Best of des sorties ciné ce mercredi

Le jeu des actrices principales de "Beanpole", Viktoria Miroshnichenko et Vasilisa Perelygina, est impressionnant. ©Non-Stop Production

Des portraits de mères, de jeunesse sauvage et un classique restauré au programme de cette semaine.

Madre: la version longue par Rodrigo Sorogoyen du court métrage éponyme qu’il avait présenté aux Oscars en 2019. Une mère rendue à moitié folle par la disparition de son fils, dix ans plus tôt, croit le reconnaître dans un ado, surfeur et bien vivant, qui traîne à la plage, près de chez elle. Portrait intimiste d’une mère blessée qui n’a pas perdu espoir. Pour ce rôle, l’actrice espagnole Maria Nieto a remporté le Prix d’Interprétation à la Mostra de Venise dans la catégorie Orizzonti.

Bande-annonce de "Madre"

Jeunesse sauvage: Premier film en tant que réalisateur pour le scénariste Frédéric Carpentier et gros défi. Celui de ne pas tomber dans les clichés faciles en relatant l’équipée sauvage d’une bande de jeunes voleurs entraînée un peu malgré elle vers la violence. Le casting mixe des acteurs et des amateurs avec quelques belles petites gueules de voyous. Avec Pablo Cobo et Darren Muselet.

Bande-annonce de "Jeunesse sauvage"

Beanpole (Une grande fille): Consacré par le Prix de la Mise en scène dans la section Un Certain Regard à Cannes l’an dernier, ce drame signé par le jeune réalisateur russe Kantemir Balagov revisite une partie sombre de l’après-guerre à Leningrad, en 1945. Une jeune femme étouffe, par accident, l’enfant que lui a confié son amie partie au front. Mais quand la mère de ce dernier revient, elle convainc son amie de porter un autre enfant "parce qu’elle le lui doit". L’histoire forte et riche est parsemée de détails, la mise en scène remarquable et le jeu des actrices principales Viktoria Miroshnichenko et Vasilisa Perelygina impressionnant.

Bande-annonce de "Beanpole"

Crash: Il s’agit de la version restaurée du film de David Cronenberg, sorti en 1996, et qui lui valut le Prix spécial du Jury à Cannes, cette année-là. Ce thriller érotique fut considéré, à l’époque, comme un film porno par les uns, comme une œuvre géniale par beaucoup d’autres. Le thème de la jouissance sexuelle que l’on recherche dans les crashs automobiles fit scandale à l’époque. Avec James Spader, Holly Hunter, Elias Koteas, Deborah Kara Unger et Rosanna Arquette.

Bande-annonce de "Crash"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés