouveau, un monde où la technologie évolue à une vitesse exponentielle.

Cet afflux d’innovations a un impact énorme sur notre vie quotidienne. Prenez par exemple le smartphone dans la poche de votre pantalon, avec son appareil photo, son GPS et même quelques e-books. Il offre des alternatives virtuelles à des produits qui étaient jusqu’à présent disponibles en magasin. Et comme il existe subitement une alternative virtuelle conviviale sur le marché, le produit initial perd rapidement de sa valeur.

Un produit dématérialisé qui perd de sa valeur se démocratise automatiquement : il devient disponible partout, et pour tout le monde. Cette évolution est typique de la "croissance disruptive" : le progrès par le bouleversement.

Emploi

La croissance disruptive dépasse largement le smartphone de votre poche. La revue spécialisée MIT Technology Review prévoit que 45% des emplois actuels disparaîtront au cours des deux prochaines décennies sous l’effet des progrès réalisés en intelligence artificielle et en robotique. Selon un rapport récent d’ING, qui a comparé les possibilités d’automatisation à la répartition des emplois en Belgique, pas moins de 49% des emplois dans notre pays sont susceptibles d’être automatisés. "Ces évolutions sont effectivement porteuses de défis, mais elles offrent également des opportunités", explique Guido Vandervorst, Managing Partner Innovation au sein de l’entreprise de consultance Deloitte.

L’avenir appartient à ceux qui osent observer le monde sous une autre perspective.
Rik Vanpeteghem
CEO Deloitte Belgique

"Si les entrepreneurs belges saisissent ces opportunités, les créations d’emplois peuvent être dopées." Pour démontrer sa vision positive des évolutions récentes, Deloitte lancera une campagne de sensibilisation baptisée Tomorrow is Today au cours des mois à venir. "Parce que l’avenir appartient à ceux qui osent observer le monde sous une autre perspective et recherchent aujourd’hui des solutions innovantes pour demain", explique Rik Vanpeteghem, CEO de Deloitte Belgique.

Le meilleur des deux mondes

Selon Deloitte, la croissance disruptive est portée par trois thèmes : le numérique, l’analytics et le cyber. C’est désormais évident : la numérisation est un passage obligé pour les entreprises, quel que soit leur secteur d’activités. Il ne s’agit toutefois pas uniquement d’implémenter la technologie. Comment créer une expérience plus riche pour vos clients ? Comment trouver le bon équilibre entre l’analogique et le numérique ? Dans quelle mesure les possibilités numériques obligent-elles une entreprise à revoir son modèle économique ?

"On ne peut plus séparer l’analogique et le numérique", poursuit Guido Vandervorst. "Ce que font actuellement les banques belges en est un bon exemple : elles proposent le “meilleur des deux mondes” à leur client. Des comptes en ligne, mais un conseil professionnel pour ceux qui le souhaitent."

L’agilité et la collaboration avec les start-ups sont essentielles pour stimuler l’innovation.
Guido Vandervorst
Managing Partner Innovation Deloitte Belgique

L’analytics est intimement liée à l’importance croissante des Big Data, combinée à la croissance exponentielle de la puissance de calcul. Les entreprises disposent d’une immense quantité de données et cherchent des manières de les analyser et de les exploiter. Les plus grandes entreprises veulent les traiter pour analyser leurs activités et mieux comprendre leurs clients. Les petites entreprises les utilisent pour développer de nouvelles activités grâce à leurs capacités prédictives.

"Parallèlement à leurs nombreux avantages, ces nouvelles possibilités numériques comportent également des risques", pointe cependant Guido Vandervorst. "Les entreprises doivent être conscientes des cyberrisques et s’y préparer." L’information constitue alors un paramètre important. Ainsi les pare-feux les plus sophistiqués n’ont-ils guère de sens si un travailleur divulgue ses données en répondant à un e-mail de phishing.

Entreprise intuitive

Quelle est la meilleure manière pour une entreprise de survivre et même de profiter des possibilités de ce nouveau monde ? Selon Deloitte, la clé réside dans l’agilité. Mettre sur pied des collaborations avec de jeunes entreprises et adopter une culture d’innovation dans l’entreprise.

C’est la seule manière de détecter rapidement les innovations, de les évaluer et si nécessaire de les implémenter. Dans ce contexte, il est important de mettre en oeuvre une transformation à tous les niveaux de l’entreprise. À l’ère de la numérisation, il ne suffit plus de mettre sur pied une initiative isolée parallèlement au fonctionnement quotidien. En étendant la transformation à l’ensemble de l’entreprise, on obtient une "entreprise intuitive" qui crée des systèmes intelligents afin de mettre en contact les clients, les collaborateurs et les fournisseurs, de favoriser la croissance et l’information, et d’améliorer le ressenti du marché.

Tomorrow is Today

Deloitte applique déjà la vision qui sous-tend Tomorrow is Today. Un partenariat a ainsi été conclu avec la Singularity University, une université établie dans la Silicon Valley connue pour ses programmes et événements visant à encourager l’innovation. En outre, l’entreprise de consultance a fondé un Innovation Centre l’an dernier.

Il s’agit d’un programme d’accompagnement pour les jeunes entreprises technologiques actives dans l’analytics , les solutions numériques, la cybersécurité et la mobilité. Les collaborateurs de Deloitte y partagent leurs connaissances avec de jeunes talents et peuvent ainsi rester informés des principales évolutions du marché. "L’innovation peut encore permettre de réaliser beaucoup si nous collaborons", conclut Rik Vanpeteghem.

Nous avons dressé la liste de plusieurs pratiques que Deloitte constate chez les entreprises qui réussissent. Attention, ces conseils sont purement indicatifs, et ne constituent en aucun cas une liste exhaustive.

Culture et sensibilisation

La première étape que vous devez franchir dans ce nouveau monde ? Veiller à rester informé des nouvelles possibilités technologiques qui se présentent. Et de la manière dont vous pouvez y répondre dans vos activités actuelles et futures. Entretenez-vous une culture d’entreprise qui favorise l’innovation et capte les bonnes idées opérationnelles ?

  • Vos collaborateurs ont-ils le temps de réfléchir à l’avenir ?
  • Toutes vos idées proviennent-elles de l’intérieur de l’entreprise ou faites-vous également appel au crowdsourcing ?
  • Discutez-vous fréquemment de l’impact et des possibilités des nouvelles évolutions avec votre conseil d’administration ?
  • Votre entreprise est-elle suffisamment consciente et protégée des cyberrisques engendrés par ce nouvel environnement ?

 Explorer, expérimenter et déployer rapidement

Dans chaque entreprise, les ressources sont limitées. Toutes les nouvelles idées ne peuvent pas être mises en oeuvre et il faut faire des choix en matière d’investissements. L’art consiste dès lors à élargir le champ d’exploration, à commencer à petite échelle et à réagir rapidement aux premiers indices de succès commercial pour préserver son avance. Une structure organisationnelle agile est la clé du succès.

  • Disposez-vous d’un « labo » en dehors du fonctionnement normal de l’entreprise où vous pouvez expérimenter de nouvelles technologies?
  • Pouvez-vous détacher des collaborateurs temporairement en dehors de l’organisation ?
  • N’avez-vous pas tendance à lancer simultanément un trop grand nombre d’initiatives ?

Innovation ouverte et nouveaux modèles économiques

L’époque où les entreprises planchaient sur l’innovation en interne, en chambre, est révolue. Les entreprises qui réussissent le mieux aujourd’hui préfèrent l’”innovation ouverte”. Le principe est simple : plus vous impliquez de collaborateurs, plus vous générez de succès. L’innovation dépasse alors la simple création de nouveaux produits ou services. Parfois, elle engendre de nouveaux modèles économiques qui peuvent révolutionner complètement des secteurs existants. Pensez par exemple à l’impact de Spotify sur l’industrie musicale.

Collaborer avec des start-ups

Une bonne manière de rester au fait des innovations consiste à mettre sur pied des collaborations structurelles avec des start-ups. Car les principales innovations disruptives de ces dernières années ne proviennent pas de multinationales classiques, mais des start-ups hyperconnectées comme AirBnB ou Netflix. En Belgique, de nombreux programmes axés sur le corporate venturing sont déjà en cours. Pensez à Telenet-Idealabs, au Start-IT de KBC ou à l’Innovation Centre de Deloitte.

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.