Publicité

"Bergman Island" ou les affres de la création en couple

Vicky Krieps et Tim Roth dans "Bergman Island".

Dans "Bergman Island", un couple vient écrire sur l’île suédoise du génial réalisateur du même nom. Tensions créatrices en perspective…

Attention, expérience cinématographique en vue! Deux films (et même un peu plus) se cachent derrière le nouvel opus de Mia Hanson-Løve. Cette petite escapade en Suède pour un couple d’artistes propose en fait – et en filigranes – une observation très fine des rapports homme-femme. Mais pour avoir accès à cette subtilité poétique et politique, il faudra prendre le risque d’un certain… ennui. Ou plutôt d’une certaine quotidienneté, mais qui pourrait d’abord être ressentie comme insignifiante par une frange du public trop habituée aux codes du film d’action.

Comme Chris et Tony, nous arrivons en Suède. Voiture de location, ferry, GPS. Voici l’île. La fameuse île de Fårö, où le plus grand metteur en scène de cinéma de tous les temps a vécu et a même tourné certains de ses films: Ingmar Bergman. Alors qu’ils s’installent dans la maison du Maître, on comprend que le couple est artiste, et invité pour un certain temps à résider là pour écrire un prochain projet. Elle, scénariste, s’installe au moulin. Lui, réalisateur un peu plus connu, va animer des soirées autour de Bergman.

Il est facile de reconnaître ici le caractère autobiographique de la réalisatrice, qui a partagé 15 ans l’existence du cinéaste Olivier Assayas.

Car Fårö, c’est le Disneyworld du coin, ou plutôt le Bergmanworld, avec visites guidées, colloques, et même safaris. Alors que la vie s’organise, les tensions dans le couple commencent à se faire jour. Mais serait-ce des tensions négatives, résultantes de la différence d’âge (lui la bonne cinquantaine, elle moins de 30 ans)? Ou serait-ce les affres de la création – que l’on est précisément venues chercher ici et qui pourraient accoucher d’une Œuvre?

Bande-annonce "Bergman Island"

Domination masculine

Il est facile de reconnaître ici le caractère autobiographique de la réalisatrice, qui a partagé 15 ans l’existence du cinéaste Olivier Assayas. Moins facile sans doute de saisir tout de suite où on veut nous emmener. Et sans doute faut-il plutôt se laisser porter. Car un autre couple fait bientôt son apparition, ce qui tend le ressort…

L’œuvre de Bergman conquiert elle aussi sa place dans le récit, lorsque Chris découvre que le Génie a eu 9 enfants avec 6 femmes différentes sans beaucoup s’en préoccuper. Mais le plus intéressant est sans doute de voir à l’œuvre la très discrète mais très prégnante domination masculine – un classique chez Bergman – dans tous les petits gestes, toutes les petites phrases, voire les postures. Et si la femme avait encore beaucoup à gagner dans un milieu où on pourrait la croire reconnue à sa vraie place – le milieu artistico-intellectuel?

Drame/Comédie

"Bergman Island"

Par Mia Hansen-Løve

Avec Tim Roth, Vicky Krieps, Mia Wasikowska, Anders Danielsen Lie…

À voir à partir du 24 novembre 2021

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés