Bouli Lanners sacré aux Magritte 2017

Bouli Lanners (à droite). ©BELGA

La 7e édition de l'événement qui récompense le meilleur du septième art belge a vu le triomphe de Bouli Lanners pour "Les premiers les derniers" et des actrices Virginie Efira ("Victoria") et Astrid Whettnall ("La route d'Istanbul").

"Les premiers les derniers" de Bouli Lanners a été sacré "Meilleur film" lors de la septième cérémonie des Magritte du Cinéma, les prix qui récompensent le meilleur du 7e art belge. Le long-métrage aux huit nominations s'est également distingué dans les catégories "Meilleur réalisateur", "Meilleur acteur dans un second rôle" (David Murgia), "Meilleurs décors" et "Meilleurs costumes". En 2016, c'est "Le Tout Nouveau Testament" de Jaco Van Dormael qui était reparti grand gagnant de la cérémonie, avec quatre distinctions.

"Les premiers les derniers" raconte l'histoire de Cochise et Gilou, deux chasseurs de primes, à la recherche d'un téléphone volé au contenu sensible. Dans leur aventure, les deux inséparables croisent le chemin d'Esther et Willy, un couple en cavale.

C'est la deuxième fois que Bouli Lanners s'impose dans la catégorie "Meilleur film" après "Les Géants" en 2012, qui lui avait également valu une distinction comme "Meilleure réalisation". En 2013, Bouli Lanners avait par ailleurs été désigné "Meilleur acteur dans un second rôle" pour "De rouille et d'os" de Jacques Audiard.

En fin de cérémonie, le Magritte de la "Meilleure actrice" a exceptionnellement été remis à deux comédiennes, Virginie Efira ("Victoria") et Astrid Whettnall ("La route d'Istanbul), le jury n'ayant pas pu les départager. Il s'agit d'une première dans l'histoire de la cérémonie.

Jean-Jacques Rausin s'est lui vu remettre le Magritte du "Meilleur acteur" pour son rôle dans "Je me tue à le dire" de Xavier Seron, qui s'est également distingué dans la section "Meilleur scénario original ou adaptation".

Alors que David Murgia s'est imposé comme "Meilleur acteur dans un second rôle", Catherine Salée a elle remporté le prix féminin équivalent pour "Keeper" de Guillaume Senez, également sacré "Meilleur premier film".

Côté meilleurs espoirs, se sont distingués Salomé Richard ("Baden Baden") et Yoann Blanc ("Un homme à la mer"), connu pour son rôle dans la série télévisée "La Trêve".

A noter également que "Belgica" de Felix van Groeningen a été retenu comme "Meilleur film flamand", et "La tortue rouge" (film d'animation nommé aux César et Oscar) de Michael Dudok de Wit comme "Meilleur film étranger en coproduction" et "Meilleur son".

En documentaire, c'est "En bataille, portrait d'une directrice de prison" d'Eve Duchemin qui sort lauréat.

L'Académie André Delvaux, organisatrice de la cérémonie des Magritte du Cinéma, a par ailleurs décerné un Magritte d'honneur à l'acteur André Dussollier, en présence de Lucas Belvaux, réalisateur de "Chez Nous" dans lequel le Français incarne un médecin qui recrute une infirmière pour figurer sur la liste d'un parti politique d'extrême droite.

Au total, 21 Magritte ont été décernés à l'ensemble de la profession lors de cette soirée, diffusée en direct et en clair sur Be tv, partenaire de l'événement et producteur. Depuis le lancement des Magritte du cinéma, plus de 500 films ont été soumis au vote des professionnels et 72 films étaient éligibles pour cette 7e cérémonie.

Cette édition 2017 des Magritte du Cinéma était présidée par Virginie Efira, avec Anne-Pascale Clairembourg en maîtresse de cérémonie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés