Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Start-ups et revival économique

©Deloitte

Le prestigieux Innovation Center belge de Deloitte soufflera sa première bougie dans quelques semaines. Ce projet vise à encourager la professionnalisation et l’expansion des jeunes entreprises belges prometteuses. Aujourd’hui, le bureau de consultance a pris sous son aile plus d’une trentaine d’entre elles. “Une nouvelle économie se développe autour de l’innovation ouverte”, révèle Guido Vandervorst, l’une des locomotives du projet.

Deloitte a lancé le Deloitte Innovation Center  20 octobre 2014 au Cercle du Lac de Louvain-la-Neuve. La société de consultance accompagne de jeunes entreprises technologiques actives dans l’analyse des données, les solutions numériques, la cybersécurité et la mobilité. Les start-ups sélectionnées bénéficient d’une aide proactive. Elles ont notamment accès au savoir-faire de Deloitte et d’un large réseau international de consultants. L’objectif est ambitieux : “Nous voulons permettre aux jeunes start-ups belges d’accéder à la Champion’s League”, promet Guido Vandervorst, Managing Partner Innovation. “Le but est que certaines d’entre elles deviennent des acteurs d’envergure mondiale.”

Des dizaines de jeunes entreprises se sont portées candidates pour l’Innovation Center ; une première sélection est intervenue l’été dernier. Quinze d’entre elles ont été choisies pour le programme Academy, une sorte de mini-Master en entreprenariat. Pendant six mois, les participants à ce programme ont été formés à des aspects pratiques tels que la propriété intellectuelle, l’établissement d’un plan de mise sur le marché efficace et l’expansion à l’étranger. Quatre start-ups ont reçu un ticket pour le programme Booster, un accompagnement intensif de deux ans. Les membres de Booster ont droit à un mentor individuel, un accès au réseau Deloitte, 50 jours de consultance gratuits et un accompagnement dans des étapes cruciales comme la mise sur pied d’une structure organisationnelle, le financement et l’internationalisation. “Entre-temps, huit nouvelles start-ups ont déjà commencé une deuxième Academy et nous avons sélectionné six entreprises supplémentaires pour notre programme Booster”, poursuit Guido Vandervorst.

L'innovation ouverte

“Depuis cinq ans, nous assistons à une transformation importante dans la manière dont la jeune génération prend l’initiative”, embraie Nikolaas Tahon, Managing Partner Accountancy chez Deloitte et mentor de l’un des participants au programme Booster. “Un revival du tissu économique est en cours. Vous pouvez le comparer à ce que nous avons observé dans les années 60 : à l’époque aussi, il y avait beaucoup de starters.” La principale caractéristique de ce revival ? Les jeunes travaillent ensemble pour développer de nouveaux produits et services qui surfent sur la manière dont la technologie peut changer le monde. “Nous sommes convaincus qu’une nouvelle économie se met en place, axée sur l’innovation”, complète Guido Vandervorst.

Cette nouvelle économie est au centre de la campagne de sensibilisation “Tomorrow is Today”. Avec cette campagne, Deloitte entend sensibiliser les entreprises à la croissance exponentielle des innovations et à ses retombées pour l’économie actuelle. “Nous avons délibérément opté pour une approche positive de ces évolutions”, précise Guido Vandervorst. “Les innovations sont porteuses d’opportunités gigantesques pour ceux qui sont prêts à embrasser le changement.” C’est dans cette philosophie qu’a été créé l’Innovation Center. “Pour exploiter les possibilités du progrès technologique, nous devons nous pencher sur l’avenir dès aujourd’hui. Or, les start-ups sont la nouvelle économie. Elles sont l’avenir !”

“L’Innovation Center est un moyen de soutenir l’économie belge, car une start-up est confrontée à de nombreux défis”, affirme de son côté Nikolaas Tahon. Attirer les bonnes personnes, choisir une structure organisationnelle adéquate, rechercher constamment de nouveaux financements, sans oublier les nombreux aspects juridiques : les jeunes entrepreneurs d’aujourd’hui sont confrontés beaucoup plus vite à toutes ces questions. En outre, la globalisation les contraint à être immédiatement compétitifs dans un environnement international. “Deloitte est parfaitement placée pour les aider à relever ces défis”, tranche Nikolaas Tahon. “Nous possédons l’expérience du secteur technologique, travaillons depuis des années à l’international, disposons d’un large réseau et du savoir-faire adéquat pour mettre rapidement une jeune entreprise sur le marché.”

L’un des nouveaux membres du programme Booster est Xpenditure, un logiciel de gestion des dépenses). Le traitement des notes de frais constitue une activité complexe et astreignante pour de nombreuses entreprises. Les petites souches papier alourdissent également les tâches administratives. Wim Derkinderen et Boris Bogaert, les cofondateurs de Xpenditure, ont développé une application permettant de traiter ces notes de frais simplement et sous forme numérique. Il suffit à l’utilisateur de prendre une photo de son justificatif avec un smartphone ou une webcam. Xpenditure scanne la note et en extrait de toutes les informations pertinentes.

Nouveaux membres

Le projet du duo Bogaert-Derkinderen est déjà un succès. Xpenditure a séduit des clients de taille comme Belfius et conclu des contrats dans plus de 10 pays. “Deloitte aide l’entreprise dans son expansion à l’étranger : nous introduisons Xpenditure et consolidons sa crédibilité en associant notre nom au projet”, complète Renaud Hendricé, mentor de Xpenditure.

Les autres entreprises sélectionnées pour le programme Booster sont Nallian, Ontoforce, Smappee, Sensolus, Proxyclick, Ugentec, Teamleader, Ubench et Guardsquare. Nallian a développé une plateforme de partage de données qui offre aux entreprises la possibilité de mettre sur pied des communautés privées avec leurs partenaires d’affaires, d’échanger des données structurées et de collaborer de manière plus efficace.

“L’Innovation Center est une initiative gagnant-gagnant : nous encourageons la nouvelle génération de start-ups et restons au fait des dernières innovations.”
Nikolaas Tahon
Managing Partner Accountancy chez Deloitte

à Gand, Ontoforce a mis au point DisQover, un programme grâce auquel les entreprises pharmaceutiques relient leurs bases de données et en extraient rapidement des informations utiles qui ne sont pas immédiatement visibles à l’œil nu. Smappee a créé un “enregistreur de flux énergétique” grâce auquel les particuliers peuvent surveiller leur consommation d’énergie et intervenir si nécessaire. Sensolus a développé une technologie portable d’analyse hors connexion de données, et Proxyclick a mis au point un logiciel de gestion des visiteurs dans les entreprises, de l’invitation au check-out. Ugentec propose un logiciel permettant d’analyser l’ADN, tandis que Teamleader a créé des solutions logicielles de gestion des clients, de facturation et de planification de projets pour PME.

“L’Innovation Center n’est pas un projet à sens unique : c’est une initiative gagnant-gagnant”, souligne Nikolaas Tahon. “Nous voulons une économie solide, bien développée. C’est logique : nous accompagnons des entreprises en permanence. Si elles vont bien, nous allons bien.” À terme, Deloitte espère mettre sur pied des partenariats durables avec les start-ups. “Les grandes entreprises ne sont pas toujours les plus novatrices. En collaborant avec des starters, nous pouvons rapidement détecter des tendances. Simultanément, nous montrons à nos clients que Deloitte demeure innovante.”

Si Deloitte veut se concentrer sur le groupe actuel de start-ups au cours des mois à venir, Guido Vandervorst n’exclut pas que de nouveaux membres rejoignent la communauté. “Ce n’est pas un one shot mais un projet de long terme.”

Votre entreprise est-elle prête pour l'avenir ? En savoir plus.

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.