Carmen y Lola, gipsy queens

Arantxa Echevarria a jeté son dévolu sur Zaira Romero pour incarner Lola, la rêveuse et rebelle, et sur Rosy Rodriguez (photo), la belle dont l’histoire personnelle rejoint étrangement celui de son personnage à l’écran. ©Arantxa Echevarría

Au cœur du récit très documenté sur une petite communauté gitane, l’amour naissant de deux ados, la belle Carmen et la rêveuse Lola. Loin des clichés...

Elle vient du monde du documentaire et du court-métrage, la réalisatrice Arantxa Echevarria. Et pour son premier long-métrage, elle s’empare avec brio, justesse et sensibilité du destin de deux jeunes filles gitanes d’aujourd’hui.

Inspirée par la méthode de travail des frères Dardenne, période "Rosetta" et celle de Jacques Audiard, période "Deephan", Arantxa a pris le parti de jouer avec des non-professionnelles. Déjà parce qu’il existe peu (voire pas) d’actrices gitanes. Son casting pour trouver les Carmen et Lola de son film a duré des mois. Et elle a vu plus de mille jeunes filles. Son choix s’est arrêté sur Zaira Romero pour incarner Lola, la rêveuse et rebelle, et sur Rosy Rodriguez, la belle dont l’histoire personnelle rejoint étrangement celui de son personnage à l’écran.

Et donc, ni l’une, ni l’autre n’avaient jamais approché une caméra, ce qui laisse pantois tant leur jeu est naturel et convaincant.

Bande-annonce

L’amour est enfant de Bohême

On croit connaître les Gitans d’Espagne (ou d’ailleurs), en réalité, on les méconnaît. Ainsi, dans la banlieue madrilène où le film a été tourné, ils vivent dans des maisons (et non dans des caravanes), exercent de vrais métiers (et non la mendicité), s’habillent de vêtements qui ressemblent aux nôtres (et non dans des jupons à volants et à pois). Et ils sont très communautaristes. Les parents de Carmen et Lola vendent des fruits et légumes au marché. C’est là que les jeunes protagonistes se rencontrent la première fois. La première nous est apparue dans un rêve qui l’habitait coiffée et vêtue comme une poupée de foire extrêmement bling-bling. La seconde en street artist dessinant à la bombe des oiseaux graciles sur des murs pelés. L’une a seize ans, l’autre dix-sept. Carmen ambitionne de devenir professeur, Lola compte s’installer comme coiffeuse.

Drame
"Carmen y Lola"

Note: 4/5

D’Arantxa Echevarría. Avec Rosy Rodriguez, Zaira Morales, etc.

Très vite, leur rencontre va modifier le cours des choses et l’ordre installé par la tradition. On apprend que l’une comme l’autre sont destinées à se marier au plus vite avec un Gitan et surtout pas un "gadjo". À faire des enfants et à servir leur mari. Carmen se fiance à un cousin de Lola. Et son accoutrement de poupée de foire est en fait son costume de fiancée. Les hommes des deux familles scellent un pacte qui semble dépasser les filles. Surtout Lola qui sait, depuis le premier instant, qu’elle aime Carmen.

Depuis "La vie d’Adèle", les histoires d’amour entre filles impressionnent le cinéma. Ici, on n’est jamais dans le voyeurisme. Leur premier baiser est filmé avec pudeur. Mais ce premier baiser révolutionne la vie des deux filles. Celle de Lola, qui n’a aucun doute sur sa sexualité, comme celle de Carmen qui juge très mal les "gouines".

Coming out et Costa del Sol

Le coming out de Lola désespère ses parents. Le père la traîne chez un prêtre qui envisage un exorcisme. Et que dire du fiancé que Carmen finit par laisser tomber. Rejetées par leurs familles respectives, les amoureuses vont pourtant trouver une alliée et au bout du chemin, la liberté et la Costa del Sol où elles n’avaient jamais mis les pieds.

Ni l’une, ni l’autre n’avaient jamais approché une caméra, ce qui laisse pantois tant leur jeu est naturel et convaincant.

Bien qu’inspiré d’une histoire vraie, dont l’issue donna lieu au premier mariage gay de la communauté gitane d’Espagne, le scénario se permet une audace romancée qui ajoute à la fluidité et à la beauté du récit. C’est le pouvoir du cinéma de rendre plus belle la vie et l’espoir aux filles que les traditions ancestrales veulent emprisonner.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect