Une initiative de
BNP Paribas Fortis

VISTA
Marc Oursin, CEO de Shurgard © Filip Van Roe
5 Temps de lecture

"Notre ambition? Croître de manière stable et solide, et ainsi renforcer notre position de leader en Europe."

Une initiative de BNP Paribas Fortis

Plus dans VISTA

Le groupe Shurgard poursuit son développement sur le marché européen en proposant des solutions de stockage flexibles aux particuliers et aux entreprises. Une expansion pilotée depuis le centre de décision situé à Bruxelles. "Plus l’urbanisation est importante plus notre potentiel de croissance est élevé", assure le CEO, Marc Oursin.

Publicité

Publicité

Publicité

C’est à Grand-Bigard, à proximité immédiate de l’E40, que Shurgard a installé son centre de décision européen. Un emplacement qui n’a pas été choisi par hasard. "Notre groupe est actif dans sept pays, dont les Pays-Bas, la France et la Scandinavie, nos plus gros marchés, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne", déclare Marc Oursin, CEO. "Et nous sommes le leader européen du secteur, avec une part de marché de quelque 30%. Bruxelles était un choix évident, en raison de sa situation très centrale évidemment, mais aussi du multilinguisme de ses habitants. Les collaborateurs belges peuvent dialoguer couramment aussi bien avec leurs homologues du Royaume-Uni qu’avec ceux de France et des Pays-Bas, et cela constitue un autre atout de taille!"

Croissance externe

Les bâtiments du siège administratif de Shurgard abritent également un centre de 'self-stockage', où particuliers et entreprises peuvent louer provisoirement des espaces de stockage. Le centre d’entreposage de Grand-Bigard propose ainsi 700 pièces de stockage à la location, pour une durée qui peut aller d’une semaine à dix ans, ou plus.

"Nous sommes présents dans sept pays européens avec un modèle opérationnel très centralisé. Notre modèle bancaire, lui, était très décentralisé."
Marc Oursin CEO de Shurgard

Le groupe a connu une expansion importante en Europe ces quinze dernières années. En juin 2015, il a repris son concurrent néerlandais City Box, et ainsi augmenté son parc d’implantations aux Pays-Bas de vingt-trois unités supplémentaires d’un seul coup. Une acquisition qui a fait de Shurgard un solide numéro un sur ce marché. La même année, il avait déjà acquis cinq centres de self-stockage en Allemagne. Et, ces derniers mois, il a ouvert au Royaume-Uni plusieurs centres flambant neufs.

 

"Notre stratégie de croissance s’articule autour de deux axes: d’une part, l’ouverture de nouveaux centres de stockage et d’autre part, des acquisitions lorsque l’occasion se présente", indique Marc Oursin. L’entreprise vise presque toujours les capitales et les grandes agglomérations urbaines, où les gens vivent généralement plus à l’étroit et ont dès lors davantage besoin d’espace de rangement supplémentaire. La grande majorité de ses clients sont des particuliers, auxquels s’ajoutent des PME et des professions libérales: "Cela peut être un comptable qui doit stocker ses archives ou un électricien qui souhaite entreposer son matériel de travail", détaille le CEO. "La location peut porter sur dix ans, voire plus. Nous proposons des solutions extrêmement flexibles."

Efficacité financière

En raison de sa croissance continue, Shurgard se met en quête d’un partenaire pour améliorer son efficacité financière. "Nous sommes présents dans sept pays européens avec un modèle opérationnel très centralisé. Par contre, notre modèle bancaire, lui, était très décentralisé. Les flux de liquidités étaient loin d’être optimaux, puisque nous travaillions un peu partout avec des banques différentes", résume Marc Oursin.

Nous recherchions un partenaire capable d’améliorer significativement notre efficacité financière.

Shurgard se tourne alors vers BNP Paribas Fortis et sollicite ses conseils. "Un des principaux atouts de cet acteur bancaire est sa présence dans de nombreux pays, parmi lesquels ceux où nous sommes présents. Nous souhaitions réellement nous engager avec un seul partenaire bancaire, de préférence de taille importante, afin d’optimiser la gestion de nos liquidités et améliorer notre efficience financière. En outre, la mise en place d’un programme de Cash Management nous permettait de disposer à tout moment d’une meilleure vue et un meilleur contrôle de notre situation de trésorerie et, partant, de pouvoir réagir plus rapidement en cas de besoin."

La banque était en contact avec Shurgard depuis quelque temps déjà et était convaincue que l’entreprise pouvait tirer profit d’une approche plus centralisée et globale de ses flux de trésorerie, confirme Maxime Dossaer de BNP Paribas Fortis. "Nous l’avons donc accompagnée dans la rationalisation de son modèle bancaire en mettant en place un programme de Cash Management adapté à ses besoins. Ainsi, nous avons procédé à l’ouverture systématique de nouveaux comptes dans les différents pays où le groupe est actif, et développé des outils de reporting sur mesure. Grâce à notre réseau mondial, nous avons beaucoup à offrir à un groupe international dont le centre décisionnel est basé à Bruxelles."


La banque propose aux entreprises une plateforme électronique unique, dans 48 des 74 pays où le groupe BNP Paribas est présent, leur permettant de réaliser toutes leurs opérations de trésorerie. Elles peuvent en outre compter sur l’expertise des conseillers locaux. Car même si la gestion internationale des flux de trésorerie est fortement informatisée, une banque doit disposer, dans les pays concernés, d’experts familiarisés avec la législation locale et capables de maîtriser les spécificités liées au pays.

Souplesse financière accrue

Parallèlement, Shurgard souhaitait s’adjoindre les services d’une banque capable de l'accompagner dans sa croissance. "Dans notre secteur, la taille est essentielle", assure Marc Oursin. "Si Shurgard veut pénétrer une nouvelle ville, elle est n’a d’autre choix que de grandir rapidement et solidement. Seul un effet d’échelle permet de gagner suffisamment de nouveaux clients, et rapidement! De plus, les revenus par centre de stockage sont relativement faibles et la notoriété ne peut être réellement acquise dans un marché local qu'en étant présent dans plusieurs endroits à la fois."

"Dans presque toutes les grandes villes européennes, la population augmente de manière importante. Notre entreprise compte bien profiter de cette tendance."
Marc Oursin CEO de Shurgard
Marc Oursin, CEO de Shurgard © Filip Van Roe Marc Oursin, CEO de Shurgard © Filip Van Roe

De tels investissements exigent donc beaucoup de liquidités et une vive capacité de réaction: dans certains cas, l'argent doit pouvoir être débloqué rapidement. Dans cette perspective, BNP Paribas Fortis a proposé à Shurgard de mettre en place deux nouvelles lignes de crédit, de 50 et 75 millions d’euros respectivement. La première à titre d’alternative meilleur marché à un emprunt; la seconde pour lui permettre de réagir vite dans l’éventualité où des occasions intéressantes se présenteraient soudainement.

"Une entreprise doit se concentrer sur son cœur de métier", indique Maxime Dossaer de BNP Paribas Fortis. "Notre tâche, en tant que banquier, consiste à créer pour elle un cadre financier adéquat et de proposer des solutions qui soutiennent ses activités partout où elle est présente."

"Ne pas devoir passer par cinq banques pour obtenir un nouveau crédit quand une opportunité d’achat se présente est à la fois extrêmement simple et pratique pour nous", se félicite Marc Oursin. "Grâce à ces nouvelles lignes de crédit, notre entreprise dispose désormais d’une plus grande flexibilité. Et croyez-moi, cela va certainement s’avérer utile dans les années à venir. Dans presque toutes les grandes villes européennes, la population augmente de manière importante. Notre entreprise compte bien profiter de cette tendance."

Publicité

Publicité